Jump to content

passage au discours direct


tilburry
 Share

Recommended Posts

Bonsoir,

 

j'ai un texte extrait de Cicéron qu'il faut que je mette au discours direct.

J'aurais voulu savoir quel temps utiliser et si ma transposition était juste :

 

voici la phrase :

 

sous-entendre [ferunt Pythagoram respondisse], nam ut illic alii corporibus exercitatis gloriam et nobilitatem coronae peterent, alii emendi aut vendendi quaestu et lucro ducerentur (...) atque perspicerent, quid ageretur et quo modo.

 

Au style direct, doit-on utiliser le présent de l'indicatif? C'est à dire par exemple "agitur" au lieu de "ageretur"?

 

Voici ce que j'ai écrit :

 

Pythagoras respondit : "nam ut illic alii corporibus exercitatis gloriam et nobilitatem coronae petunt, alii emendi aut vendendi quaestu et lucro ducuntur (...) atque perspiciunt, quid agitur et quod modo.

 

Quelqu'un peut-il corroborer ou infirmer cette transposition?

 

Merci d'avance.

Bonne soirée,

 

cordialement

 

tilburry

Link to comment
Share on other sites

Le style direct indique que les propos sont rapportés directement (sans indirection), ça n’indique donc pas forcément le présent, par exemple à partir de « je pensais que tu étais là », on obtient « tu étais là ».

 

Ici, il faut manifestement utiliser l’imparfait puisque l’indirection dit « on rapporte que Pythagore a répondu que », tous les imparfaits du subjonctif se transforment en imparfaits de l’indicatif.

 

Ægidius REX

Link to comment
Share on other sites

Le style direct indique que les propos sont rapportés directement (sans indirection), ça n’indique donc pas forcément le présent, par exemple à partir de « je pensais que tu étais là », on obtient « tu étais là ».

 

Ici, il faut manifestement utiliser l’imparfait puisque l’indirection dit « on rapporte que Pythagore a répondu que », tous les imparfaits du subjonctif se transforment en imparfaits de l’indicatif.

 

Ægidius REX

 

Bonsoir,

votre message m'effraie un peu car je pensais qu'il fallait mettre au présent de l'indicatif.

Je vous mets le texte intégral ci dessous

 

Ferunt(1)Pythagoram venisse Phliontem , eumque cum Leonte, principe Phliasiorum, docte et copiose disseruisse quaedam. Cuius ingenium et eloquentiam cum admiratus esset Leon, quaesiuisse ex eo, qua maxime arte confideret; at illum: artem quidem se scire nullam, sed esse philosophum. Admiratum Leontem nouitatem nominis quaesiuisse, quinam essent philosophi, et quid inter eos et reliquos interesset; Pythagoram autem respondisse similem(2) sibi uideri uitam hominum et mercatum eum, qui haberetur maxumo ludorum apparatu totius Graeciae celebritate; nam ut illic alii corporibus exercitatis gloriam et nobilitatem coronae peterent, alii emendi aut uendendi quaestu et lucro ducerentur, esset autem quoddam genus eorum, idque uel maxime ingenuum, qui nec plausum nec lucrum quaererent, sed uisendi causa uenirent studioseque perspicerent, quid ageretur et quo modo, item nos quasi in mercatus quandam celebritatem ex urbe aliqua sic in hanc uitam ex alia uita et natura profectos alios gloriae seruire, alios pecuniae, raros esse quosdam, qui ceteris omnibus pro nihilo habitis rerum naturam studiose intuerentur; hos se appellare sapientiae studiosos - id est enim philosophos -; et ut illic liberalissimum esset spectare nihil sibi adquirentem, sic in uita longe omnibus studiis contemplationem rerum cognitionemque praestare.

 

(1) ferunt régit toutes les propositions infinitives qui suivent

(2) "similem...et" = "semblable à"

 

Or, s'il faut transposer au discours direct à partir de "Pythagoram respondisse", et que l'amorce est "Pythagoras respondit : mihi videtur vita...", peut on écrire :

 

Pythagoras respondit : "mihi videtur vita similis hominum et mercatus is, qui habetur maxumo ludorum..."?

 

C'est cette option que j'avais prise ; or, vous me dites qu'il faudrait mettre des imparfaits de l'indicatif???

J'attends votre feu vert pour éventuellement corriger.

 

Enfin, autre question, "apparatu" et "celebritate" seraient des ablatifs de valeur différente. Lesquelles? Comment justifier leur cas? C'est notre enseignant qui nous a demandé de répondre à cette question et j'avoue qu'elle me pose problème...

 

En espérant que vous pourrez répondre à mes deux interrogations, recevez, cher Aegidius Rex, l'expression de mes sincères remerciements !

 

Vale !

 

Tilburry

Link to comment
Share on other sites

Avec le contexte, je comprends mieux, je suis d’accord avec vous, le présent convient bien.

 

Apparatu va avec maxumo (ludorum enclavé), on peut sous-entendre cum (mais cum est souvent omis quand le nom est accompagné d’un adjectif, on dit cum cura mais plutôt maxima cura encore que maximum cum cura est envisageable avec enclave de la préposition), haberi signifie ici « avoir lieu » (sujet mercatum), on retrouve ce genre de passif dans des ablatifs absolus comme hac oratione habita.

 

Celebritate serait pour moi un ablatif de date au sens où celebritas renvoie à l’assemblée totius Graeciae, au rassemblement de toute la Grèce : au moment où toute la Grèce se rassemble (pour assister aux Jeux qui ont lieu maximo apparatu).

 

Ægidius REX

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...