Jump to content

Fernand

Members
  • Content Count

    177
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

0 Neutral

About Fernand

  • Rank
    Illustris
  • Birthday 05/21/1948

Contact Methods

  • Website URL
    http://
  • ICQ
    0

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Liège, Belgique
  • Interests
    Langues anciennes, aviation (en spectateur !), histoire, sciences (un peu)

Recent Profile Visitors

14,817 profile views
  1. salvandi est l'adjectif verbal, non pas "sauvés" mais "à sauver, qui doivent être sauvés" (lors du Jugement dernier). La controverse est entre dualistes stricts, pour qui il existe deux Dieux, un bon et un mauvais, à égalité, et dualistes modérés pour lesquels il n'y a qu'un seul Dieu mais qu'un monde mauvais s'est formé contre lui parce qu'un de ses subordonnés est devenu mauvais. D'où la conception d'esprits "qu'il faut sauver", ceux qui sont originaires du monde de la Lumière, et ceux qu'il faut condamner, ceux qui appartiennent au monde mauvais. "Tous les esprits à sauver ont été créé
  2. "tous voulant [le] soutenir", "alors que tout le monde le soutenait". "Et ce G. ainsi que ses complices allèguent que touts les susdits évêques ainsi que leurs suivants seraient tenus par la promesse qu'ils lui avaient faite auparavant s'ils n'en étaient pas relevés, et il juge que ceux-là avaient reçu l'ordination épiscopale en dépit de Dieu et de la raison. Et pour cette raison il refuse d'admettre aucun des autres évêques dans la communion de ses prières et dans les marques de respect."
  3. Set iste garattus, ante terminum constitutum, duobus testibus astantibus, reprehensibilis, causa unius mulieris, habitus est. Qua de causa a compluribus illorum illius dignitatis indignus creditus est, et propter hoc non crediderunt se teneri promissione obedientie quam sibi fecerant. Unde multitudo prius in duas partes diuisa, tunc in sex partes dispertita est. Sicut autem superius dictum est, ante terminum in quo promiserant illi garatto dare societatem et expensas eundi in bulgariam, quidam de diszennzano, facta congregatione, elegerunt quendam sibi episcopum nomine Johannem bellum, et eum
  4. Bonjour, (Etant un peu fatigué, j'ai préféré refaire rapidement une traduction, ce qui prend moins d'énergie que de rectifier celle d'autrui. Je vous laisse les noms propres) Factum est autem ut, secundum prius in terminem < quem > constituerant, congregarentur in loco qui dicitur mosium, et ibi taliter decreuerunt, ut una pars eligeret unum ex alia parte quemcumque uellet et e conuerso, et ita factum est ut ex parte Johannis iudei quidam nomine Garattus electus est ab alia parte, et ex aduersa parte Petri de Florencia alius nomine Iohannes de Iudice, et omnis multitudo illi ex hiis
  5. mille mercis pour votre aide précieuse. Il n'y a pas d'archive de ce petit village et je trouve ça triste : nos pères l'ont bâti, il ne faut pas qu'on l'oublie !!!!!!

    Toute ma gratitude,

    Marie

  6. Bon. Je suppose que votre étude ne comprend pas l'édition et la traduction des textes. Merci pour les textes allemands ! Grâce à vous j'ai appris que hauen signifie "frapper" (je ne connaissais que abhauen, "foutre le camp")
  7. Habitus = "la tenue" un peu dans tous les sens (de "attitude" à "vêtement"); je pense que le verbe pourrait être innituntur "s'appuient sur", d'où le sens "Attitude ressemblant à celle des gardiens de troupeaux qui, tandis qu'ils font paître leurs bêtes, s'appuient sur des bâtons." ici ratio semble bien signifier "la manière, la méthode" : "Manière de tourner l'épée d'un côté et de l'autre d'où se forme l'inclinaison." (Je ne comprends pas bien le sens) Je serais curieux de voir les équivalents allemands.
  8. Parce qu'ainsi la phrase veut dire "Dans quelle direction (Vers quelle destination) V. a-t-il décidé de faire route ?" Avec quā, également possible, le sens serait différent : "Par quelle route V. a-t-il décidé de marcher ?"
  9. Euh... vous rendez-vous compte que vous demandez un travail colossal ?
  10. Sur le manuscrit, je pense bien lire illuc au lieu de vive (huc et illuc = "cà et là"). Les "l" sont très courts mais c'est régulier dans la manière dont ce manuscrit est écrit.
  11. Eh bien, voilà. D'après Du Cange, manulevare est synonyme de fidejubere "se porter caution". Donc ad manulevandum "pour cautionner". D'après ce que vois sur la toile, il est encore question de cela soit au folio 210, soit au 212 de l'interrogatoire et il pourrait s'agir d'une caution pour un prisonnier... C'est râlant je ne trouve pas d'attestation assez claire pour trancher.
  12. "... et alors ladite Ermengarde dit qu'elle avait besoin de deniers et qu'elle mettrait volontiers en gage un anneau qu'elle proposait pour deux sous ou pour vingt deniers et elle ne trouva pas lesdits deniers pour la mainlevée et se retira de là." Attention, c'est absurde ! Quelque chose m'échappe ! En effet, la mainlevée serait la libération de l'anneau mis en gage moyennant remboursement de l'argent prêté. Qui dit mieux ? Approfondir le sens de deferebat ?
×
×
  • Create New...