Jump to content

Aide à la traduction - Plaute, Le soldat fanfaron, scène d'exposition


Recommended Posts

Bonjour,

Je réalise la traduction de la scène d'exposition de la pièce de théâtre de Plaute, le soldat fanfaron. Cependant je n'arrive pas à bien comprendre une réplique de Artotrogus: " . Ne hercle operae pretium quidemst Mihi te narrare, tuas qui virtutes sciam. Venter creat omnis hasce aerumnas : auribus Perhaurienda sunt, ne dentes dentiant, Et adsentandumst quidquid hic mentibitur. (…)"

Pour l'instant j'ai trouvé la traduction suivante: "Par Hercule, il ne vaut pas la peine de me narrer ta bravoure que je connais si bien. - C’est mon ventre qui me cause toutes ces mésaventures : Elles ont vidé entièrement mes oreilles et n'ont pas fait pousser mes dents, et tout ce qu’ici il trompera est approuvé par moi."

Pouvez vous m'indiquer si ma traduction est juste ou quelles modifications dois-je y apporter ?

merci

Link to post
Share on other sites

C'est bien au début, mais ça se gâte vite. Revoyez l'adjectif verbal.

 

Je me permets de restituer la disposition versifiée :

Artotrogus :

Ne hercle operae pretium quidemst

Mihi te narrare, tuas qui virtutes sciam.

Venter creat omnis hasce aerumnas : auribus

Perhaurienda sunt, ne dentes dentiant,

Et adsentandumst quidquid hic mentibitur. (…)

Pour l'instant j'ai trouvé la traduction suivante: "Par Hercule, il ne vaut pas la peine(1) de me narrer ta bravoure que(2) je connais si bien. - C’est mon ventre qui me cause(3) toutes ces mésaventures(4) : Elles ont vidé(5) entièrement mes oreilles et n'ont(6) pas fait pousser mes dents, et tout ce qu’ici il trompera(7) est approuvé(8) par moi."

(1) quidem n’est pas traduit.

(2) Traduisez plus exactement, Vous avez qui, non quas.  

(3) On peut utiliser créer en français.

(4) Léger faux-sens.

(5) Contresens. Le sens de l’adjectif verbal n’est pas saisi.

(6) Contresens : valeur de ne ? En fait, l’idée n’est pas comprise : pourquoi Artotrogus évoque-t-il son ventre et ses dents ?

(7) Non sens. Contrôlez le sens de mentior.

(8) Contresens : Valeur de l’adjectif verbal ?

Link to post
Share on other sites

Après modifications voilà ce que j'ai rédigé:

"Par Hercule, il ne vaut même pas la peine de me narrer ta bravoure, à moi qui la connais si bien. C’est mon ventre qui me crée toutes ces mésaventures : il faut que je me vide entièrement les oreilles pour que mes dents ne poussent pas, et je dois approuver tous ses mensonges."

est ce que ma traduction est meilleure ?

 

Link to post
Share on other sites

Par Hercule, il ne vaut même pas la peine de me narrer ta bravoure, à moi qui la connais si bien. C’est mon ventre qui me crée toutes ces mésaventures : il faut que je me vide entièrement les oreilles(1) pour que mes dents ne poussent pas, et je dois(2) approuver tous ses mensonges."

 

(1) Non, mot à mot : "(toutes ces choses) doivent être puisées jusqu’au bout (per(h)aurienda) par mes oreilles (auribus)"

Le serviteur veut dire qu’il est bien obligé d’écouter patiemment et d’approuver les fanfaronnades de son maître s’il veut continuer à être nourri par lui (d’où l’ allusion à son ventre et à ses dents qui s’allongeront s’il ne les use pas en… mangeant !).

(2) "et que j’approuve…" : Vous aviez commencé votre phrase par « il faut que ».

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...