Jump to content

Epitaphe Disparue Marquis de Saint-Chamond


Recommended Posts

Bonjour,

 

Je fais actuellement une étude sur le Marquis de Saint-Chamond (1586-1649), Il avait fait graver par ses soin ces deux épitaphes, je cherche un peu d'aide pour traduire cela correctement, même si j'en ai saisie une grande partie

 

MELCHIOR MITTE DE CHEVRIERES, MARCHIO DE SAINT-CHAMOND, UTRIUSQUE ORDONIS REGII EQUES TORQUATUS, 50 CATAPHRACTORUM EQUITUM DUC, AD UTROQUE ET IN URBE PROVINCIAQUE LUGDUNENSI NECNON FORIENSI ET BELLOCOCENSI PROREX MERITISSIMUS, LUBENS ET LIBENS, SUMMI NUMINIS HONORI, SUORUM CLIENTIUM RELIGIONI, PUELLARUM, EDUCATIONI, HANC, IN QUA ETERNUM DIVINUS IGNIS CONSERVETUR, EDEM STRUXIT ET CONSERCRAVIT, ANNO 1618, ETATIS 32

 

 

et :

 

VIRGINI DEPARÆ, REGINÆ HUJUS URBIS ET ORBIS, PATRIÆ PUBLICÆQUE PETATI, TEMPLUM HOC CUM PLATEA MAGNIFICEQUE STRUXIT ET DEDICAVIT MELCHIOR MITTE DE CHEVRIÈRES, MARCHIO DE SAINT-CHAMOND, COMES DE MIOLANS ET D'ANJOU, PROVINCIÆ LUGDUNENSIS ET SABAUDIÆ BARO PRIMUS, UTRIUSQUE REGII ORDONIS EQUES TORQUATUS, AB UTROQUE CONSILIO, CENTUM CATAPHRACTORUM EQUITUM DUX, IN URBE PROVINCIAQUE LUGDUNENSI NECNON FORIENSI ET BELLOJOCENSI PROREX DIGNISSUS, REGIORUM EXERCITUUM CAMPORUMQUE MARESCALLUS MERITISSIMUS, ANNO 1621, ÆTATIS SUÆ 35.

 

 

Je vous remercie d'avance pour ceux qui peuvent m'aider, et n'hésitez pas à me poser des questions sur le personnage si cela est nécessaire.

 

 

Link to post
Share on other sites

Bon, je vais commencer alors :

MELCHIOR MITTE DE CHEVRIERES, MARQUIS de SAINT-CHAMOND, CHEVALIER DES ORDRES DU ROI, CHEF DE 50 CAVALIERS CUIRASSÉS, LIEUTENANT MÉRITANT DES DEUX COTÉS DE LA PROVINCE DU LYONNAIS ET AUSSI DU FOREZ ET DU BEAUJOLAIS, AIMÉ ET AIMANT, SUPRÊMEMENT HONORÉ, ... ANNÉE 1618, AGE 32.

Link to post
Share on other sites

Bon, je vais commencer alors :

MELCHIOR MITTE DE CHEVRIERES, MARQUIS de SAINT-CHAMOND, CHEVALIER DES ORDRES DU ROI, CHEF DE 50 CAVALIERS CUIRASSÉS, LIEUTENANT MÉRITANT DES DEUX COTÉS DE LA PROVINCE DU LYONNAIS ET AUSSI DU FOREZ ET DU BEAUJOLAIS, AIMÉ ET AIMANT, SUPRÊMEMENT HONORÉ, ... ANNÉE 1618, AGE 32.

 

Voici une proposition ( je reprends en corrigeant un peu votre traduction): MELCHIOR MITTE DE CHEVRIERES, MARQUIS de SAINT-CHAMOND, CHEVALIER qui porte un collier ( torquatus) des deux (utriusque) ORDRES DU ROI, CHEF DE 50 CAVALIERS CUIRASSÉS, LIEUTENANT -gouverneur? - meritissimus = très méritant DES DEUX COTÉS ET dans la ville (urbe) (de Lyon sans doute) ainsi que LA PROVINCE DU LYONNAIS ET AUSSI la province DU FOREZ et DU BEAUJOLAIS, a érigé et consacré avec très grand plaisir, pour l’honneur du dieu très haut, pour la pratique de la religion de ses vassaux, pour l’éducation des jeunes filles, ce sanctuaire afin qu’y soit conservé éternellement le feu divin. Année 1618. Âgé de 32 ans.

Pour la traduction précise de “ edem=aedem” il vous suffit de voir à quel monument l’épitaphe se réfère: sanctuaire? temple? église...?

-eternum= aeternum.

“lubens et libens” est une expression connue qui équivaut à “ libentissime”. lubens” est la forme ancienne de “ libens”

Est-ce bien ordOnis et non ordInis? aD utroque et non aB utroque? conservetur et non conservARETUR?Y a-t-il bien une virgule après "puellarum"?

bonne journée

Link to post
Share on other sites

VIRGINI DEPARÆ, REGINÆ HUJUS URBIS ET ORBIS, PATRIÆ PUBLICÆQUE PETATI, TEMPLUM HOC CUM PLATEA MAGNIFICEQUE STRUXIT ET DEDICAVIT MELCHIOR MITTE DE CHEVRIÈRES, MARCHIO DE SAINT-CHAMOND, COMES DE MIOLANS ET D'ANJOU, PROVINCIÆ LUGDUNENSIS ET SABAUDIÆ BARO PRIMUS, UTRIUSQUE REGII ORDONIS EQUES TORQUATUS, AB UTROQUE CONSILIO, CENTUM CATAPHRACTORUM EQUITUM DUX, IN URBE PROVINCIAQUE LUGDUNENSI NECNON FORIENSI ET BELLOJOCENSI PROREX DIGNISSUS, REGIORUM EXERCITUUM CAMPORUMQUE MARESCALLUS MERITISSIMUS, ANNO 1621, ÆTATIS SUÆ 35.



Je ne reconnais pas la forme DEPARAE...; PETATI= PIETATI, je suppose. MAGNIFICEQUE : n'y a- t-il pas un terme manquant devant? ORDONIS= ORDINIS, je suppose.DIGNISSUS ou DIGNISSIMUS?


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Un grand merci à Bill, et ce que j'apprécie le plus est les précisions sur les formes latines, ce qui me permet de m'instruire dans ce domaine, qui me semble très vaste !

Pour ce qui est de la justesse de la transcription des écritures, je ne peux que faire confiance à la personne qui les a rapportée, car elle n'existe plus maintenant.

Mais en effet, il est possible qu'il y ait eu quelques "coquilles".

Une petite question, pour "DUX" que j'ai traduit (et vous aussi) en Chef, le terme employé à l'époque est "Capitaine de chevau-légers" Est-ce que cela vous parait plus conforme ?

 

Merci encore.

Link to post
Share on other sites

Une autre info, à l'époque il était Lieutenant-Général, ce qui doit bien correspondre à votre remarque "LIEUTENANT -Gouverneur ?"

En latin dit classique, dux désigne n'importe quel guide, chef, on désigne même ainsi le berger ou le bélier de tête d'un troupeau ... Donc il me semble qu'ici "dux" peut signifier " capitaine en effet.

Link to post
Share on other sites
Je ne reconnais pas la forme DEPARAE...

 

Bonjour,

 

Cette forme est entachée d'une faute d'orthographe comme d'autres mots dans ces textes (comme "CONSERCRAVIT" = consecravit)

 

Il manque un "i" : il s'agit de "Deipara", traduction latine du grec "Θεοτόκος", Mère de DIeu.

Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Cette forme est entachée d'une faute d'orthographe comme d'autres mots dans ces textes (comme "CONSERCRAVIT" = consecravit)

 

Il manque un "i" : il s'agit de "Deipara", traduction latine du grec "Θεοτόκος", Mère de DIeu.

En effet! Nous aurions donc ceci: "En l'honneur de la Vierge Mère de Dieu, reine de cette ville et de l'univers..."

Link to post
Share on other sites

VIRGINI DEPARÆ, REGINÆ HUJUS URBIS ET ORBIS, PATRIÆ PUBLICÆQUE PETATI, TEMPLUM HOC CUM PLATEA MAGNIFICEQUE STRUXIT ET DEDICAVIT MELCHIOR MITTE DE CHEVRIÈRES, MARCHIO DE SAINT-CHAMOND, COMES DE MIOLANS ET D'ANJOU, PROVINCIÆ LUGDUNENSIS ET SABAUDIÆ BARO PRIMUS, UTRIUSQUE REGII ORDONIS EQUES TORQUATUS, AB UTROQUE CONSILIO, CENTUM CATAPHRACTORUM EQUITUM DUX, IN URBE PROVINCIAQUE LUGDUNENSI NECNON FORIENSI ET BELLOJOCENSI PROREX DIGNISSUS, REGIORUM EXERCITUUM CAMPORUMQUE MARESCALLUS MERITISSIMUS, ANNO 1621, ÆTATIS SUÆ 35.

 

Bonjour,

D'accord, le nombre de fautes de frappes ou de transcription de l'auteur ne pouvait guère m'aider. Il faut vraiment avoir l’œil. Je tente la seconde ligne:

 

"En l'honneur de la Vierge Mère de Dieu, reine de cette ville et de l'univers, a été érigé et consacré uneéglise et une grande place par Melchior Mitte de Chevrières, Marquis de Saint-Chamond Comte de Miolans et d'Anjou, Premier Baron des provinces du Lyonnais et de Savoie, Chevalier des deux Ordres du Roi,(AB UTROQUE CONSILIO?) Capitaine de 100 chevau-légers, Digne Lieutenant-général dans la ville et la province Lyonnaise et aussi la province du Forez et du Beaujolais, Très méritant Maréchal de camp dans l'Armée Royale, Année 1621. Âgé de 35 ans.

Link to post
Share on other sites

VIRGINI DEPARÆ, REGINÆ HUJUS URBIS ET ORBIS, PATRIÆ PUBLICÆQUE PETATI, TEMPLUM HOC CUM PLATEA MAGNIFICEQUE STRUXIT ET DEDICAVIT MELCHIOR MITTE DE CHEVRIÈRES, MARCHIO DE SAINT-CHAMOND, COMES DE MIOLANS ET D'ANJOU, PROVINCIÆ LUGDUNENSIS ET SABAUDIÆ BARO PRIMUS, UTRIUSQUE REGII ORDONIS EQUES TORQUATUS, AB UTROQUE CONSILIO, CENTUM CATAPHRACTORUM EQUITUM DUX, IN URBE PROVINCIAQUE LUGDUNENSI NECNON FORIENSI ET BELLOJOCENSI PROREX DIGNISSUS, REGIORUM EXERCITUUM CAMPORUMQUE MARESCALLUS MERITISSIMUS, ANNO 1621, ÆTATIS SUÆ 35.

 

Bonjour,

D'accord, le nombre de fautes de frappes ou de transcription de l'auteur ne pouvait guère m'aider. Il faut vraiment avoir l’œil. Je tente la seconde ligne:

 

"En l'honneur de la Vierge Mère de Dieu, reine de cette ville et de l'univers, a été érigé et consacré uneéglise et une grande place par Melchior Mitte de Chevrières, Marquis de Saint-Chamond Comte de Miolans et d'Anjou, Premier Baron des provinces du Lyonnais et de Savoie, Chevalier des deux Ordres du Roi,(AB UTROQUE CONSILIO?) Capitaine de 100 chevau-légers, Digne Lieutenant-général dans la ville et la province Lyonnaise et aussi la province du Forez et du Beaujolais, Très méritant Maréchal de camp dans l'Armée Royale, Année 1621. Âgé de 35 ans.

 

Bonjour, je mets entre ( ) les correctionsqui me semblent nécessaires.

Vous n’avez pas traduit “patriae publicaeque pIetati”: “ pour la piété(?) ...

"En l'honneur de la Vierge Mère de Dieu, reine de cette ville et de l'univers, a été érigé et consacré uneéglise et une grande place par Melchior Mitte de Chevrières, Marquis de Saint-Chamond Comte de Miolans et d'Anjou, Premier Baron des provinces du Lyonnais et de Savoie, Chevalier des deux Ordres du Roi,(AB UTROQUE CONSILIO?) Capitaine de 100 chevau-légers ( capitaine de cent cavaliers en armure), Digne (Très digne) Lieutenant-général dans la ville et la province Lyonnaise et aussi la province du Forez et du Beaujolais, Très méritant Maréchal de camp dans l'Armée Royale, ( ... des camps et des armées royaux ) Année 1621. Âgé de 35 ans.

Bon, il me reste toujours cette partie de phrase que je n'ai pas incorporé :

AB UTROQUE CONSILIO.

Ne serait pas CONCILIO, puisqu'il était Conseiller du roi en ses conseils d’État et Privé ?

peut-être :"Préposé aux deux Conseils" ?

En effet conSilio peut être équivalent à conCilio.

J'aime

 

VIRGINI DEPARÆ, REGINÆ HUJUS URBIS ET ORBIS, PATRIÆ PUBLICÆQUE PETATI, TEMPLUM HOC CUM PLATEA MAGNIFICEQUE STRUXIT ET DEDICAVIT MELCHIOR MITTE DE CHEVRIÈRES, MARCHIO DE SAINT-CHAMOND, COMES DE MIOLANS ET D'ANJOU, PROVINCIÆ LUGDUNENSIS ET SABAUDIÆ BARO PRIMUS, UTRIUSQUE REGII ORDONIS EQUES TORQUATUS, AB UTROQUE CONSILIO, CENTUM CATAPHRACTORUM EQUITUM DUX, IN URBE PROVINCIAQUE LUGDUNENSI NECNON FORIENSI ET BELLOJOCENSI PROREX DIGNISSUS, REGIORUM EXERCITUUM CAMPORUMQUE MARESCALLUS MERITISSIMUS, ANNO 1621, ÆTATIS SUÆ 35.

 

Bonjour,

D'accord, le nombre de fautes de frappes ou de transcription de l'auteur ne pouvait guère m'aider. Il faut vraiment avoir l’œil. Je tente la seconde ligne:

 

"En l'honneur de la Vierge Mère de Dieu, reine de cette ville et de l'univers, a été érigé et consacré uneéglise et une grande place par Melchior Mitte de Chevrières, Marquis de Saint-Chamond Comte de Miolans et d'Anjou, Premier Baron des provinces du Lyonnais et de Savoie, Chevalier des deux Ordres du Roi,(AB UTROQUE CONSILIO?) Capitaine de 100 chevau-légers, Digne Lieutenant-général dans la ville et la province Lyonnaise et aussi la province du Forez et du Beaujolais, Très méritant Maréchal de camp dans l'Armée Royale, Année 1621. Âgé de 35 ans.

 

Bonjour, je mets entre ( ) les correctionsqui me semblent nécessaires.

Vous n’avez pas traduit “patriae publicaeque pIetati”: “ pour la piété(?) ...

"En l'honneur de la Vierge Mère de Dieu, reine de cette ville et de l'univers, a été érigé et consacré uneéglise et une grande place par Melchior Mitte de Chevrières, Marquis de Saint-Chamond Comte de Miolans et d'Anjou, Premier Baron des provinces du Lyonnais et de Savoie, Chevalier des deux Ordres du Roi,(AB UTROQUE CONSILIO?) Capitaine de 100 chevau-légers ( capitaine de cent cavaliers en armure), Digne (Très digne) Lieutenant-général dans la ville et la province Lyonnaise et aussi la province du Forez et du Beaujolais, Très méritant Maréchal de camp dans l'Armée Royale, ( ... des camps et des armées royaux ) Année 1621. Âgé de 35 ans.

Bon, il me reste toujours cette partie de phrase que je n'ai pas incorporé :

AB UTROQUE CONSILIO.

Ne serait pas CONCILIO, puisqu'il était Conseiller du roi en ses conseils d’État et Privé ?

peut-être :"Préposé aux deux Conseils" ?

En effet conSilio peut être équivalent à conCilio.

J'aime

 

VIRGINI DEPARÆ, REGINÆ HUJUS URBIS ET ORBIS, PATRIÆ PUBLICÆQUE PETATI, TEMPLUM HOC CUM PLATEA MAGNIFICEQUE STRUXIT ET DEDICAVIT MELCHIOR MITTE DE CHEVRIÈRES, MARCHIO DE SAINT-CHAMOND, COMES DE MIOLANS ET D'ANJOU, PROVINCIÆ LUGDUNENSIS ET SABAUDIÆ BARO PRIMUS, UTRIUSQUE REGII ORDONIS EQUES TORQUATUS, AB UTROQUE CONSILIO, CENTUM CATAPHRACTORUM EQUITUM DUX, IN URBE PROVINCIAQUE LUGDUNENSI NECNON FORIENSI ET BELLOJOCENSI PROREX DIGNISSUS, REGIORUM EXERCITUUM CAMPORUMQUE MARESCALLUS MERITISSIMUS, ANNO 1621, ÆTATIS SUÆ 35.

 

Bonjour,

D'accord, le nombre de fautes de frappes ou de transcription de l'auteur ne pouvait guère m'aider. Il faut vraiment avoir l’œil. Je tente la seconde ligne:

 

"En l'honneur de la Vierge Mère de Dieu, reine de cette ville et de l'univers, a été érigé et consacré uneéglise et une grande place par Melchior Mitte de Chevrières, Marquis de Saint-Chamond Comte de Miolans et d'Anjou, Premier Baron des provinces du Lyonnais et de Savoie, Chevalier des deux Ordres du Roi,(AB UTROQUE CONSILIO?) Capitaine de 100 chevau-légers, Digne Lieutenant-général dans la ville et la province Lyonnaise et aussi la province du Forez et du Beaujolais, Très méritant Maréchal de camp dans l'Armée Royale, Année 1621. Âgé de 35 ans.

 

Bonjour, je mets entre ( ) les corrections qui me semblent nécessaires.

Vous n’avez pas traduit “patriae publicaeque pIetati”: “ pour la piété(?) ...

"En l'honneur de la Vierge Mère de Dieu, reine de cette ville et de l'univers, a été érigé et consacré uneéglise et une grande place par Melchior Mitte de Chevrières, Marquis de Saint-Chamond Comte de Miolans et d'Anjou, Premier Baron des provinces du Lyonnais et de Savoie, Chevalier des deux Ordres du Roi,(AB UTROQUE CONSILIO?) Capitaine de 100 chevau-légers ( capitaine de cent cavaliers en armure), Digne (Très digne) Lieutenant-général dans la ville et la province Lyonnaise et aussi la province du Forez et du Beaujolais, Très méritant Maréchal de camp dans l'Armée Royale, ( ... des camps et des armées royaux ) Année 1621. Âgé de 35 ans.

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

Bonjour,

 

Un grand Merci Bill pour ta traduction.

En effet, peut-être n'y avait-il pas de traduction "propre" pour les chevau-légers, et que de ce fait, cela a été traduit ou écrit pour interprétation en "Cavaliers en armure".

Je pense effectivement que ce doit-être CONCILIO et non CONSILIO. Après, historiquement, il aurait été intéressant de savoir si cela est dû à une faute de recopiage ou était-ce gravé ainsi?

Trouvait-on des erreurs de latins sur des gravures officielles en tête d'entrée d'une église ? Cela m'étonnerait, sachant que le Marquis de Saint-Chamond était connu pour être très érudit, ayant fait des études de latins à Rome en plus. Il est possible que la personne qui l'a retranscrite ne connaissait que très peux le latin, et que la pierre s'était érodée.

Je mettrais les trois versions dans ma copie, à savoir l'originale tirée d'un livre, qui lui même l'a relevé d'un ancien document du XVIIe, la version "corrigée" et sa traduction.

 

Merci encore.

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...