Jump to content

All Activity

This stream auto-updates

  1. Earlier
  2. Bonsoir Shymie, Comment voulez-vous qu'on vous aide, puisque vous ne proposez rien d'autre que le texte à traduire ! Ce n'est pas à nous de faire votre travail. Vous dites que vous êtes sûre du début : eh bien postez votre traduction.
  3. Bonjour ! J'ai une version à faire mais voilà; je me perds dans le sens des phrases. Je ne suis sûre que des deux premières. Pouvez vous m'aider pour la suite ? Voici le texte : 1. Si Plutarcho, haud obscuro scriptori graeco, credimus, urbs Roma eo modo condita est. 2. Romulus, postquam novam urbem condere decrevit, ad montem Palatinum pervenit ibique constitit. 3. Quo loco occupato, Romulus, vir summa religione, immortales deos oravit ac victimas deorum sacras immolavit. 4. Amicitia cum deis sic facta, existimavit perpetuum immortalium auxilium et praesidi
  4. Bonsoir, Ce n'est pas corpus, mais opus ; vous avez corrigé le lapsus dans la traduction. C'est très correct. Pour foverunt, je dirais "ont encouragé" ou "ont soutenu". DDD= dat, dicat, dedicat. A vous de traduire !
  5. Bonjour, je vous soumet ce texte de dédicace moderne (1902) écrit par l'helléniste Victor Bérard. Amicis carissimis Max Leclerc & Henri Bourrelier qui hoc corpus summa benignitate immo fraterno studio foverunt et ediderunt DDD. L'original est visible ici sur Gallica. Je pense traduire en À mes amis très chers ML & HB, qui, avec la plus haute bienveillance, ou mieux, un fraternel dévouement, ont couvé et publié cette oeuvre. En dehors de la lourdeur de mon texte, pensez-vous que c'est traduit correctement? Et ce DDD, qui dans d'autres circonstances, aurait
  6. Ah oui, ipsa m'avait échappé. "La rapidité même de la préparation..." Bien autrement.
  7. Donc cela donnerait "Alors certainement, la rapidité elle-même de la préparation de la flotte fut le présage de la victoire"
  8. Le présage ? J'ai hésité je voulais garder la proximité avec le texte d'origine. Sinon le reste est-il correct ?
  9. Bonjour, "auspice", surtout au singulier n'est pas bien employé ici, je préférerais un autre mot, en relation logique avec les auspices : c'est...
  10. Pourriez-vous me dire si ma proposition de traduction pour la phrase citée en titre est correcte "Alors certainement, la rapidité de la préparation de la flotte fut l'auspice de la victoire". Merci d'avance pour aide.
  11. Merci pour la correction. Effectivement j'avais mal écrit la phrase au départ. Néanmoins je suis satisfait car je n'avais pas fait de contresens sur la traduction.
  12. Lisez bien ce que Pomponius Mela écrit avant la phrase que vous citez et qui a été heureusement corrigée par Jacques.
  13. Bonjour, - C'est ideo, et non *ide. Je corrige. - ejus signifie "de celle-ci" : le mot renvoie à la région décrite. - Suivant le contexte, orae signifie soit "régions", soit "limites", "confins", ou mêmes "rivages". Je laisse "régions", à vous de voir. - Dans "quelque peu", quelque, adverbe reste invariable. Donc "C'est pourquoi ses régions sont quelque peu connues".
  14. Bonjour, j'aimerais avoir une confirmation pour la traduction de la phrase en titre que je traduirais par : "Pour cette raison ces régions sont quelques peu connues"
  15. Très belle présentation du site, bravo à notre chef !
  16. Bonsoir Kevin, Je suis désolé, mais votre texte n'a aucun sens, vous devez bien en être conscient. Je ne sais comment vous aider, surtout si vous n'avez jamais fait de latin. Le thème général du poème est le suivant : On ne doit pas considérer que Calvin est mort parce qu'il continue à vivre en nous par son enseignement. A partir de cette indication, essayez de traduire les deux derniers vers. Attention : - Le dernier mot est cavet, qui se construit avec ne. Rien à voir avec la couleur blanche. - Il n'y a pas "afin que" dans le texte latin : ille qui facit ut =
  17. Bonjour, Me revoilà pour une nouvelle traduction de mon ancêtre Jacques de Vintimille sur la mort de Jean Calvin. Je poste la photo du poème. Voici ci-dessous ma proposition de traduction : Jacques de VINTIMILLE – « Sur la mort de Jean CALVIN » (1509-1564) Etranger, si cette pieuse vie doit grâce A Calvin, je pris de ne pas périr trop [pur ?] Car alors que la Chrétienté, à l’origine coutume sacrée, Honnêteté avilie par l’infâme supercherie En sauveur là où la piété opprimée depuis de nombreuses années Sortie des ténèbres, est portée et command
  18. Merci infiniment pour cette réponse rapide ! je me remet de ce pas au travail ! très belle journée à vous
  19. Je propose : TRANSIRE TEMPORA (= traverser les temps).
  20. Bonjour à tous Je suis entrain de créer l'identité graphique de la société de composition de musique de mon conjoint et nous aurions aimé ajouter une devise en latin à son logo. Malheureusement je n'y connais rien et j'ai bien peur que google me dise des bêtises... (il me propose TEMPORE CRVCIS) Nous aimerions écrire "traverser le temps" ou "qui traverse le temps" dans le sens de la pérennité de la création/composition Pour des raisons "graphiques" il nous faudrait au moins 2 mots, c'est pourquoi nous avons préféré "traverser le temps" que simplement "pérenne" ou "pérennité" Si l
  21. Bonjour, Un grand merci Bill pour cette aide. Je suis assez content de voir que votre proposition est très proche de la mienne (je progresse un peu !). Je suis content de voir qu'en effet, ce passage valide bien que mon ancêtre était le précepteur du jeune Robertet. Je prends tout ça en note, je compare et vous remercie encore pour cette aide ! Bien cordialement, Kevin Muret
  22. Non, c'est erroné : pourquoi agnus ? Et mutant signifie "changent" HIC LEONES AGNI FIVNT ou HIC LEONES FIVNT AGNI.
  23. Bonjour, J'aurais souhaité traduire le texte suivant : "Ici les lions deviennent agneaux". je serai tenté de dire : "Hic leones agnus mutant" Pourriez vous me confirmer ? Merci à vous.
  1. Load more activity
×
×
  • Create New...