Jump to content

Extrait d'une lettre de 1536


Recommended Posts

Bonjour,

Me revoilà avec mes enigmes. Voilà 3h que je suis sur un extrait de texte, et malgré toute ma bonne volonté, je n'arrive à rien (et je promets que ce n'est pas du google translate ! ahah). Voici le texte que je cherche à traduire :
 

"Sed omnia melius per puerum tuum quem tertio ad summum die tibi remittam. Nec ante scripsissem aut tibi aut aliis quibus per eum abunde respondeo, nisi juvenis, qui has tibi reddet, dignus esset qui tibi a me commendaretur. Est enim et ingenio et institutione, quantum audio, felice satis, natione praeterea gratiosa. Fovet etiam sua studia liberalitate Georgii Vozelli, equitis Rhodii, quem unum mihi aliorum et improbitas et perfidia reliquum fecere, cui majora etiam studia et libenter et merito certe debeam."

Je vous mets quelques morceaux de réflexions qui pour moi ne sont toujours pas très corrects :


Sed omnia melius per puerum tuum quem tertio ad summum die tibi remittam : Mais XXX XXX par ton jeune que XXX je te ramène pour la fin de la journée.
Nec ante scripsissem aut tibi aut aliis quibus per eum abunde respondeo, nisi juvenis, qui has tibi reddet, dignus esset qui tibi a me commendaretur. : Mais avant que je ne t’écrive ou que les autres par ce ??? je te réponds amplement, jeune homme soutenu, qu'il ne te rendra ces ?, qu’il soit digne qu’il t’ait été recommandé par moi.

Est enim et ingenio et institutione, quantum audio, felice satis, natione praeterea gratiosa. (je ne l'ai pas tentée celle-ci)

Fovet etiam sua studia liberalitate Georgii Vozelli, equitis Rhodii, quem unum mihi aliorum et improbitas et perfidia reliquum fecere, cui majora etiam studia et libenter et merito certe debeam. : Il entretient ses goûts XXX bienveillance de Georges de Vauzelles, Chevalier de Rhodes, ils furent ? qu'un autre et improbe et infidèle restant ...

Je travaille de cette manière pour information. Mais cela ne m'aide pas vraiment plus que cela ...
Nec ante scripsissem aut tibi aut aliis quibus per eum abunde respondeo
, Nec (adv) = mais ... ne pas // ante (adv/prep) = avant/auparavant/autrefois // scripsissem (scribo) = que j’écrivais // aut (conj) = ou // tibi () = te // aut = ou // aliis (alius pron da/ab-plu) = les uns/les autres // quibus (quis pron inter da/ab-plu) = qui // per + acc = par/pendant/par l’intermédiaire de // eum (is pron acc-mas-sing) = ce // abunde () = // respondeo (present JE) = JE réponds //

Merci à vous,

KM

Link to post
Share on other sites

Bonjour monsieur,

Je souhaiterais avoir quelques précisions sur les rapports entre les personnages en question dans cette lettre : l'auteur, le destinataire, le "puer", etc...

Le texte n'est pas difficile, mais sans contexte, ce n'est malgré tout pas si aisé à traduire. Je suppose que vous n'avez pas trouvé cet extrait de lettre par hasard.

Merci.

Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Vous avez raison, je vous copie l'extrait de la "biographie" que j'écris à titre amateur sur mon ancêtre Jacques de Vintimille qui doit concerner ce passage :

"Bien que les frères de VAUZELLES apportent de nombreux enseignements à Jacques de VINTIMILLE, ils cherchent à lui faire suivre les meilleurs cours du Royaume. Ils avaient pour cela mandaté leur ami, Guillaume SCEVE (cousin de Maurice SCEVE) chez qui les grands poètes lyonnais dînaient fréquemment. Ce-dernier connaissait intimement, semble-t-il depuis ses études à Padoue, Jean de BOYSSONNE, humaniste, régent de droit à l’Université de Toulouse, à qui il recommande dans une lettre du 7 octobre 1536 « Jacques de VINTIMILLE de Rhodes (21 ans), élève de VAUZELLES ».

De ce que j'ai compris de ma très mauvaise traduction, Jacques de VINTIMILLE, 21 ans, est envoyé de Lyon à Toulouse pour transmettre la missive (et surement des manuscrits lyonnais pour Jean de Boyssonné). Et l'auteur de la lettre, Guillaume Scève, dit à son ami qu'il lui recommande le jeune porteur.

Un grand merci à vous !

KM


Link to post
Share on other sites

D'ailleurs l'année suivante en 1537, l'une des lettres de Boyssonné le mentionne à nouveau qui doit montrer que Vintimille est à Toulouse (Chomard est le secrétaire de Boyssonné) :

De tuis libris curaverunt diligenter Chomardus et Vintemillanus ut ad me perferrentur

Link to post
Share on other sites

Merci beaucoup. Voici ce que je propose. Seul le puerum tuum du début pose quelques difficultés :

Mais vous prendrez mieux connaissance de tout cela par votre élève, que je vous remettrai dans deux jours au plus tard. Je n’eusse pas écrit par son intermédiaire, ni à vous ni à d’autre à qui je fais d’amples réponses, si le jeune homme n’était pas digne que je vous le recommandasse. Il est en effet d’un naturel et d’une éducation, pour ce que je sais, plutôt prometteurs, et il est en outre originaire d’une nation en renom. Il entretient sa culture grâce à la libéralité de Georges Vauzelles, chevalier de Rhodes, le seul que m’aient conservé la malveillance et la perfidie des autres, et à qui je suis, bien volontiers et à bon droit, redevable de son très grand dévouement.   

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...