Jump to content

De amicitia, Cicéron


Recommended Posts

Bonjour à tous,

 

Je sollicite votre aide pour la version d'un petit passage du De amicitia qui me pose problème. Il s'agit du chapitre 21, paragraphe 80 (selon l'édition des Belles Lettres). Je vous le retranscris:

" Ita pulcherrima illa et maxime naturali carent amicitia per se et propter se expetita nec ipsi sibi exemplo sunt, haec vis amicitiae et qualis et quanta sit "

La première partie ne me paraît pas trop obscure, mais à partir de "nec ipsi" je ne comprends pas la construction. Ma traduction juxtaliénaire aboutit à quelque chose comme " Ainsi, ils manquent de l'amitié la plus belle et la plus naturelle, celle qu'on recherche pour elle-même et à cause d'elle-même, et ils n'ont pas d'exemple en eux-mêmes de cette force de l'amitié, et sur ce qui est sa nature et sa grandeur" :(

 

En vous remerciant d'avance !

Link to post
Share on other sites

Traduis plutôt carent par "ils sont privés".

La suite est assez délicate. Tu as le double datif nec ipsi sibi exemplo sunt (cf ta grammaire), exemplo est suivi d'une double interrogative indirecte ; quant à qualis et quanta, ils ne sont pas aisés à traduire : qualis exprime la qualité, quanta la grandeur ou l'importance.

Je propose :

nec ipsi sibi exemplo sunt : "et ils ne trouvent pas d'exemple en eux-mêmes"

qualis et quanta sint : "de ce qu'est et de tout ce que peut"

vis amicitiae : "l'essence de l'amitié"

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...