Jump to content

Fernand

Members
  • Posts

    177
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Fernand

  1. Le Révérend Dom Albéric par la grâce de Dieu huitième abbé de ce monastère a institué un mandement mémorial très ferme de la part de (ou "sur le compte de") Madame la Comtesse Mathilde vénérable à bon droit pour les fidèles, à savoir qu'à partir du jour prémentionné jusqu'à la fin du monde, aussi longtemps que cette maison sera restée au service de Dieu, du pain, du vin et le reste de la ration d'un moine soient servis comme à chacun des frères, soient placés très soigneusement chaque jour en son nom sur la table principale et soient assidûment distribués en aumône, afin que, tant que cette dame vivra, la clémence divine la protège toujours de toute adversité et la conduise à une fin bonne et heureuse de la présente vie et dans le futur rende son souvenir éternel. Il a également disposé que l'anniversaire de son décès serait célébré en tout point avec autant de dignité et de solennité qu'on le fait d'habitude pour les grands abbés de ce monastère. C'est pourquoi, en raison de ces bienfaits, il (Albéric) a d'abord installé (?) la dame dans une pièce extérieure accolée edit : voir correction sur mon post suivant à l'église avec quelques frères. Mais par la suite, pour rehausser la chose et la rendre plus durable, il a installé (?) devant le chapitre au complet, en présence de nombreux frères, le propre représentant de la comtesse, à savoir le capitaine Arduin, homme vraiment remarquable par ses moeurs sa noblesse sa foi et sa dévotion, homme estimable dans le Christ, par le livre, à savoir le texte des évangiles.
  2. Attention j'ai édité ma réponse à propos de l'expression quedam alia qui, quoique du genre neutre, pourrait bien désigner des personnes.
  3. Pour clanagueriam, il faut peut-être penser au mot occitan CLAVAGUERA signifiant "égout", qui subsiste en tant que nom de famille (c'est ainsi qu'il est attesté sur la toile). On suggère aussi le sens d' "enclos" (il faudra vérifier).
  4. Je reviendrai au reste plus tard. A bientôt.
  5. Bonjour, On a un peu l'impression que vous nous donnez simplement votre travail à faire. Ne pourriez-vous poster ne fût-ce qu'un essai de traduction ainsi que quelques détails supplémentaires sur vous et votre travail ?
  6. "Si quelquefois il plaisait au serviteur de Dieu de sortir pour établir la paix, il en demandait auparavant la permission au père et aux frères du monastère, et ainsi il s'en allait fidèlement pour accomplir son oeuvre de paix. Il repoussait avec dégoût comme des ordures les dons et cadeaux des gens dépravés. Ce qu'il acceptait en y étant forcé de la part des hommes bons et honorables, il le dépensait pour les besoins des pauvres. Qui pourrait exprimer par quelle mortification de la chair il torturait son corps aux jours du saint carême ? Combien de démunis nourrissait-il par la permission du père spirituel, combien d'hommes nus couvrait-il de vêtements, tandis que souvent, il ne sustentait pas son corps desséché sinon trois fois, ou pour ainsi dire deux fois par semaine, et seulement le soir, par un maigre repas ?"
  7. D'après moi, c'est l'abbé qui se choisira un autre évêque. "En outre je veux et décide que l'abbé de ce monastère qui aura été désigné (litt. "envoyé") par moi ou mes héritiers ou les légitimes descendants de ceux-ci, comme on le lit ci-dessus, demande d'abord la bénédiction et la consécration de son église de Mantoue; et s'il advient que l'évêque de l'église de Mantoue refuse que cet homme soit béni et consacré, et refuse son service en raison de l'une ou l'autre demande [= si quelqu'un d'autre demande le monastère à l'évêque ?], que cet abbé ait le loisir de s'en retourner [quitter l'évêque] et, selon ce qui sera le plus avantageux pour lui, qu'il s'en aille auprès de l'évêque qu'il voudra et reçoive de ce dernier la bénédiction de consécration sans opposition de quiconque."
  8. Attention ! Litteras = "des lettres" de l'alphabet mais "une lettre" du courrier. publice : adverbe "officiellement".
  9. C'est quo in loco = in loco in quo "dans le lieu dans lequel..." ("à l'endroit où...")
  10. La chaîne des monts Amanus (ou monts Nur)était donc partagée entre les provinces de Cilicie (gouverneur : Cicéron) et de Syrie (gouverneur : Bibulus). Cicéron explique donc que la chaîne de montagnes est à cheval sur les deux provinces, et que la frontière suit une ligne de partage des eaux, donc une espèce de crête. Non, c'est "avec" ! (avec mes troupes) Avec occisi, capti... dissipati; capta et incensa : il faut chaque fois sous-entendre sunt --> en effet, comme vous dites très bien, "beaucoup ont été tués..."
  11. Au lieu de propter, il faut lire quapropter "pour quelle raison" Alors il s'agit de Caton d'Utique, bien entendu, et non de Caton l'Ancien mort en 146.
  12. Eh bien, joyeux examens ! Off topic : oui, c'est émouvant et très intéressant pour qui s'intéresse à la mentalité soviétique. Remarquons la photo avec pour légende "Pokrychkine dans un avion de combat" : cet "avion" non autrement identifié est un Bell P-39 Airacobra américain. C'est le même type d'avion qui figure sur une autre photo, bardé des insignes de victoire de Pokrychkine.
  13. Il se pourrait que ce passage soit un résumé de Polybe, I, 40. Polybe après avoir mentionné la déroute des Carthaginois consacre une phrase particulière à la capture des éléphants (qui se fait en deux temps : d'abord les éléphants qui ont gardé leur cornac puis ceux qui avaient désarconné le leur). Donc on pourrait avoir eu en latin ipsisque elephantis potitus est "et il s'empara des éléphants eux-mêmes", comme une notation indépendante du reste. Mais comment comprendre l'apparition d'un et dans le texte ? Il faudrait imaginer que quelqu'un ait glosé le -que par et, comme pour se souvenir que ce -que-là était bien la conjonction, et que quelqu'un d'autre ait cru que ce et aurait dû être un ut... L'édition Loeb de 1993 [1925], qui reprend le texte de Gundermann [1888], ne porte ni et ni ut, simplement ipsisque elephantis potitus est.
  14. Je pense que ipsis est pronom avec pour antécédent Poenos : "et il se rendit maître d'eux-mêmes ainsi que des éléphants." Cecidit peut signifier "tua" mais on peut comprendre "défit, infligea une défaite". En vérité, il était impossible de tuer les Carthaginois jusqu'au dernier. Une traduction de 1772 dit : "Métellus... taille [les Carthaginois] en pièces, les force à se rendre à discrétion et s'empare des éléphants."
  15. Voyez ce que l'on trouve sur Locutio : "Un nom est très souvent attiré dans la relative dont il est l'antécédent. 1. Un nom, jouant le rôle d'apposition, est toujours attiré dans la relative, lorsqu'il est un terme géographique ou chronologique (par ex. locus, pars, regio, insula, urbs, oppidum, civitas, tempus, annus, dies, etc.). Ex.: In Bellovacos venit, quae civitas maximum habet virtutis opinionem, (= in Bellovacos, civitatem quae...), il arriva chez les Bellovaques, l'Etat le plus réputé pour son courage." Je pense que numerum est l'apposition de (genti) Clodiae attiré dans la relative.
  16. Pour ma part, je dirais Tibulle ou, d'Ovide, l'Art d'aimer ou les Tristes .
  17. Cappucino a parfaitement raison Off topic : Je viens de recevoir Ciel de guerre. Surprise ! A. I. Pokrychkine a remporté la plupart de ses victoires sur... Bell P-39 !
  18. Personnellement je ne pense pas que ce "par-delà les monts" signifie beaucoup plus que "à l'étranger". Je n'essayerais pas d'en déduire trop de choses.
  19. Suite du résumé XII Le baptême. Les hérétiques "nient" (infitiant) le baptême. Ils jugent le baptême de l'eau inutile sans l'imposition des mains. 1838C : le baptême doit être demandé --> pas de baptême des bébés. 1839 : question du baptême par un pécheur : les hérétiques sont contre car pour eux baptême = don de l'Esprit saint, impossible par un pécheur. L'imposition des mains. XIII. La pénitence. Les hérétiques se confessent "à Dieu seul" (soli Deo) et pour eux la confession n'est pas une nécessité. XIV. L'imposition des mains (consolamentum) Chapitre fourni et précis. -- Description de la cérémonie. -- Les acteurs. -- Fonction salutaire du consolamentum. -- L'officiant ne doit pas être en état de péché grave (si c'est le cas, il doit être purifié par un nouveau consolamentum). -- 1842D réfutation (par les Actes des Apôtres). N.B. Tout qui a reçu le consolamentum (homme, femme, jeune enfant...) est habilité lui-même à donner le consolamentum à autrui. 1843 C Origine du consolamentum. N.B. Hélas le texte commence à être lacunaire dans le chapitre XIV ! XV. Les interdits alimentaires. (viande, fromage, oeufs) réfutation (Jésus a mangé l'agneau pascal...) + Paul XVI. La résurrection des morts "Imitant l'erreur des sadducéens", les hérétiques n'y croient pas --> réfutation. XVII. Les saints et leurs prières sont inutiles aux vivants. Les prières pour les morts sont inutiles. La fin manque.
×
×
  • Create New...