Jump to content

Le pouvoir de l'éloquence


Recommended Posts

Bonjour, je suis nouvelle sur ce forum donc je ne sais pas trop comment cela marche.

Je suis étudiante et notre professeur de latin nous a donné une version à traduire pour la rentrée, mais vu que mes compétences en latin sont assez pauvre, j'espère que vous pourrez m'aider. Voici le texte :

 

 

Voici deux exemples du pouvoir des mots sur les êtres humains…

 

Regibus exactis , plebs dissidens a patribus iuxta ripam fluminis Anienis in colle , qui Sacer appellatur , armata consedit. Eratque non solum deformis , sed etiam miserrimus Romae status , quod urbs pestifera seditione quasi caput suum perdiderat . Ac sine Valerii eloquentia, tantum imperium in ipso paene initio corruebat. Is namque ,populo coacto in arce, plebe noua gaudenti oration suasit senatoribus parere. Verbis eius acerrimos placantibus , ira, consternation, arma cesserunt.

Quae etiam eloquentia Marianos Cinnanosque mucranos sanguinis cupiditate furentes inhibuit. Missi enim a saeuissimis ducibus ad M.Antonium ,quem occidere debebant , milites paccati sunt mira oratione damnati, cui maximum erat ingenium in uerbis.

Quibus factis duobus uidemus uiros pulchris uerbis delectari , quod fruuntur arte oratorum mirorum.

 

 

Bref, je sais qu'il faut que je commence par le sujet mais je ne parviens pas à le trouver...

 

Merci d'avance pour votre aide.

Link to post
Share on other sites

Bonjour, je suis nouvelle sur ce forum donc je ne sais pas trop comment cela marche.

Je suis étudiante et notre professeur de latin nous a donné une version à traduire pour la rentrée, mais vu que mes compétences en latin sont assez pauvre, j'espère que vous pourrez m'aider. Voici le texte :

 

 

Voici deux exemples du pouvoir des mots sur les êtres humains…

 

Regibus exactis , plebs dissidens a patribus iuxta ripam fluminis Anienis in colle , qui Sacer appellatur , armata consedit. Eratque non solum deformis , sed etiam miserrimus Romae status , quod urbs pestifera seditione quasi caput suum perdiderat . Ac sine Valerii eloquentia, tantum imperium in ipso paene initio corruebat. Is namque ,populo coacto in arce, plebe noua gaudenti oration suasit senatoribus parere. Verbis eius acerrimos placantibus , ira, consternation, arma cesserunt.

Quae etiam eloquentia Marianos Cinnanosque mucranos sanguinis cupiditate furentes inhibuit. Missi enim a saeuissimis ducibus ad M.Antonium ,quem occidere debebant , milites paccati sunt mira oratione damnati, cui maximum erat ingenium in uerbis.

Quibus factis duobus uidemus uiros pulchris uerbis delectari , quod fruuntur arte oratorum mirorum.

 

 

Bref, je sais qu'il faut que je commence par le sujet mais je ne parviens pas à le trouver...

 

Merci d'avance pour votre aide.

 

Voyez le sujet précédent posté par Lpuyo: il s'agit du même texte.

Link to post
Share on other sites

J'ai l'impression que tous les étudiants de Bordeaux III, de L3, ont trouvé ce site ^^

Moi j'ai commencé la version. Le sujet de la première phrase(et également de la deuxième) est "plebs":la plèbe, le bas peuple. C'était bien ça ta question? Bon courage.

Link to post
Share on other sites

Vive Bordeaux III !!!

Une petite aide pour la construction du début :

En tête de phrase, deux ablatifs dont un participe passé passif : cela sent l'ablatif absolu.

Commencez donc par traduire : regibus exactis.

Puis, prenez le sujet "plebs". Traduisez ensuite ce qui dépend du participe présent c'est à dire dissidens a patribus

puis le verbe de la principale (concedit...) Bon courage !

Link to post
Share on other sites

J'ai l'impression que tous les étudiants de Bordeaux III, de L3, ont trouvé ce site ^^

Moi j'ai commencé la version. Le sujet de la première phrase(et également de la deuxième) est "plebs":la plèbe, le bas peuple. C'était bien ça ta question? Bon courage.

 

 

 

Oui c'était bien ma question, eh oui ce site est vraiment bien pour les étudiants de L3 de bordeaux 3 ^^

Je te remercie pour ton aide, je vais essayer de traduire de mon côté.

Link to post
Share on other sites

Vive Bordeaux III !!!

Une petite aide pour la construction du début :

En tête de phrase, deux ablatifs dont un participe passé passif : cela sent l'ablatif absolu.

Commencez donc par traduire : regibus exactis.

Puis, prenez le sujet "plebs". Traduisez ensuite ce qui dépend du participe présent c'est à dire dissidens a patribus

puis le verbe de la principale (concedit...) Bon courage !

 

 

Bonjour,

bon je me suis un peu faite aider pour traduire, mais ma traduction de la 1ere phrase arrive à cela :

 

"Les rois ayant été expulsés, la plèbe s'étant séparée des patriciens, campa, armée, sur le mont appelé Sacré, a proximité de la rive du fleuve Anio".

 

Qu'en pensez vous ?

 

Merci

Link to post
Share on other sites

Pour la seconde phrase, je suis complètement perdue. J'ai essayé de traduire le début, mais je ne sais pas si c'est réellement cela :

 

"Le statut/la situation de Rome était non seulement défiguré(e), mais aussi/également le plus misérable que la ville..."

je ne parviens pas à aller plus loin...Et je ne suis pas sure que le début de ma phrase soit bon...

Link to post
Share on other sites

"Les rois ayant été expulsés, la plèbe s'étant séparée des patriciens, campa, armée, sur le mont appelé Sacré, à proximité de la rive du fleuve Anio".

Le sens est correct, le français un peu gauche (mais j'aime mieux laid et juste que beau et faux)

 

Pour la seconde phrase, je suis complètement perdue. J'ai essayé de traduire le début, mais je ne sais pas si c'est réellement cela :

 

"Le statut /la situation de Rome était non seulement défiguré(e)(en fait "malséante, indigne, honteuse") : , mais aussi/également la plus misérable (très malheureuse)- que la ville..."

 

N.B. deformis : Rome ne "ressemble plus à rien"...

miserrimus : Rome est très affaiblie, gare aux conséquences...

quod ici au sens de "parce que" !

Link to post
Share on other sites

Bien pour la première phrase. Voici le début de la seconde phrase construit, mais cela ne présentait pas de difficulté spéciale :

Repèrez l’articulation :

non solum… sed etiam… = non seulement… mais aussi…

 

Sujet : status romae

verbe = erat

non solum deformis = attribut du sujet

sed etiam miserrimus = deuxième attribut du sujet.

 

A vous ! Bon courage !

Link to post
Share on other sites

Je suis arrivé trop tard ! Je laisse Fernand continuer pour l'instant...

 

 

Donc si je comprends bien cela donnerait donc :

 

"La situation de Rome était non seulement honteuse mais également très malheureuse parce que..."

 

Après "parce que", logiquement, doit-on trouver un accusatif ??? Suum ??

Link to post
Share on other sites

Vous allez trouver la même chose qu'en français après une conjonction de subordination : une proposition subordonnée avec un sujet au nominatif : urbs,

un verbe : perdiderat

un COD : quasi caput suum

un complément de moyen à l'ablatif : pestifera seditione.

Je ne vois pas où est la difficulté...

Bon courage !

Link to post
Share on other sites

Vous allez trouver la même chose qu'en français après une conjonction de subordination : une proposition subordonnée avec un sujet au nominatif : urbs,

un verbe : perdiderat

un COD : quasi caput suum

un complément de moyen à l'ablatif : pestifera seditione.

Je ne vois pas où est la difficulté...

Bon courage !

 

Pour moi la difficulté se trouve partout en latin :)

 

Donc si je comprends bien, phrase complète donnerait quelque chose dans ce genre :

 

"La situation de Rome était non seulement honteuse mais également très malheureuse parce que la ville avait pour ainsi dire perdu sa tête???/capitale??? par la ruine et la discorde."

 

Ceci ressemblerait-il à cela ???

Link to post
Share on other sites

Ben oui !

Seul bémol :

pestifera seditione : seditio = a donné en français "sédition" = soulèvement, sédition.

pestifera = de la racine fero = porter et pestis = la peste. On pourrait traduire par "pestifère". Plus simplement : pernicieuse, fatale.

Avez-vous un dictionnaire ?

Link to post
Share on other sites

BONNE ANNEE A VOUS !!! :lol:

 

 

Bonne année à vous aussi !!!!

 

Pour répondre à votre question, j'ai effectivement le dictionnaire abrégé Latin/Français de Felix Gaffiot.

 

Pour la 3e phrase je l'ai corrigé donc logiquement tout va bien.

 

En avant pour la 4e phrase !!! XD

Link to post
Share on other sites

Bonne année à vous aussi !!!!

 

Pour répondre à votre question, j'ai effectivement le dictionnaire abrégé Latin/Français de Felix Gaffiot.

 

Pour la 3e phrase je l'ai corrigé donc logiquement tout va bien.

 

En avant pour la 4e phrase !!! XD

 

 

Bon pour ce qui est de la phrase suivante :

 

"Is namque, populo coacto in arce, plebe noua gaudenti, oratione suasit senatoribus parere."

 

Je pense que le sujet de la phrase est "Is" et le verbe "suasit". Cela dit il y a un verbe à l'infinitif à la fin de la phrase, donc pourrait-il y avoir une proposition infinitive quelque part par là ???

 

Quelle catastrophe...Peut-être n'y a t il pas de difficulté, mais je suis tellement mauvaise que je n'y comprends plus rien...

Link to post
Share on other sites

Surtout, ne paniquez pas : peu à peu les choses vont s'éclairer.

L'analyse est bonne. Suadere peut se construire tout simplement avec un infinitif COD = Conseiller à quelqu'un (alicui = datif) de...

La construction se trouve chez Cicéron (voir Gaffiot, le vrai).

Attention à l'ablatif absolu du début.

Bon courage !

Link to post
Share on other sites

En ce qui concerne le dictionnaire, l'abrégé du Gaffiot est une illusion, et ceci est une litote. Achetez-vous d'urgence le vrai, le grand. En attendant, vous pouvez consulter l'ancienne édition, bien suffisante, gratuitement en ligne. Tappez simplement "gaffiot en ligne". Après une page où vous choisissez la lettre, puis une autre où vous cliquez sur le mot qui précède celui que vous cherchez dans l'ordre alphabétique, vous avez la photo des pages qui vous intéressent. Je le consulte quand je n'ai pas envie de me lever pour sortir le mien...

Link to post
Share on other sites

En ce qui concerne le dictionnaire, l'abrégé du Gaffiot est une illusion, et ceci est une litote. Achetez-vous d'urgence le vrai, le grand. En attendant, vous pouvez consulter l'ancienne édition, bien suffisante, gratuitement en ligne. Tappez simplement "gaffiot en ligne". Après une page où vous choisissez la lettre, puis une autre où vous cliquez sur le mot qui précède celui que vous cherchez dans l'ordre alphabétique, vous avez la photo des pages qui vous intéressent. Je le consulte quand je n'ai pas envie de me lever pour sortir le mien...

 

Bonsoir,

 

Je fais la même version et j'ai beaucoup de mal à traduire les deux dernières phrases:

 

Dans la première je n'arrive pas à analyser "damnati"

"Missi enim a saeuissimis ducibus ad M.Antonium, quem occidere debebant milites pacati sunt mira oratione damnati, cui maximum erat ingenium in uerbis."

 

J'espère que vous pourrez m'aider

 

Merci d'avance.

Link to post
Share on other sites

Il s'agit de "damnatus" au génitif singulier : complément de nom de oratione. Littéralement : le discours de celui qui avait été condamné, du condamné.

 

Pour compléter ma réponse précédente, je viens de découvrir un Gaffiot en ligne encore plus maniable à l'adresse suivante :

http://www.lexilogos.com/latin/gaffiot.php : on tappe simplement le mot cherché dans le coin droit, et la page s'ouvre toute seule. Encore plus rapide que de tendre le bras et de chercher dans mon exemplaire papier... et de plus, mon antivirus me dit que le site est sûr, ce qui n'était pas le cas pour le précédent.

Link to post
Share on other sites

Il s'agit de "damnatus" au génitif singulier : complément de nom de oratione. Littéralement : le discours de celui qui avait été condamné, du condamné.

 

Pour compléter ma réponse précédente, je viens de découvrir un Gaffiot en ligne encore plus maniable à l'adresse suivante :

http://www.lexilogos.com/latin/gaffiot.php : on tappe simplement le mot cherché dans le coin droit, et la page s'ouvre toute seule. Encore plus rapide que de tendre le bras et de chercher dans mon exemplaire papier... et de plus, mon antivirus me dit que le site est sûr, ce qui n'était pas le cas pour le précédent.

 

Je vous remercie pour votre aide.

Link to post
Share on other sites

damnati de damnare "condamner"; participe passé passif ("ayant été condamné"); G. masc. sg. ; substantivé (> "le condamné"); complément du nom oratione ("par un discours du condamné")

 

edit : je n'avais pas vu qu'on était déjà page 2... Comment supprime-t-on un de ses messages ? je ne vois pas le bouton adéquat. :(

Link to post
Share on other sites

Bonsoir!

 

Je suis sur le même texte que vous tous et pour ma part j'ai un souci avec la dernière phrase..

 

" Quibus factis duobus uidemus uiros pulchris uerbis delectari, quod fruuntur arte oratorum mirorum"

 

Je n'arrive absolument pas à trouver "duobus" dans le Gaffiot.. et donc je n'arrive pas à traduire "quibus factis duobus".

 

Pour la deuxième partie de la phrase, j'ai traduis par " qui font usage étroitement de l'orateur merveilleux" mais je vois bien que ça ne va pas. Seulement j'ai beau analyser chaque mot et essayer de construire correctement ma phrase, je n'y arrive pas.

 

Votre aide serait la bienvenue.

En vous remerciant.

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...