Jump to content

Version Cicéron - aide


Recommended Posts

Bonjour à vous, Je suis actuellement en 3ème année de licence de lettre et j'ai une version à faire concernant un teste de Cicéron. Cependant, mon niveau en Latin est beaucoup trop faible, (voir déplorable, vous vous en rendrez compte)  j'ai beau revoir les bases, lire des astuces, des livres etc. Je n'y arrive pas, mes textes n'ont aucun sens à chaque fois... Je tente donc de trouver ici une personne qui pourrait peut être comprendre la mauvaise logique de mon cerveau, et m'aider à m'améliorer. 

 Itaque illud Cassianum « cui bono fuerit » in his personis ualeat; / C’est pourquoi ce Cassius « à qui nous devrions être bon » qui résonne en celui-ci ;

etsi boni nullo emolumento impelluntur in fraudem, / même si aucun avantage ébranle dans la mauvaise foi,

 improbi saepe paruo. / souvent peu malhonnête.

 

Atqui Milone interfecto Clodius haec adsequebatur, / Et pourtant Milon ayant a été tué par Clodius celui-ci l’attrapait,

 non modo ut praetor esset non eo consule quo sceleris nihil facere posset; / Seulement il n’est pas possible que le prêteur est fait tuer le consul ;

sed etiam ut eis consulibus praetor esset, / Mais bien au contraire ce consul est prêteur,

quibus si non adiuuantibus at coniuentibus certe,  / Pour que celui-ci ne l’aide pas mais a certainement fermé les yeux,

speraret posse se eludere in illis suis cogitatis furoribus: / La pensée peut espérer esquiver la fureur de celui-ci. :

 

cuius illi conatus, ut ipse ratiocinabatur, / Pour que celui-ci s’efforce de raisonner comme moi-même,

nec cuperent reprimere si possent, / S’il ne veut pas contenir le pouvoir,

cum tantum beneficium ei se debere arbitrarentur;  / Quand son devoir est de rendre service à celui-ci ;

et, si uellent, fortasse uix possent frangere hominis sceleratissimi conroboratam iam uetustate audaciam. / Et, s’il le veut, sans doute le criminel homme à désormais anéantis d’un acte audacieux la veillesse fortifier de l’homme.

 

Voilà déjà pour la première partie, je remercie ceux qui voudront bien prendre leur temps pour comprendre toutes mes faibles et comment y remédier. 

Link to post
Share on other sites

Effectivement, cela ne va pas du tout, même dans des phrases simples.

D'une manière générale, revoyez vos bases et pratiquez la méthode du petit latin afin de vous familiariser avec la langue.

Dans la préparation d'une version, n'écrivez pas de choses qui n'ont pas de sens. Attendez d'avoir compris au moins l'idée générale avant d'écrire quoi que ce soit.

Ce texte est nécessairement précédé d'un "chapeau" qui éclaire le contexte si vous n'étudiez pas l'ensemble du discours par ailleurs. Tenez bien compte du contexte.

 

Voici votre début annoté : 

Itaque illud Cassianum « cui bono fuerit » in his personis ualeat; / C’est pourquoi ce Cassius « à qui nous devrions être bon » qui résonne en celui-ci ;

- illud Cassianum n’est pas ille Cassianus ;

- cui bono fuerit illustre l’emploi du double datif ; cette question que se pose l’enquêteur est classique dans les affaires criminelles !

- A quel mode est valeat ? Mais vous ne pourrez traduire que lorsque vous aurez compris l’ensemble.

 

etsi boni nullo emolumento impelluntur in fraudem, / même si aucun avantage ébranle dans la mauvaise foi,

- A quelle voix est impelluntur ?

- Vous ne pouvez pas un COD de in fraudem.

 

 improbi saepe paruo. / souvent peu malhonnête.

Ne coupez pas les phrases ainsi, vous perdez le fil : à quoi répond parvo dans la phrase ^précédente ?

 

 Atqui Milone interfecto Clodius haec adsequebatur, / Et pourtant Milon ayant a été tué par Clodius celui-ci l’attrapait,

N’écrivez pas de charabia !!! Clodius ne peut signifier « par Clodius ».

 

Corrigez ce début avant de passer à la suite.

 

 

 

 

 

Link to post
Share on other sites
  • 2 months later...

Je propose :

 

Itaque illud Cassianum « cui bono fuerit » in his personis ualeat

Que cette phrase de Cassius  "A qui le crime profite-t-il" s'applique à ces personnes.

etsi boni nullo emolumento impelluntur in fraudem , improbi saepe paruo

Si les honnêtes gens ne fraudent sous aucun prétexte, un prétexte futile suffit souvent aux malhonnêtes.

Atqui Milone interfecto Clodius haec adsequebatur

Or, Clodius, si Milon avait été tué, aurait atteint ses objectifs,

non modo ut praetor esset non eo consule quo sceleris nihil facere posset

déjà comme préteur, non point sous un consul (= Milon) qui l'aurait empêché d'être criminel,

sed etiam ut eis consulibus praetor esset quibus si non adiuuantibus at coniuentibus certe, speraret posse se eludere in illis suis cogitatis furoribus

mais comme préteur sous des consuls qui, sans l'aider, auraient surement fermé les yeux : il espérait ainsi pouvoir donner libre cours à ses pensées terribles ;

cuius illi conatus, ut ipse ratiocinabatur, nec cuperent reprimere si possent cum tantum beneficium ei se debere arbitrarentur

selon son raisonnement, ces consuls ne désireraient pas s'opposer à ses projets, quand bien même ils le pourraient, car ils estimeraient lui être trop redevable

et, si uellent, fortasse uix possent frangere hominis sceleratissimi conroboratam iam uetustate audaciam.

et, s'ils le voulaient, ils ne pourraient peut-être même pas réprimer l'audace fortifiée de longue date d'un très grand criminel.

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...