Jump to content

acte latin médiéval


Aélis
 Share

Recommended Posts

Bonjour,

 

J'ai un problème de compréhension pour une petite partie d'un acte médiéval. Cet acte établit une fondation monastique dont le seigneur se réserve le droit de nommer l'abbé qui devra être consacré par l'évêque de Mantoue. C'est la suite qui me pose problème: est-ce que le seigneur dit qu'en cas de refus de l'évêque mantouan, il choisira un autre abbé? ou un autre prélat pour faire consacrer son abbé?

 

"Praeterea volo et statuo ut abas ipsius monesterii qui a me vel ha meis heredibu et qui de eis legitime nati fuerint ut supra legitur missus fuerit benedicione consecracione sue Mantue ecclesie primo postulet ; et si evenerit quod episcopus Mantuanensis ecclesie refutaverit eum benedici et sacrari, et propter postulatum aliquit servicium denegaverit ad ipsam sacracionem, tunc ipse habas habeat licenciam revertendi, et secundum quod ei melius previsum fuerit ad quocumque episcopum voluerit vadam, et benediccionem sacracionis hab eo recipiat absque alicuius interdicione.»

 

Merci de votre aide!

Link to comment
Share on other sites

"Praeterea volo et statuo ut abas ipsius monesterii qui a me vel ha meis heredibu et qui de eis legitime nati fuerint ut supra legitur missus fuerit benedicione consecracione sue Mantue ecclesie primo postulet ; et si evenerit quod episcopus Mantuanensis ecclesie refutaverit eum benedici et sacrari, et propter postulatum aliquit servicium denegaverit ad ipsam sacracionem, tunc ipse habas habeat licenciam revertendi, et secundum quod ei melius previsum fuerit ad quocumque episcopum voluerit vadam, et benediccionem sacracionis hab eo recipiat absque alicuius interdicione.»

D'après moi, c'est l'abbé qui se choisira un autre évêque.

 

"En outre je veux et décide que l'abbé de ce monastère qui aura été désigné (litt. "envoyé") par moi ou mes héritiers ou les légitimes descendants de ceux-ci, comme on le lit ci-dessus, demande d'abord la bénédiction et la consécration de son église de Mantoue; et s'il advient que l'évêque de l'église de Mantoue refuse que cet homme soit béni et consacré, et refuse son service en raison de l'une ou l'autre demande [= si quelqu'un d'autre demande le monastère à l'évêque ?], que cet abbé ait le loisir de s'en retourner [quitter l'évêque] et, selon ce qui sera le plus avantageux pour lui, qu'il s'en aille auprès de l'évêque qu'il voudra et reçoive de ce dernier la bénédiction de consécration sans opposition de quiconque."

Link to comment
Share on other sites

Une nouvelle et dernière demande concernant l'installation d'un ermite sur une petit île, Siméon, qui fut visité par de nombreuses personnes:

 

"Si pro statuenda pace aliquando foras egredi Dei famulo placuisset, prius a monasterii patre et fratibus benedictionis licentiam petebat, ac sic ad perficiendum pacis opus fideliter incedebat. Dona vel enxenia pravorum hominum veluti stercora aspernendo exhorrebat. Quae vero a bonis et honestis viris aliquando coactus accipiebat, pauperum necessitatibus impendebat. Quis valet lingua esprimere, qua carnis mortificatione in diebus sanctae quadragesimae macerabat corpus? Quantos per licentiam spiritualis patris inopes alebat, quantos nudos vestibus tegebat, in quibus saepe non nisi ter et ut ita dicam bis in ebdomada aridum corpus tantum vespertino tempore vili edulio recreabat?"

 

Pour ma part, mon niveau en latin étant assez limité, j'ai compris que les pèlerins devaient d'abord demander l'autorisation à l'abbé et aux frères avant d'aller voir le saint ermite. C'est la suite qui me pose problème. Qui reçoit les aumônes qui sont dites remises aux pauvres? Le monastère ou l'ermite? La suite du récit concerne la fête de Pâques qui est célébrée au monastère (morceau que je n'ai pas mis à l'exception des deux questions qui servent d'introduction à cette partie que je ne comprends pas)... Que comprenez-vous?

Link to comment
Share on other sites

"Si quelquefois il plaisait au serviteur de Dieu de sortir pour établir la paix, il en demandait auparavant la permission au père et aux frères du monastère, et ainsi il s'en allait fidèlement pour accomplir son oeuvre de paix. Il repoussait avec dégoût comme des ordures les dons et cadeaux des gens dépravés. Ce qu'il acceptait en y étant forcé de la part des hommes bons et honorables, il le dépensait pour les besoins des pauvres. Qui pourrait exprimer par quelle mortification de la chair il torturait son corps aux jours du saint carême ? Combien de démunis nourrissait-il par la permission du père spirituel, combien d'hommes nus couvrait-il de vêtements, tandis que souvent, il ne sustentait pas son corps desséché sinon trois fois, ou pour ainsi dire deux fois par semaine, et seulement le soir, par un maigre repas ?"

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Bonjour!

En retravaillant sur un acte par rapport à mon monastère et l'évêque de Mantoue (cf. 1er message), j'aimerais une confirmation sur un autre passage:

 

"Obeunte te nunc eius loci abbate, abbas a fratribus cum consensu et auctoritate Cluniacensis abbatis regulariter eligatur. Electus ab episcopo Mantuano si canonicus et catholicus fuerit sine oneris exactione muneris aut servitii aut usurpatine condictionis benedicatur. Sin alias romanum presulem expetat consecrandus. Clericos monasterii sine professionis vel condicionis exactione cuiuslibet sponte et libenter ab abbate invitatus ordinet. Oratoria ab eis in locis constructa ubi evidens monasterii necessitas poposcerit gratis consecret."

 

Il est bien dit que les frères pourront élire leur abbé parmi eux mais avec l'assentiment et l'autorité de l'abbé clunisien. Qu'il devra avoir la bénédiction de l'évêque de Mantoue (?), mais si ce dernier refuse de donner sa bénédiction, l'abbé pourra être consacré par d'autres prélats romains. Vient la question de l'oratoire construit près du monastère? Qu'en pensez-vous?

Link to comment
Share on other sites

Bonjour!

En retravaillant sur un acte par rapport à mon monastère et l'évêque de Mantoue (cf. 1er message), j'aimerais une confirmation sur un autre passage:

 

"Obeunte te nunc eius loci abbate, abbas a fratribus cum consensu et auctoritate Cluniacensis abbatis regulariter eligatur. Electus ab episcopo Mantuano si canonicus et catholicus fuerit sine oneris exactione muneris aut servitii aut usurpatine condictionis benedicatur. Sin alias romanum presulem expetat consecrandus. Clericos monasterii sine professionis vel condicionis exactione cuiuslibet sponte et libenter ab abbate invitatus ordinet. Oratoria ab eis in locis constructa ubi evidens monasterii necessitas poposcerit gratis consecret."

 

Il est bien dit que les frères pourront élire leur abbé parmi eux mais avec l'assentiment et l'autorité de l'abbé clunisien. Oui Qu'il devra avoir la bénédiction de l'évêque de Mantoue (?)Oui, si l'évêque remplit les conditions canoniques et qu'il n'est pas exempt de charge ou de service, mais si ce dernier refuse de donner sa bénédiction (s'il en va autrement, l'abbé pourra être consacré (pourra faire appel à l'autorité de Rome pour sa consécration) par d'autres prélats romains. Il ordonnera les clercs du monastère (pourvu qu'ils ne soient suspens ni de profession ni d'aucun autre motif, quel qu'il soit) Vient la question de l'oratoire construit près du monastère? Qu'en pensez-vous? "Il consacrera bénévolement les oratoires qu'ils auront construits là où un besoin évident du monastère l'aura demandé"

 

C'est ce que je comprends de ce passage...

Link to comment
Share on other sites

Merci beaucoup! Ma traduction n'était pas bonne sur la fin...

Quant à ce passage qui clos un acte de donation d'une terre avec une église, apparemment sans ses revenus:

 

"hoc utique modo ut domino apostolico beati Petri vicario vel eius misso predicti coenobi abbas vel suus nuncius per unumquemque annum tres libras piperis intra mensem madium persolvere studeat, nullaque alia eidem monasterio superpositio fiat."

 

En clair, le "représentant" (missus) du Saint-Siège s'appliquera à percevoir auprès du dudit monastère (à qui est donné la terre avec l'église) trois livres de poivres au cours du mois de mai" la suite est plus complexe pour moi "Et qu'il ne soit mis au-dessus d'aucun autre monastère que celui-ci"? ou "Et qu'aucun autre ne soit placé au-dessus de ce monastère"? Comment le traduiriez-vous?

Link to comment
Share on other sites

Merci beaucoup! Ma traduction n'était pas bonne sur la fin...

Quant à ce passage qui clos un acte de donation d'une terre avec une église, apparemment sans ses revenus:

 

"hoc utique modo ut domino apostolico beati Petri vicario vel eius misso predicti coenobi abbas vel suus nuncius per unumquemque annum tres libras piperis intra mensem madium persolvere studeat, nullaque alia eidem monasterio superpositio fiat."

 

En clair, le "représentant" (missus) du Saint-Siège s'appliquera à percevoir auprès du dudit monastère (à qui est donné la terre avec l'église) trois livres de poivres au cours du mois de mai" la suite est plus complexe pour moi "Et qu'il ne soit mis au-dessus d'aucun autre monastère que celui-ci"? ou "Et qu'aucun autre ne soit placé au-dessus de ce monastère"? Comment le traduiriez-vous?

 

"Qu'il ne se fasse aucune autre clause pour ce monastère."

Link to comment
Share on other sites

Et que pensez-vous de cette traduction: (c'est issu d'un acte de donation)

 

"silicet casamenta et agros et roncos de bosco Casalavone, quod nemus est iuris mei; et piscatores in paludibus illius terre, duos aut tres et plus secondum voluntatem nuntii tui, per totum in integrum concedo et confirmo in perpetuum"

 

"c'est-à-dire les bâtiments agricoles et les champs ainsi que les terres défrichées du bois de Casalavone, et les forêts qui sont de mes droits, et les droits de pêches dans les lacs de ces terres, deux ou trois et plus selon la volonté de ton messager, je concède et confirme tout en intégralité et perpétuellement..."

 

Par contre je cale sur ce bout de phrase: "ad eorum usu et suptu de fruges et reditum quod de ipsis rebus exierit quicquid voluerit". J'ai l'impression qu'il est dit que les fruits des biens donnés (en clair les récoltes) serviront à assurer la subsistance (à leur usage?) des moines (elle cite la communauté d'une église avant).

Link to comment
Share on other sites

Et que pensez-vous de cette traduction: (c'est issu d'un acte de donation)

 

"silicet casamenta et agros et roncos de bosco Casalavone, quod nemus est iuris mei; et piscatores in paludibus illius terre, duos aut tres et plus secondum voluntatem nuntii tui, per totum in integrum concedo et confirmo in perpetuum"

 

"..........???c'est-à-dire les bâtiments agricoles et les champs ainsi que les terres défrichées du bois de Casalavone, et les forêts qui sont de mes droits,ce bois fait partie de ma juridiction et les droits de pêches les gens qui pêchent dans les lacs de ces terres, deux ou trois et plus selon la volonté de ton messager, je concède et confirme tout en intégralité et perpétuellement..."

 

Par contre je cale sur ce bout de phrase: "ad eorum usu et sumptu de fruges et reditum quod de ipsis rebus exierit quicquid voluerit". J'ai l'impression qu'il est dit que les fruits des biens donnés (en clair les récoltes) serviront à assurer la subsistance (à leur usage?) des moines (elle cite la communauté d'une église avant). --> "...pour leur usage et dépense, tout ce qu'il souhaitera des récoltes et revenus qui proviendront de ces biens"

 

Difficile de se prononcer sur ces petits bouts de texte. Mais quelques corrections peuvent être faites: voir ci-dessus

Link to comment
Share on other sites

L'emploi du singulier ne m'arrange guère! Je pensais qu'il s'agissait des moines... mais en fait la phrase semble se référer à une personne en particulier. Je rajoute donc le début pour plus de précisions:

 

"Que autem suprascriptis casis et omnibus rebus supradictis una cum accessionibus et ingressoras earum, seu cum superioribus et inferioribus suis qualiter supra legitur in integrum ab ac die in eadem ecclesia Sancti Micheli donamus et offeramus nos et per presentem cartulam offersionis ibidem ad abendum confirmamus, faciendum exinde ipsi monachi qui pro tempore in eadem ecclesia ordinati fuerint et Deo servierint ad eorum usu et suptu de fruges et reditum quod de ipsis rebus exierit quicquid voluerit, ..."

 

Je ne comprends pas à quoi se réfère le "tout ce qu'il voudra" puisque, il me semble, ce sont "les moines qui seront ordonnés dans cette église et qui serviront Dieu"... à la communauté de l'église?

Link to comment
Share on other sites

L'emploi du singulier ne m'arrange guère! Je pensais qu'il s'agissait des moines... mais en fait la phrase semble se référer à une personne en particulier. Je rajoute donc le début pour plus de précisions:

 

"Que autem suprascriptis casis et omnibus rebus supradictis una cum accessionibus et ingressoras earum, seu cum superioribus et inferioribus suis qualiter supra legitur in integrum ab ac die in eadem ecclesia Sancti Micheli donamus et offeramus nos et per presentem cartulam offersionis ibidem ad abendum confirmamus, faciendum exinde ipsi monachi qui pro tempore in eadem ecclesia ordinati fuerint et Deo servierint ad eorum usu et suptu de fruges et reditum quod de ipsis rebus exierit quicquid voluerit, ..."

 

Je ne comprends pas à quoi se réfère le "tout ce qu'il voudra" puisque, il me semble, ce sont "les moines qui seront ordonnés dans cette église et qui serviront Dieu"... à la communauté de l'église?

 

Au début (si nous sommes bien sur ce même texte), il était question de l'abbé de ce couvent (consacré par l'évêque): il avait pour mission d'ordonner les moines et de consacrer les oratoires...ne serait-il pas sujet de voluerit comme plus haut de "ordinet" et "consecret"

Link to comment
Share on other sites

Que pensez-vous de ma traduction?

 

"et omnes clericos, monachos et laicos, omnes quoque abitatores suos, cum omnibus bonis ipsorum mobilibus et immobilibus, cum omnibus supradictis in nostro districtu positis, volumus atque praecipimus ab omni iurisdictione et exactione nostra omniumque hominum, sive magnus sive parvus, ab omni etiam albergaria, arimannia, angaria et perangaria et ab omnibus aliis conditionibus liber omnino fore et exempta sicut supra legitur."

 

= et que chaque clerc, moine et laïc, mais également chacun de ses habitants, avec chacun de leurs biens tant mobiliers qu'immobiliers, avec chacun de ces derniers situés dans notre district, nous voulons et ordonnons à tous les hommes de chacune de nos juridictions et réclamations, tant grand que petit, à chacun l'hébergement, le service armé, le service de charroi, de transports (des termes que je trouve difficile à exprimer) et à chacune des autres conditions d'homme libre qui était exempté qu'ils lisent plus haut (?)

 

Bon ce n'est pas terrible mais j'ai l'impression de m'améliorer un peu quand même...

Link to comment
Share on other sites

Que pensez-vous de ma traduction?

 

"et omnes clericos, monachos et laicos, omnes quoque abitatores suos, cum omnibus bonis ipsorum mobilibus et immobilibus, cum omnibus supradictis in nostro districtu positis, volumus atque praecipimus ab omni iurisdictione et exactione nostra omniumque hominum, sive magnus sive parvus, ab omni etiam albergaria, arimannia, angaria et perangaria et ab omnibus aliis conditionibus liber omnino fore et exempta sicut supra legitur."

 

= et que chaque clerc, moine et laïc, mais également chacun de ses habitants, avec chacun de leurs biens tant mobiliers qu'immobiliers, avec chacun de ces derniers situés dans notre district, nous voulons et ordonnons à tous les hommes de chacune de nos juridictions et réclamations, tant grand que petit, à chacun l'hébergement, le service armé, le service de charroi, de transports (des termes que je trouve difficile à exprimer) et à chacune des autres conditions d'homme libre qui était exempté qu'ils lisent plus haut (?)

 

Bon ce n'est pas terrible mais j'ai l'impression de m'améliorer un peu quand même...

 

Attention! si le sens n'est pas clair en français ce qui est le cas ici, c'est qu'il y a une ou plusieurs erreurs de traduction...je reviens tout à l'heure pour plus de précision.

Link to comment
Share on other sites

Attention! si le sens n'est pas clair en français ce qui est le cas ici, c'est qu'il y a une ou plusieurs erreurs de traduction...je reviens tout à l'heure pour plus de précision.

 

désolé, je n'ai pas eu une minute et suis occupé jusqu'à dimanche soir...

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...