Jump to content

Latin médiéval


Michel Disdero
 Share

Recommended Posts

Bonjour

Je retrouve assez souvent une formule entre autres dans le Cartulaire de St Victor au XIe siècle, qui, avec peu de variations dit:

Auctoritas etenim jubet ecclesiastica, et lex precipit Romana, ut quicunque rem suam in alicunque parte transfundere voluerit potestatem, per paginam testamenti eam infundat, ut prolixis temporibus secura et quieta permaneat

Je pense traduire par:

En effet, l’autorité ecclésiastique commande, et la loi romaine enseigne, la capacité de quiconque voulant transférer quelque partie de ses biens, en l’insérant dans une page de testament , afin que cette décision demeure sûre et paisible dans la longue durée.

Pourriez-vous corriger ma traduction?

Merci d'avance

Michel

Link to comment
Share on other sites

Merci à @Bill pour sa lecture (communiquée en MP)

En effet l' autorité ecclésiastique ordonne et la loi romaine prescrit que quiconque voudra transmettre une part de ses biens, quelle qu'elle soit, inclue cette décision sur une page de son testament afin qu'elle demeure en sécurité " sans être inquiétée" pendant longtemps

Le "quieta" rendu par une "double négation" est paradoxalement plus clair!

Désolé pour ce "alicunque", à force de lire du latin médiéval, je pense que je suis complètement aveugle aux barbarismes.

 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...