Jump to content

Méthode de thème


Rose
 Share

Recommended Posts

Bonjour à tous!

 

J'aurais besoin d'un peu d'aide afin de savoir par où commencer lorsque vient le temps de faire du thème. J'ai commencé par chercher les mots (et contre-vérifier dans Gaffiot) et ai tenté d'isoler les propositions. Mais ensuite? Est-ce que certains parmi vous ont des trucs ou des façons particulières de procéder?

 

Amitiés,

 

Rose

 

P.S. Si vous avez déjà répondu à une question de ce genre, n'hésitez pas à me donner le lien vers le fil de discussion en question. C'est que les titres de sujets ne sont pas particulièrement évocateurs lorsque vient le temps de trouver une info ("Urgent traduction, "petit thème"... <_< )! lol

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Hum... c'est plutôt calme ici depuis un mois. :unsure:

 

1)Il faut d'abord, en thème latin, transformer le français en semi-latin, faute de quoi, vous n'auriez que du charabia. Exemples:

a)"je sais que mon ami viendra demain" --> "je sais mon ami devoir venir demain" (scio amicum meum cras venturum esse)

b: "comme on avait construit un pont, les légions purent facilement franchir le fleuve" --> "un pont ayant été construit, les légions...etc. (ponte aedificato, legiones flumen transire facile potuerunt)

2) Mettr les mots appropriés aux cas voulus par leur fonction et aux places qu'ils doivent occuper

 

C'est un gros travail, mais, avec l'habitude, cela devient un réel plaisir. N'hésitez pas à nous montrer vos essais et vous aurez de l'aide.

 

Pour les délais, il faut savoir que sur ce site, dans chaque rubrique, n'apparaît que la dernière intervention, ce qui fait que votre demande peut être vite "cachée" par une autre

Link to comment
Share on other sites

Pour ajouter encore quelques conseils :

S'habituer à penser (à défaut de parler...) comme au XVII° siècle, notamment utiliser l'imparfait du subjonctif chaque fois qu'il est justifié :

si j'avais su, je ne serais pas venu = si j'eusse su, je ne fusse pas venu...

Certains le font encore manifestement : j'ai entendu hier Christophe Barbier, dans l'émission d'Yves Calvi sur la 5 employer la forme "fissent" très naturellement dans une phrase où je l'attendais et ou elle était indispensable, mais ou peu de gens aujourd'hui l'aurait utilisée.

Apprendre par coeur certaines traductions françaises de grands textes et l'original latin peut être également bien utile pour arriver peu à peu à "penser latin". C'est ainsi que j'ai préparé le thème de ma licence et je m'en suis fort bien trouvé. Je pense d'ailleurs, sans pouvoir le prouver, que certaines tournures québécoises peuvent vous aider...

N'hésitez pas à nous faire part de vos travaux ! Et comme le dit fort justement Raoul, ça peut devenir un réel plaisir !

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...