Jump to content

Ovide, Fastes IV


Recommended Posts

Bonjour à tous !

Etant grande débutante en Latin en Khagne classique (ce qui est très handicapant ^^'), je bloque sur certaines phrases d'une version; il s'agit d'un extrait des Fastes IV d'Ovide, la fête des Robigalia. Il y a 4 passages qui me posent problèmes, et j'espérais trouver quelqu'un qui pourrait m'aider à déterminer et comprendre la construction de ces phrases, ou fragments de phrase (les passages soulignés sont ceux que j'ai déjà réussi à traduire) :

Tu sata sideribus caeli nutrita secundis crescere,dum fiant falcibus apta, sinas.

Vis tua non levis est : quae tu frumenta notasti, maestus in amissis illa colonus habet.

Nec teneras segetes, sed durum amplectere ferrum, quodque potest alios perdere, perde prior.

Conatusque aliquis vagina ducere ferrum adstrictum longa sentiat esse mora.

Merci beaucoup à ceux qui souhaiteront m'éclairer !

Joséphine.

Link to post
Share on other sites

Le contexte : Après lui avoir sacrifié une chienne et une brebis, le prêtre s'adresse à Robigo, divinité de la "Rouille", plus dévastatrice pour les moissons que les intempéries ou la canicule. Il la supplie d'épargner les moissons et de s'en prendre plutôt aux armes, désormais inutiles, en ces temps de paix.

 

Est-ce qu'un mot à mot très rustique t'aide assez ?

 

Tu sata sideribus caeli nutrita secundis crescere, dum fiant falcibus apta, sinas.

Tu sinas : Que toi tu permettes

sata sideribus secundis caeli nutrita crescere : que les choses semées nourries pas les astres descendants du ciel de croitre

dum fiant falcibus apta : jusqu’à ce qu’elle deviennent aptes aux faucilles.

 

 

Vis tua non levis est : quae tu frumenta notasti, maestus in amissis illa colonus habet.

Vis tua non levis est : ta force n’est pas légère

maestus colona habet in ammissis Illa fromenta : le paysan triste considère comme des pertes ces blés

quae tu notasti : que, toi, tu as marqués

 

Nec teneras segetes, sed durum amplectere ferrum, quodque potest alios perdere, perde prior.

Nec amplectere teneras segetes Et ne t’acharne pas contre les tendres moissons

sed durum ferrum : mais contre le fer dur

quodque potest alios perdere : et ce qui peut détruire les autres

perde prior : détruis(-le) premier

 

 

Conatusque aliquis vagina ducere ferrum adstrictum longa sentiat esse mora.

Conatusque aliquis ducere: et quelqu’un ayant tenté de tirer

ferrum adstrictum vagina : une épée attachée au fourreau

longa sentiat esse mora : qu’il sente qu’elle (y) est depuis une longue période.

Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous !

Etant grande débutante en Latin en Khagne classique (ce qui est très handicapant ^^'), je bloque sur certaines phrases d'une version; il s'agit d'un extrait des Fastes IV d'Ovide, la fête des Robigalia. Il y a 4 passages qui me posent problèmes, et j'espérais trouver quelqu'un qui pourrait m'aider à déterminer et comprendre la construction de ces phrases, ou fragments de phrase (les passages soulignés sont ceux que j'ai déjà réussi à traduire) :

Tu sata sideribus caeli nutrita secundis crescere,dum fiant falcibus apta, sinas.

Vis tua non levis est : quae tu frumenta notasti, maestus in amissis illa colonus habet.

Nec teneras segetes, sed durum amplectere ferrum, quodque potest alios perdere, perde prior.

Conatusque aliquis vagina ducere ferrum adstrictum longa sentiat esse mora.

Merci beaucoup à ceux qui souhaiteront m'éclairer !

Joséphine.

 

ç'aurait été bien que tu nous donnes ta traduction des passages soulignés: on aurait pu t'aider plus utilement

Link to post
Share on other sites

Le contexte : Après lui avoir sacrifié une chienne et une brebis, le prêtre s'adresse à Robigo, divinité de la "Rouille", plus dévastatrice pour les moissons que les intempéries ou la canicule. Il la supplie d'épargner les moissons et de s'en prendre plutôt aux armes, désormais inutiles, en ces temps de paix.

 

Est-ce qu'un mot à mot très rustique t'aide assez ?

 

Tu sata sideribus caeli nutrita secundis crescere, dum fiant falcibus apta, sinas.

Tu sinas : Que toi tu permettes

sata sideribus secundis caeli nutrita crescere : que les choses semées nourries pas les astres descendants du ciel de croitre

dum fiant falcibus apta : jusqu’à ce qu’elle deviennent aptes aux faucilles.

 

 

Vis tua non levis est : quae tu frumenta notasti, maestus in amissis illa colonus habet.

Vis tua non levis est : ta force n’est pas légère

maestus colona habet in ammissis Illa fromenta : le paysan triste considère comme des pertes ces blés

quae tu notasti : que, toi, tu as marqués

 

Nec teneras segetes, sed durum amplectere ferrum, quodque potest alios perdere, perde prior.

Nec amplectere teneras segetes Et ne t’acharne pas contre les tendres moissons

sed durum ferrum : mais contre le fer dur

quodque potest alios perdere : et ce qui peut détruire les autres

perde prior : détruis(-le) premier

 

 

Conatusque aliquis vagina ducere ferrum adstrictum longa sentiat esse mora.

Conatusque aliquis ducere: et quelqu’un ayant tenté de tirer

ferrum adstrictum vagina : une épée attachée au fourreau

longa sentiat esse mora : qu’il sente qu’elle (y) est depuis une longue période.

 

Merci beaucoup Anne, c'est vraiment très gentil ! C'est exactement ce dont j'avais besoin et cela m'aide énormément !

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...