Jump to content

All Activity

This stream auto-updates

  1. Yesterday
  2. Bonjour, oui merci à vous, je me doutais bien que google ne serait pas fiable, En fait j'écris une histoire et un des personnages fait parfois des sorties, citations, latines, à cet égard j'ai trouvé des sites donnant des citations célèbres (cogito et autres veni vidi) mais je préfère aussi que mon personnage soit créatif (il sait le latin) du coup, sans doute, si vous le voulez bien, je reviendrai peut-être ici de temps en temps vous demander d'autres traductions, merci !
  3. Last week
  4. Quand il s'agit de traductions automatiques il faut se méfier beaucoup, Cedric. Le résultat que vous avez montré n'est pas correct. La phrase de Google ne veut rien dire. Moi aussi j'ai essayé de traduire votre phrase française mais j'ai eu du mal à le faire. Je ne savais pas comment reformuler votre phrase pour qu'elle soit possible à traduire. Heureusement Bill a réussi. Sa proposition est une bonne solution.
  5. Bonjour, je vous propose ceci: Me superbiorem facio,: Je me rends trop orgueilleux. Me paenitet peccati mei.: je regrette ma faute.
  6. bonjour et pour l'autre phrase svp ? car c'est google qui m'a proposé ça et je me méfie un peu, merci
  7. In medio stat virtus La vertu se tient au milieu (et non aux extrêmes). https://fr.wiktionary.org/wiki/Annexe:Locutions_latines#I_(voyelle)
  8. Bonjour, est-ce que : je me donne trop d’importance pardon pour ma faute peut se traduire par : Dabo etiam tanti, paenitet enim mea culpa, SVP merci ? et par ailleurs comment traduire "Au milieu se situe la vertu" svp merci ?
  9. Earlier
  10. La réponse est ici : https://locutio.net/forums/index.php?/topic/4658-traduction-français-vers-latin-pour-blason-déquipe/&tab=comments#comment-11705 Il suffit de poster sa question une seule fois
  11. Cloelia

    Devise

    La cause de mon problème n'était pas les "badges". C'était l'extension uBlock Origin que j'avais ajoutée à Firefox. J'ai eu le même problème sur un forum suédois créé sur la plateforme Invision Community. Même si je préfère Firefox j'utilise maintenant Chrome (où le bloqueur de publicité uBlock Origin n'arrête pas mes envois) pour ces deux forums.
  12. Ok merci Jacques. voilà un autre passage éclairé.
  13. Bonsoir Mikoyan, En fait, le début n'était pas vraiment compris, contrairement à ce que j'avais dit. Le groupe ad eorum errorem... sustentandum... ne se rattache nullement à idonei, mais à mittuntur. Suivez davantage le mouvement de la phrase et n'écrivez que lorsque une phrase entière (sinon le passage) sont compris. Je propose : "D'autre part, tous ceux qui semblent capables sont envoyés pour faire croître leur erreur, là où elle existe, ou pour la semer, là où elle n'est pas. La doctrine de Manichée et de ses sectateurs s'oppose à la foi chrétienne dans ses racines mêmes, comme je vais le démontrer à présent."
  14. Encore merci Jacques. C'est très aimable, mais malgré vos remarques je ne vois pas tout ce qui ne va pas. ça m’échappe et je donne ma langue au chat. Voici le texte revu et corrigé : Or, tous ceux qui sont considérés conformes à leur erreur sont envoyés pour la semer, soit là où elle est, pour la faire croître et renforcer, soit là où elle n'est pas. La doctrine de Manichée et de ses successeurs s'oppose à la foi chrétienne dans sa racine même, comme je vais le démontrer maintenant.
  15. Bonjour Mikoyan, 1° Voici tout d'abord un "corrigé" de ce qui précède : Rappel du texte : Sciendum vero est, et non celandum ab auribus vulgi, quoniam indubitanter secta eorum, de quibus agimus, originem acceptit a Manichaeo haeresiarcha, cujus doctrina maledicta erat et tota venenosa, et radicata est in populo isto perverso. Multa tamen permista habent doctrinae magistri sui, quae inter haereses illius non inveniuntur. Divisi sunt etiam contra semetipsos, quia nonnulla quae ab aliquibus eorum dicuntur, ab aliis negantur. etc... Votre traduction corrigée : Il faut qu’on sache et qu’on ne cache pas aux oreilles du profane qu’indubitablement la secte de ceux qui nous occupent ici tient son origine de l'hérésiarque Manichée, dont la doctrine, maudite et pleine de poison, se trouve enracinée au sein de cette population pervertie. Cependant, ces derniers ont mêlé à la doctrine de leur maître de nombreux éléments qui ne se trouvent pas dans ses hérésies. Ils sont aussi divisés contre eux-mêmes parce que plusieurs principes affirmés par certains d'entre eux sont niés par d’autres. 2° Voici la correction de la suite : Mittuntur autem ex omnibus qui idonei videntur ad eorum errorem, vel ubi est, sustentandum et augendum, vel ubi non est, seminandum. Manichei doctrina et sequacium ejus Christianae fidei in ipsa radice sua se opponit, sicut nunc demonstrabo. Or, tous ceux qui sont perçus conformes(1) à leur erreur sont envoyés pour la semer, soit là où elle l'est, pour la faire croître et renforcer, soit là où elle ne l'est pas(2). La foi chrétienne, dans sa racine même, s'oppose à la doctrine de Manichée(3) et de ses suivants(4) comme je le démontrerai(5). (1) Maladroit, mais c’est le sens. (2) La construction de la phrase est à revoir ; vous devez bien percevoir que « soit là où elle ne l’est pas » reste pendant dans votre phrase. (3) Curieux renversement des éléments de la phrase. (4) Mal dit ; le mot fait quasiment faux-sens. (5) Il manque nunc. Cordialement.
  16. Suite et fin du paragraphe Mittuntur autem ex omnibus qui idonei videntur ad eorum errorem, vel ubi est, sustentandum et augendum, vel ubi non est, seminandum. Manichei doctrina et sequacium ejus Christianae fidei in ipsa radice sua se opponit, sicut nunc demonstrabo. Or, tous ceux qui sont perçus conformes à leur erreur sont envoyés pour la semer, soit là où elle l'est, pour la faire croître et renforcer, soit là où elle ne l'est pas. La foi chrétienne, dans sa racine même, s'oppose à la doctrine de Maniché et de ses suivants comme je le démontrerai.
  17. Merci Jacques pour votre patiente attention parce que si je ne trouvai pas de l'aide ici je me serai découragé de vouloir traduire des textes. J'ai donc revu le texte selon vos indications : Il faut le savoir et non le celer aux oreilles du profane, qu’indubitablement leur secte, que nous dénonçons, tient son origine de l'hérésiarque Maniché, dont la doctrine était maudite et toute vénéneuse, et elle s'enracina parmi la population dépravée. Cependant, ils ont mêlés de nombreux éléments à la doctrine de leur maître qui ne se trouvent pas dans ses hérésies. Ils sont aussi divisés contre eux-mêmes parce que quoi qui soit dit par certains d'entre eux, d'autres le nient. C'est ce que la suite du texte explique : Manichaeus autem iste, ut nunc pauca de illo loquar, a Persia oriundus erat, et primo quidem Manes dicebatur, postea vero a discipulis suis Manichaeus appellatus est, ne insanus videretur, et dictus Manes a mania, quod est insaniae nomen. Sic autem insanus erat, ut diceret seipsum Spiritum sanctum, et se missum fuisse a Christo in mundum, sicut promiserat cum ascensurus esset in coelum. Ideoque et Christi se apostolum dicebat, quasi missum ab ipso. Unde et discipuli ejus ex hoc gloriabantur, quod in magistro ipsorum completa esset promissio Christi de Spiritu paracleto. Ex numero discipulorum suorum duodecim elegit, quos quasi apostolos suos habebat, ut in hoc haberet formam Christi, qui ex discipulis suis duodecim sibi elegit apostolos : quem numerum imitatores ejus et hodierna die observant, quia ex electis suis habent duodecim quos appellant magistros, et tertium decimum principem isporum : episcopos autem septuaginta duos qui ordinantur a magistris, et presbyteros et diaconos qui ab episcopis ordinantur, et hi electi inter eos vocantur. Or ce Maniché, puisqu'il faut maintenant parler un peu de lui, était originaire de la Perse, et cet homme se nommait premièrement Manès mais par la suite il fut appelé Maniché par ses disciples pour ne pas être associé à la folie, car son nom, Manès, vient de mania qui veut dire folie. Mais c'était bien un fou parce qu'il disait être lui-même l'Esprit saint et qu'il avait été envoyé par le Christ dans le monde, conformément à ce qu'il avait promit quand il monta au ciel. C'est pourquoi, il disait être l'apôtre du Christ comme s'il avait été envoyé par lui. C'est la raison pour laquelle ses disciples se glorifiaient de ce que leur maître avait accompli la promesse du Christ au sujet de l'Esprit paraclet. Du nombre de ses disciples il en élu douze et il les considérait comme ses apôtres afin d'être ainsi à l'image du Christ qui élu parmi ses disciples douze apôtres, un nombre que ses imitateurs observent toujours aujourd'hui puisqu'ils ont douze élus qu'ils appellent maître, le treizième est leur chef. Mais [ils ont aussi] soixante-douze évêques qui sont ordonnés par les maîtres, et des anciens et des diacres qui sont ordonnés par les évêques, lesquels sont appelés élus parmi eux. (Je ne donne pas la dernière phrase du paragraphe parce que je bute dessus...)
  18. Bonsoir Mikoyan, 1° inveniuntur a pour sujet quae, dont l'antécédent est multa (pluriel neutre = "de nombreux éléments"). 2° doctinae est un datif complément de permista (= permixta). Il y a d'autres petites fautes dans le reste du texte : 1° Attention au sens de agimus, qui ne veut pas dire "agir" ici. 2° Manicheus est le nom de l'homme, non de sa secte, bien que ce ne soit pas dans le Gaffiot. Le nom original de Mani, ou Manès en grec, avait été modifié par ses sectateurs à cause de sa ressemblance avec le mot grec mania, qui signifie "folie". 3° perverso est traduit curieusement... Cordialement.
  19. Bonjour, j'ai une autre phrase que j'ai bien peur de mal interpréter dans le passage suivant. Elle est pourtant courte : Sciendun vero est, et non celandum ab auribus vulgi, quoniam indubitanter secta eorum, de quibus agimus, originem acceptit a Manichaeo haeresiarcha, cujus doctrina maledicta erat et tota venenosa, et radicata est in populo isto perverso. Multa tamen permista habent doctrinae magistri sui, quae inter haereses illius non inveniuntur. Divisi sunt etiam contra semetipsos, quia nonnulla quae ab aliquibus eorum dicuntur, ab aliis negantur. etc... Il faut le dire, et non le celer aux oreilles du profane, qu’indubitablement leur secte, contre laquelle nous agissons, tient son origine de l'hérésiarque Manichéen, dont la doctrine était maudite et toute vénéneuse, et elle s'enracina dans le peuple de cette perversion. Cependant, ils ont grandement bouleversé la doctrine de leur maître du fait que ses hérésies à lui ne se trouvent pas chez eux. Ils sont aussi divisés contre eux-mêmes parce que quoi que les uns disent, d'autres le nient. etc... Je suppose que doctrinae et l’emploi à l'ablatif de habeo et que quae renvoie à doctrinae, ce qui est curieux pour le sens, mais alors pourquoi inveniuntur et pas invenitur ? tout cela m'apparait incohérent et ma traduction est biaisée et forcée. Littéralement je comprends pour la deuxième partie de la phrase : qui ne se trouvent pas parmi ses hérésies à lui. C'est ce "qui" qui est problématique parce que du point de vue du sens je ne peux le rattacher à "la doctrine du maître".
  20. Il n'y a pas de quoi. Bonne journée à vous aussi !
  21. Merci beaucoup pour votre réponse détaillée ! Bonne journée! Bien à vous,
  22. Je propose (en capitales romaines) : "Avançons ensemble" : VNA PROGREDIAMVR. Plus expressif : "Tous ensemble en avant" : VNA PORRO. "Construisons ensemble" : VNA STRVAMVS.
  23. Bonjour, Je recherche pour la création d'un blason d'équipe, la traduction latine de "Avançons ensemble" et/ou "Avancer ensemble", "Construisons ensemble". Je ne suis pas certaine des traductions que j'obtiens : "Habeamus Progredi" par exemple. Est-ce que quelqu'un pourrait me donner les plus proches traductions en latin? Je remercie vivement la/les personnes qui pourront me venir en aide :-) Très bon dimanche
  24. Bonjour, Je recherche pour la création d'un blason d'équipe, la traduction latine de "Avançons ensemble" et/ou "Avancer ensemble", "Construisons ensemble". Je ne suis pas certaine des traductions que j'obtiens : "Habeamus Progredi" par exemple. Est-ce que quelqu'un pourrait me donner les plus proches traductions en latin? Je remercie vivement la/les personnes qui pourront me venir en aide :-) Très bon dimanche
  25. Rappel du texte latin : Nam in Domino Salvatore ita errare eos affirmabat, ut dicerent eum non vere natum ex virgine, nec vere humanam carnem eum habuisse, sed simulatam carnis speciem ; nec ex mortuis eum resurrexisse, sed mortem et resurrectionem simulasse. Traduction proposée : "Ce dernier affirmait en effet que ces gens-là s'égarent sur Dieu noter sauveur au point de dire qu'il n'était pas né d'une vierge, qu'il n'avait pas vraiment une chair humaine, mais une apparence de chair en tous points identique, qu'il n'était pas ressuscité des morts, mais qu'il avait donné l'apparence de la mort et de la résurrection." Note : 1° Tenir compte de ita... ut au début. 2° Attention aux temps en français ; le parfait se rend souvent par un imparfait dans les descriptions. 3° Traduire simulare par "simuler" me gêne un peu, car cela fait passer le Christ pour un imposteur, ce qu'il n'est pas dans la théorie des Cathares dont on a ici un témoignage (ut dicerent...) ; bien sûr, on peut suspecter le témoin de "déformer" cette théorie, mais je ne le crois pas. Bien regarder les sens du verbe dans le Gaffiot, et ne pas oublier qu'on est devant un latin assez classique. Bon courage pour la suite !
  26. Je m'en veux de m'être mépris à ce point sur le sujet. Vos remarques m'ont rendu presque évident le texte : Assurément, leurs erreurs sont nombreuses au point que personne n'est capable de les passer toutes en revues ; mais celles qui me semble les plus dangereuses, je les ai séparées et classées par ordre, puisque, avec l'aide de Dieu, je me suis proposé de m'exprimer spécifiquement contre elles.
  27. Effectivement comme je tronçonne et que je traduis à temps perdu de manière discontinu je n'ai pas réalisé qu'il s'agissait de l'homme en question, ni prêté une grande attention au nam. Grâce à vous le passage est maintenant tout à fait clair. Voici donc la mouture finale : Ce dernier affirmait en effet que ces gens-là s'égarent au sujet du Seigneur, notre Sauveur, lorsqu'ils disent qu'il n'est pas véritablement né d'une vierge, ni qu'il eut véritablement une chair humaine, mais une apparence simulée de la chair ; ni qu'il ressuscita après sa mort, mais simulé la mort et la résurrection. Je vais passer maintenant à l'autre passage soulevé par anticipation, mais je compte bien être éclairé sur le reste du chapitre huit. Encore merci Jacques.
  1. Load more activity
×
×
  • Create New...