Jump to content

All Activity

This stream auto-updates     

  1. Yesterday
  2. 2)Romae optimi habuere Numam maximus Romanorum post mortem Romuli. 3)E posterorum sententia, existimavit, Numa Romanis sacra pacis concordiaeque studium dedit
  3. 1) Marcus, cum patriae per multos annos profuerit , vir bonus erit . Tiens ! Vous avez "trouvé" le verbe prosum. Il convient mieux en effet. C'est juste. 2)Optimi Romae habuere Numam ut maximum Romanorum post mortuo Romulo. Il ne faut pas mettre ut : habere se construit avec un COD puis un attribut de ce COD, au même cas. A part cela, c'est juste jusqu'à post : - ou bien vous dites "après Romulus mort", ce qui est possible en latin, mais regardez avec quel cas post se construit, - ou bien vous dites "après la mort de Romulus ; vous commencez en ce cas par post mortem (comme vous aviez écrit) et le pb de repose pour traduire "de Romulus", il y un cas spécial pour le dire !!!! Vous l'avez utilisé du reste au début de la phrase. On dit plutôt Romae optimi (le CDN avant le nom complété). 3)Ex posterorum sententia, Numa Romanis sacra sicut pacis concordiaeque studium dedit E, pas ex (déjà signalé) ; le verbe est oublié, et que vient faire sicut ? Par contre, pacis concordiaeque est enfin juste. Donc post mortem Romul... devrait l'être aussi. 4)Filia nautae, puella extremae sollertiae, statuam ex templo Minervae rapuit. Juste, mais on dit plutôt nautae filia. On y arrive, mais attention à votre méthode de travail : vous essayez sans doute de "grapiller" ici et là des traductions, ce qui vous fait perdre du temps, en fait.
  4. D'accord donc si j'ai bien compris : 1) Marcus, cum patriae per multos annos profuerit , vir bonus erit . 2)Optimi Romae habuere Numam ut maximum Romanorum post mortuo Romulo. 3)Ex posterorum sententia, Numa Romanis sacra sicut pacis concordiaeque studium dedit 4)Filia nautae, puella extremae sollertiae, statuam ex templo Minervae rapuit. je suis au lycée.
  5. 1° Marcus cum patriae utilis ou utile per multos annos fuerit,vir bonus erit utilis ou utile ? A vous de choisir la bonne forme : quel est le genre du nom auquel se rapporte cet adjectif ? Et il manque une virgule. 2° Optimi Romae habuit Numam velut maxima Romanorum post mortem ab Romulus. ( ou mortuo Romulus ) Oui, c'est le verbe habere qu'il faut utiliser, mais sans velut. Je vous expliquerai plus tard. Il faut accorder le verbe avec son sujet : à quel nombre est ce sujet ? maxima est faux : Numa est-il une femme ? Ce n'est pas parce que son nom finit par -a ! Pour "de Romulus, on n'y est toujours pas. En latin, il y a un cas spécial pour dire le livre de Pierre, c'est à dire le complément du nom. 3° Sicut posterorum sententia, Numa Romanis sacros ( ou sacra) instituit e pax concordiaque studium dedit. Pourquoi avez-vous mis sicut ? ex allait très bien (e devant une consonne) ! Toujours le même problème avec la façon de traduire le complément de nom. 4° Filia nautae, puella extremae sollertiae, statuam ex templo Minervae fecit fecit = " a fait" : pour voler, vous n'avez qu'à prendre rapio, is, ere, rapui, raptum. Mes phrases sont elles correctes, j'ai l'impression qu'elles ne le sont pas ? Quelle étrange question : il y a de bons passages, mais aussi des erreurs, donc tout n'est pas correct. Il faut absolument se concentrer sur le cas de déclinaison que je vous demande de trouver (pour traduire la mort de Romulus, le goût de la paix, etc...). Vous l'avez vu, mais peut-être n'avez-vous jamais compris, et C'EST LE MOMENT. Allez, encore un effort. En fait, vous êtes au lycée ou au collège ?
  6. Bonjour et merci pour votre réponse rapide, donc si j'ai bien compris 1) Marcus cum patriae utilis ou utile per multos annos fuerit,vir bonus erit. 2) Optimi Romae habuit Numam velut maxima Romanorum post mortem ab Romulus. ( ou mortuo Romulus ) 3) Sicut posterorum sententia, Numa Romanis sacros ( ou sacra) instituit e pax concordiaque studium dedit. 4) Filia nautae, puella extremae sollertiae, statuam ex templo Minervae fecit. Mes phrases sont elles correctes, j'ai l'impression qu'elles ne le sont pas ?
  7. Members 0 1 message Signaler ce message Posté(e) il y a 54 minutes Des réussites, venant sans doute de sources externes, mais aussi de grosses fautes de conjugaison. Attention à la façon de traduire le "de" d'appartenance en français. 1)Quand il aura été utile à sa patrie durant de nombreuses années, Marcus sera un homme de bien = Marcus cum patriae utilisis per multos annos fuerit, vir bonus erit. *utilisis n'existe pas ! 2)L’élite de Rome considéra Numa comme le plus grand des Romains après la mort de Romulus.= optimi Romae considerit Numam velut maxima Romanorum post mortem Romulus. *considerit n'existe pas non plus ! De toute manière, ce n'est pas le bon verbe pour traduire "considérer comme"; post mortem Romulus signifie "après la mort Romulus" et non "après la mort de Romulus". 3)Comme l’estima la postérité, Numa a donné aux Romains des cultes ainsi que le goût de la paix et de la concorde =Ex posterorum sententia, Numa Romanis sacros instituit e macis concordiaque studium dedit. *macis ? 4) La fille du matelot, jeune femme d’une extrême habileté, a volé une statue du temple de Minerve. =Filia nauta, puella extremae sollertiae, statuam ex templo Minervae aduolit. "filia nauta = "la fille le matelot" ! *advolit n'existe pas, et je crois que vous vous trompez de verbe, sauf si la voleuse s'est déguisée en oiseau.
  8. 1)Quand il aura été utile à sa patrie durant de nombreuses années, Marcus sera un homme de bien = Marcus cum patriae utilisis per multos annos fuerit, vir bonus erit. 2)L’élite de Rome considéra Numa comme le plus grand des Romains après la mort de Romulus.= optimi Romae considerit Numam velut maxima Romanorum post mortem Romulus. 3)Comme l’estima la postérité, Numa a donné aux Romains des cultes ainsi que le goût de la paix et de la concorde =Ex posterorum sententia, Numa Romanis sacros instituit e macis concordiaque studium dedit. 4) La fille du matelot, jeune femme d’une extrême habileté, a volé une statue du temple de Minerve. =Filia nauta, puella extremae sollertiae, statuam ex templo Minervae aduolit.
  9. Pour les Vaticanologues: cette bulle commence par la formule consacrée Joannes episcopus, servus servorum Dei, divine pietatis nutu sedis apostolicae humilis papa. Le terme Vicarius Christi (celui que le pape François semble avoir relégué aux oubliettes annotations; titoli storici) n'y figure pas encore, car il ne sera appliqué régulièrement qu'avec le pontificat d'Eugène II. (1145-1153) Cf Corrispondenza romana (très polémique) du 04/04/2020: Pare invece potervi scorgere l’ammissione – passata sotto silenzio – di una sorta di usurpazione, laddove a regnare non è il «Servus servorum Dei», ma la persona di Jorge Mario Bergoglio, che ha ufficialmente disconosciuto di essere il Vicario di Cristo, il Successore del Principe degli Apostoli e il Sommo Pontefice, quasi si trattasse di fastidiosi orpelli del passato: solo «titoli storici», appunto. Qui a dit que le Latin est une langue morte?
  10. Bonjour Bill Merci pour l'information, la "Chorographie" est souvent difficile à fouiller (latin + Vieux Français + typographie), mais là,cela valait le coup! Si d'autres lecteurs du post sont intéressés par ce passage, il est ici
  11. Bonjour, vous connaissez certainement l' ouvrage dont je vous mets la référence ci- dessous , accessible sur la toile. En tapant " doleo itaque et vehementissime" vous accédez directement au passage concerné et un peu au-dessus à l'explication qui corrobore la vôtre. A toutes fins utiles donc. Cordialement. La chorographie ou description de Provence et l'histoire ..., Volume 2
  12. Last week
  13. Vous voudriez qu'on distribuât aux élèves le corrigé de vos devoirs ? Et ne vaut-il pas mieux que l'élève se corrige lui-même grâce à notre aide ? En Finlande, les élèves réussissent mieux que les nôtres parce qu'on sait les faire travailler. D'ailleurs l'élève voulait qu'on l'aidât.
  14. Doleo itaque, et væhementissime tristor, : C'est pourquoi je suis affligé et même très fortement attristé... C'est mieux traduit ainsi, me semble-t-il.
  15. C'est à moi que vous vous adressez ainsi? Tant de certitude suffisante....
  16. Précisez-le si vous postez de nouveau.
  17. Merci de m'avoir proposé vos phrases, même si j'aurais aimé que l'on me corrige, c'est gentil à vous.
  18. Excusez-moi, mais cela sert à quoi de faire le travail de l'élève ? 1° Il ne s'améliorera jamais ainsi. 2° C'est de la tricherie pure et simple.
  19. Bonjour, voici ce que je propose: 1) Marcus, cum patriae utilis per multos annos fuerit, vir bonus erit. Vous pouvez utiliser “ fuerit” si vous désirez marquer expressément l’ antériorité. Mais “ Erit “(multos annos erit) suffit selon la logique. 2) Mortuo Romulo, Romani optimates Numam Romanorum maximum putaverunt (duxerunt.) 3) Ex posterorum sententia, Numa Romanis sacra instituit et pacis concordiaeque studium (eis) dedit. 4) Filia nautae, puella summae sollertiae,statuam ex templo Minervae furata est.
  20. C'est beaucoup mieux. Bravo pour votre courage. 2° "jeune fille de très grande sagesse et d'intelligence" peut être amélioré ; je corrige : "après avoir fui le camp des Étrusques" . 3° "dans la plus grande plaine de foule" ne veut rien dire : traduisez littéralement in campo , puis cum maxima turba ; "n'apparut pas soudainement aux Romains" : c'est compris, mais maladroit. Mettez "plus" au moins. 4° Si vous écriviez "Poètes, comme vous l'avez écrit...", ce ne serait pas mieux ? Et est-ce qu'on fonde un peuple ? 5° B. mais attention à l'orthographe "fui" 6° "s'en allaient" faute de temps. Des vies "qui s'en allaient" pourrait être amélioré.
  21. Pourquoi Hélène fut appelée << L'Argienne aux bras blancs>> ? et si vous avez des ouvrages facile à comprendre sur la mythologie grecque svp .
  22. Bonjour, alors si j'ai bien compris : 2) Cloelie, jeune fille de très grande sagesse et d'intelligence, après avoir fuit les camps d'Etrusques, parvint vers un lieu pourvu d'avantages nécessaires pour vivre. 3) Romulus, dans la plus grande plaine de foule, n'apparut pas soudainement aux Romains. 4) Comme, le poète, vous avez écrit qu'Enée est venu en Italie et a fondé un nouveau peuple . 5) Comme nous le pensons, le poète Virgile n'a pas fuit l 'Italie mais il resta sur ses terres. 6) Parce que la maitre aime ses esclaves, il n'arrête pas de pleurer quand de nombreuses vies s'en allaient ( je ne vois pas ce que je pourrais mettre d'autre)
  23. Bonjour monsieur, Je verrai tout cela un peu plus tard. Dans la glose, il fallait donc comprendre caecus au sens premier et traduire fuit illuminatus par "a recouvré la vue". Et oui, c'est Rantfredus, je n'ai guère fait attention.
  24. Et voilà! in Vita, translatio et miracula sancti Germani Parisiensis. Adelard, sur Gallica, p. 58 Transcription de paléographe très amateur... Toutes corrections bienvenues; la traduction également si cela ne vous ennuie pas; je vois bien le sens général, mais Zabulus est dans les détails... Sicque factum est, ut dum pro salute huius populi grates domino laudesque; beato referrent Germano cecus quidam nomine Rantfredus de villa Vedrarias e regione residens in primum lacrimas vehementer coepit effundere: Deinde oculi diuturna cȩcitate perculsi, post multam effusionem lacrimarum sanguinem emanare coeperunt. Cumque ipsas lacrimas iam sanguine mixtas a facie manu tergendo siccaret, subito adaperti oculi lumen ablatum paulatim recipere coeperunt. Sed & in huius illuminatione populis stupore detentis ecce parte in altera praedictae basilicae. Homo quidam nomine Lantbertus de villa Palatiolo paralysi egritudine detentus, qui ita tam renes quam coxas, sive etiam tibias vel ipsos pedes a paralysis infirmitate[...] Donc c'est Rantfredus, et pas Lantfredus, ce qui épargne une confusion entre l'abbé translateur et un cecus quidam. Avec vos yeux de vrai paléographe, vous voyez un L ou un R dans le ms d'Irminon? C'est peut-être moi qui ait trop voulu voir Lanfroy? Je note que juste à la suite, on reste dans le voisinage de Verrières (où je demeure présentement) avec Palaiseau!
  25. Formidable!! Je retrouve dans mes notes que "Aimoin religieux de S. Germain, auteur du neuvième siécle, a composé deux livres des miracles operez au même tombeau. Un autre auteur anonyme, aussi religieux de S. Germain, en raporte plusieurs autres, & il est d'autant plus digne de foy, qu'il vivoit dans le même tems que se fit cette translation, & qu'il en écrivit l'histoire." J'avais cherché dans cette direction, mais pas très fort, car je vois voyais plus mon Lantfredus comme initiateur de miracle, que comme bénéficiaire... Je vais réactiver ces recherches, avec une vigueur renouvelée, dès demain! Encore merci!
  26. N(ot)a Vedrarias, et non ut nunc Varrarias dici(tur). Sic quoque cap(itulo) 14 miraculorum post transla- tionem S(ancti) Germani patratorum legitur, quia Lantfredus de villa Vedrarias cecus (=caecus) ad sepulchrum beati Germani fuit illuminatus. "Notez Vedrarias, et non Verrarias, comme on dit à présent. De même au chapitre 14 des Miracles accomplis après la translation de Saint-Germain, on lit que Lantfred, de la ville de Vedrarias, aveuglé, fut illuminé auprès du tombeau du bienheureux Germain." Vu l'écriture, je dirais XII - XIIIème. Cordialement Je pense qu'il faut prendre "aveuglé" au sens figuré.
  1. Load more activity
×
×
  • Create New...