Jump to content

tinnid

Members
  • Content Count

    7
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

0 Neutral

About tinnid

  • Rank
    Servus
  1. Bonsoir, Merci beaucoup pour les explications, ainsi que pour les commentaires encourageant !!! J'ai encore buté sur quelques points pour la suite du texte... Mais je commence à me demander si je n'abuserais pas un peu de votre aide... 1) Rex interea memorabilis ibidem maxima sanctae virgini devovit, atque attribuit munera, vasa scilicet aurea et argentea, palliaque peregrino opere elaborata. Entre-temps le roi dédia de grandes choses à la vierge sainte à ce même endroit en raison de ces faits remarquables, et donna des présents, à savoir des vases d'or et d'argent, et d
  2. Bonsoir, Je me suis attaquée à la suite de la vita prima, et cette fois encore j'ai rencontré quelques problèmes 1) Eodem autem die hujus cemodi rei rumor circumquaque decurrit, et per cunctorum ora volitans ad palatium usque pervenit. Et ce même jour, la rumeur de cette chose [cemodi] se précipita tout à l'entour, et volant à travers toutes les bouches elle parvint jusqu'au palais. Je n'ai pas trouvé « cemodi », ni de quel mot ça pourrait venir... ? 2) In tempore illo sceptrum a monarchiae Imperialis tenebat Carolus victoriosissimus piisimusque Augustus, qui ex t
  3. Pardon, je n'ai pas été assez claire !!! Il y a en fait 2 vita de Sainte Gudule (la vita dite "prima" et la vita dite "seconda"). La V. seconda est en générale beaucoup plus concise que la v.prima, et de nombreux passages sont identiques (à quelques détails près). (le but de mon travail est en fait de comparer les 2 versions afin de voir si il n'y a pas moyen de trancher pour l'antériorité de l'une ou de l'autre). En l'occurrence, la phrase 7 de la prima et la 5 de la seconda sont effectivement identiques, excepté la conjugaison du verbe (ce que la correction de Fernand m'aura permis
  4. Merci pour l'éclaircissement de cette énigme Je me permets de poster un nouveau passage (c'est de nouveau l'histoire de l'arbre, mais tirée de la vita seconda cette fois, beaucoup plus concise). Pas mal de passages sont les mêmes que dans l'autre vita, et donc n'ont pas posé trop de problèmes et en fait, c'est surtout la phrase 4 qui me chiffonne... 1) Hoc vero die, quo translatum est corpus Virginis in basilicam Mortzellensem, virtus Altithroni ad nominis sui laudem, et sanctae Virginis ampliandum honorem, patefecit omnipotentiae suae ostentationem, quam utique propalavit su
  5. Bien compris la phrase 7 maintenant ! Merci ! Je confirme pour le "ut" de la 11, mais en fait c'est du "copier-coller" direct de la Bible, je n'avais pas pensé à vérifier tout de suite dans la Vulgate, qui donne bien : "Filii hominum, usquequo gravi corde? Ut quid diligitis vanitatem et quaeritis mendacium? Et scitote quoniam mirificavit Dominus sanctum suum;" (Ps.4) En français dans ma version "papier" j'ai comme traduction "jusqu'où irez-vous dans l'insulte à ma gloire, dans l'amour du néant et la course au mensonge" (ça c'est de la traduction non littérale... enfin, en même te
  6. Merci pour votre réponse ! Pour "peuplier", je suis vraiment impardonnable ! Je n'ai absolument pas pensé à la possibilité d'un homonyme ! Pourtant le réflexe devrait être là, de toujours vérifier au dictionnaire, même les mots les plus élémentaires, quand ça bloque... Quant à la phrase 11, mon édition indique bien un "ut" dans " ut quid diligitis vanitatem ?"... Maintenant il se peut qu'il y ait eu une erreur dans l'édition. Pour le reste, il y a surtout un point qui me chiffonne et sur lequel je me permets de solliciter votre avis : c'est le "qui" dans la phrase 7. B
  7. Bonjour, j'ai pu enfin me remettre ma traduction des vitae Gudulae, et je me permets de solliciter à nouveau vos conseils et correction... (et j'en profite pour vous remercier encore pour pour votre aide précédemment ! Ainsi que pour les mises en chanson amusantes ) Le passage qui suit concerne encore l'épisode de l'arbre, celui qui fut déplacé miraculeusement de Hamme à Moorsel pour suivre les reliques de la sainte (l'auteur insiste sur le fait qu'il faut vraiment croire à ce miracle, et en appelle à des références indiscutables...). 7) Quod a jussum omnipotentis Dei Angelico m
×
×
  • Create New...