Jump to content

un coupable sauvé in extremis


Recommended Posts

j'ai traduit la phrase suivante, comme je bloque sur la précédente... "Sic homo maxima malitia non multatus est ob iram caeli: num haec deos ipsos non seueros in pessimos fuisse significant?"

 

Ainsi l'Homme de très grande méchanceté n'a pas été puni par la colère du ciel: est-ce-que par cela les dieux ne se montrent t'ils pas eux-mêmes sévères dans des situations si mauvaises?

 

L'infinitif parfait "fuisse" je ne sais pas comment le traduire " vous m'aviez dit avoir ... donc ici "avoir été" mais en français comment le traduire dans une phrase?

 

 

j'aurai une autre question: dans la denière phrase: passurum esse > infinitif futur: sur le point de...

 

je ne trouve pas l'infinitif de passurum: ce ne peut pas être pando, patior peut-être? merci d'avance

Link to post
Share on other sites

Bonjour, Lilousky,

Ne vous découragez pas. J'essaie de débloquer un peu la situation maintenant : je vais m'en aller pour la journée mais rentrerai sans doute en fin d'après-midi. Je vous écrirai plus longuement ce soir.

 

Comme promis, je vous traduis le début de la phrase :

Quod conspectum (= et id) Et cela ayant été vu. Pour mettre cela en français : "Et la vue de cela" ou "Et ce spectacle". Bien sûr, le latin a un mot pour dire spectacle, mais le latin n'emploie pas volontiers les mots abstraits, d'où cette tournure beaucoup plus latine.

transtulit = fit passer

totam quaestionem = ici, il s'agit d'un sens juridique (Gaffiot) "la chambre d'enquète tout entière (c'est à dire le tribunal)

a severitate = de la sévérité

ad clementiam et mansuetudinem = à la clémence et à la bienveillance.

Arbitrati sunt ne peut pas être un présent : le présent passif (ou déponent, c'est le cas ici) n'a pas une forme composée. Nous ne somme pas en français.

Amatus est signifie littéralement : il est ayant été aimé. Cela se traduira donc par : il fut aimé, ou il a été aimé, c'est à dire un passé simple ou un passé composé français. En latin, c'est le parfait.

Pour un déponent, il faut traduire en français par une forme active du passé.

 

Désolé, mais je dois partir.

Encore un mot : passurum vient bien de patior. A partir de la forme en urum, vous retrouvez le supin = passus. Et de là, il n'est pas difficile par le dictionnaire de retrouver le verbe patior (déponent).

Link to post
Share on other sites

Bonjour, Lilousky,

Ne vous découragez pas. J'essaie de débloquer un peu la situation maintenant : je vais m'en aller pour la journée mais rentrerai sans doute en fin d'après-midi. Je vous écrirai plus longuement ce soir.

 

Comme promis, je vous traduis le début de la phrase :

Quod conspectum (= et id) Et cela ayant été vu. Pour mettre cela en français : "Et la vue de cela" ou "Et ce spectacle". Bien sûr, le latin a un mot pour dire spectacle, mais le latin n'emploie pas volontiers les mots abstraits, d'où cette tournure beaucoup plus latine.

transtulit = fit passer

totam quaestionem = ici, il s'agit d'un sens juridique (Gaffiot) "la chambre d'enquète tout entière (c'est à dire le tribunal)

a severitate = de la sévérité

ad clementiam et mansuetudinem = à la clémence et à la bienveillance.

Arbitrati sunt ne peut pas être un présent : le présent passif (ou déponent, c'est le cas ici) n'a pas une forme composée. Nous ne somme pas en français.

Amatus est signifie littéralement : il est ayant été aimé. Cela se traduira donc par : il fut aimé, ou il a été aimé, c'est à dire un passé simple ou un passé composé français. En latin, c'est le parfait.

Pour un déponent, il faut traduire en français par une forme active du passé.

 

Désolé, mais je dois partir.

Encore un mot : passurum vient bien de patior. A partir de la forme en urum, vous retrouvez le supin = passus. Et de là, il n'est pas difficile par le dictionnaire de retrouver le verbe patior (déponent).

 

 

Et la vue de cela fit passer tout le tribunal de la sévérité à la clémence et la bienveillance parce que les alliés ont jugés que la punition donnée était déjà suffisamment lourde, abaissée à une action aussi obscure. Ainsi l'homme d'une très grande malignité n'a pas été puni par la colère du ciel: est-ce que par cela les dieux ne se montrent ils pas eux mêmes sévères dans des situations si mauvaises ? (je ne sais pas comment traduire fuisse) Mais le même sort a été réservé je pense pour d'autres hommes plus mauvais que Lucius Pison: c'est une chose certaine pour moi qu'après la mort, celui-ci endurera de très nombreux supplices car son action fut horrible

Link to post
Share on other sites

Qu'en déduisez-vous ?

Il n'y a pas de nominatif pluriel dans cette phrase. Il faut donc tirer le sujet du verbe :

 

arbitrati sunt = les juges pensèrent que... Et après un verbe comme "arbitror", pensez à chercher une proposition infinitive :

iam graues eum poenas sociis dedisse arbitrati sunt deductum ad tam ignobile factum

Construisez :

eum deductum ad tam ignobile factum = expression sujet de dedisse

dedisse = avoir donné

iam graves poenas = prenez "poena" au sens de "réparation"

sociis

 

Je regarde votre réponse et la suite demain.

Bonsoir !

Link to post
Share on other sites

Qu'en déduisez-vous ?

Il n'y a pas de nominatif pluriel dans cette phrase. Il faut donc tirer le sujet du verbe :

 

arbitrati sunt = les juges pensèrent que... Et après un verbe comme "arbitror", pensez à chercher une proposition infinitive :

iam graues eum poenas sociis dedisse arbitrati sunt deductum ad tam ignobile factum

Construisez :

eum deductum ad tam ignobile factum = expression sujet de dedisse

dedisse = avoir donné

iam graves poenas = prenez "poena" au sens de "réparation"

sociis

 

Je regarde votre réponse et la suite demain.

Bonsoir !

 

 

je suis vraiment dépassée, mais je vous remercie pour votre aide, vous essayez de m'expliquer une méthode, mais j'ai des notions si pauvres en latin que je suis perdue.

Link to post
Share on other sites

Ne vous découragez pas : les progrès, en latin comme en toutes choses, ne sont pas... progressifs. On a l'impression de ramer, de ne rien comprendre pendant un certain temps, malgré les efforts qu'on fait, et d'un seul coup, il y a des choses qui se mettent en place.

Comme promis, je vais vous traduire cette phrase, effectivement trop difficile pour des débutants.

Je continue, bien entendu, de le faire en vous montrant par quelle méthode j'arrive à mon résultat : c'est le seul moyen de vous faire progresser.

Essayez d'apprendre par coeur le texte français, et de le retraduire en latin, par coeur également. C'eat ainsi qu'on acquiert le "sens" de la langue.

 

quia satis iam graues eum poenas sociis dedisse arbitrati sunt deductum ad tam ignobile factum.

quia = parce que

arbitrati sunt = ils jugèrent (privilégiez le passé simple dans le récit).

eum = que lui

deductum = ayant été amené

ad tam ignobile factum = à une action si méprisable, si humiliante (se retrouver le visage couvert de boue)

dedisse = avait donné

sociis = aux alliés

jam graves poenas = déjà des réparations importantes.

 

Pour donner à cette traduction une tournure plus française, je remplace le participe passé apposé par une relative, et cela donne :

 

Parce qu'ils jugèrent que lui qui avait été amené à une action si humiliante

avait déjà donné aux alliés des réparations importantes.

 

Autrement dit, il s'était déjà puni lui-même en adoptant une attitude humiliante, rendue plus humiliante encore par la pluie et la boue.

 

 

Sic homo maxima malitia non multatus est ob iram caeli

Ainsi l'homme d'une très grande malignité n'a pas été puni par la colère du ciel:

 

Sic = ainsi

homo = attention, homo, en latin, signifie « l’homme en général », homme et femme. L’homme opposé à la femme se dit « vir ». Ici, il s’agit d’une vérité d’ordre général : un homme.

maxima malitia = d’une très grande méchanceté

non multatus est = ne fut pas condamné (puni va bien aussi, mais est moins juridique : nous sommes dans un tribunal)

ob iram caeli = à cause de. Attention ! : ob a un sens bien précis. C’est parce qu’il a plu que cet homme n’a pas été condamné… la colère du ciel.

 

Ainsi, à cause de la colère du ciel, un homme n’a pas été condamné.

 

num haec deos ipsos non seueros in pessimos fuisse significant?

 

est-ce que par cela les dieux ne se montrent ils pas eux mêmes sévères dans des situations si mauvaises ? (je ne sais pas comment traduire fuisse)

 

deos ne peut pas être sujet : c’est un accusatif ! Pourquoi n’analysez-vous pas vos formes avant de traduire ?

 

Construction :

 

Num = Est-ce que ne… pas…

haec = nominatif (vocatif, accusatif) neutre de hic haec hoc = ces choses (ces évènements) sujet de significant : ne signifient pas.

 

En bon français, employer bien sûr la tournure simple :

Ces évènements ne signifient-ils pas que

 

Et maintenant, proposition iufinitive :

 

deos ipsos = sujet de fuisse = les dieux eux-mêmes

non fuisse severos = n’ont pas été sévères

in + l’accusatif = envers, avec une notion d’hostilité, contre

pessimos = attention, ce n’est pas un neutre, mais un masculin = envers les hommes les plus mauvais

Link to post
Share on other sites

Voici la fiche sur l'infinitif que je vous avais promise et qui ne passe plus directement :

La Proposition infinitive

 

1 - La proposition infinitive est le plus souvent une proposition complétive d'objet. C'est une proposition "à part entière" avec un sujet et un verbe. Un simple infinitif complément d'objet ne fait pas une "proposition infinitive". Parfois elle est aussi sujet de certains verbes. Mais j'y reviendrai.

 

Elle est donc constituée d'un sujet à l'accusatif et d'un verbe à l'infinitif.

 

Exemple : Je dis que Paul dort = Dico Paulum dormire.

 

2 - elle se construit directement : aucun mot ne l'introduit.

 

3 - elle suit les verbes "d'affirmation".

En gros, trois catégories de verbes :

a) les verbes de déclaration : Dico, nego (je dis que ne... pas...), affirmo etc. (la liste est dans la grammaire du site p. 136).

b)les verbes d'opinion : Puto (je pense), Credo (je crois) etc...(liste dans grammaire)

c) les verbes de connaissance : Scio (et Nescio...), memini (je me souviens, video (je constate que) etc. (idem).

 

Vous voyez que ces verbes sont nombreux, d'où le nombre de propositions infinitives en latin !

 

Dans le dictionnaire, lorsque vous regardez les exemples, il est facile de voir si le verbe est habituellement suivi d’une proposition infinitive.

 

Les temps dans la proposition infinitive.

 

Ce n’est pas difficile, mais il faut se souvenir du principe suivant :

Le temps du verbe de la proposition infinitive ne dépend pas du temps du verbe dont elle dépend, mais dépend du fait que l’action exprimée par le verbe de la proposition infinitive est antérieure, contemporaine ou postérieure à celle exprimée par le verbe principal.

 

Je m’explique :

a) présent dans l’infinitive :

Paul dit qu’il chante bien = Paulus dicit (présent) se bene cantare (présent) = actions simultanées.

Paul disait qu’il chantait bien = Paulus dicebat (imparfait) se bene cantare (présent) = toujours simultanéité.

 

b)passé dans l’infinitive :

Paul dit qu’il a bien chanté = Paulus dicit (présent) se bene cantavisse (infinitif passé). Antériorité de l’action.

Paul disait qu’il avait bien chanté = Paulus dicebat (imparfait) se bene cantavisse (infinitif passé). Antériorité.

 

c) futur dans l’infinitive :

Paul dit qu’il chantera bien = Paulus dicit (présent) se bene cantaturum esse (infinitif futur) Littéralement : lui être disposé à (ou sur le point de) bien chanter. Mais, lorsque le participe futur, qui est une forme active, sert simplement à former l’infinitif futur, il n’a pas de sens particulier et on le traduit directement par un futur.

Paul disait qu’il chanterait bien = Paulus dicebat se bene cantaturum esse. Comme vous le savez, ici, le conditionnel français n’a aucun sens de condition : c’est simplement l’expression française du futur dans le passé.

 

 

Voici l’essentiel sur la proposition infinitive. S’il y a des choses pas claires, ne craignez pas de demander !

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...