Jump to content

Michel Disdero

Members
  • Content Count

    17
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

0 Neutral

About Michel Disdero

  • Rank
    Colonus

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Bonjour, je vous soumet ce texte de dédicace moderne (1902) écrit par l'helléniste Victor Bérard. Amicis carissimis Max Leclerc & Henri Bourrelier qui hoc corpus summa benignitate immo fraterno studio foverunt et ediderunt DDD. L'original est visible ici sur Gallica. Je pense traduire en À mes amis très chers ML & HB, qui, avec la plus haute bienveillance, ou mieux, un fraternel dévouement, ont couvé et publié cette oeuvre. En dehors de la lourdeur de mon texte, pensez-vous que c'est traduit correctement? Et ce DDD, qui dans d'autres circonstances, aurait
  2. Très intéressant! Et cohérent avec le fait que apparemment il n'y avait pas de distance affichée sur cette borne, donc qu'elle pouvait être "propriété" de la ville plutôt que faisant partie d'une voie "payée par l'état" En réfléchissant à la motivation de cette inscription, je n'arrive pas à retrouver un papier que j'avais vu sur les villes ou colonies qui "fayotaient" un peu sur des inscriptions, par exemple en se déclarant "felix" etc Encore merci pour votre aide, et vale
  3. Bonjour, et merci pour vos remarques À la base, je savais qui était le dédicataire, car Renan sans donner de traduction (son audience parlant forcément latin, grec, aramaïque, hébreu, etc), précise “L'inscription est donc en l'honneur de Caracalla, et de l'an 213” Ce qui se recoupe bien avec “Caracalla's first trib. pot. extended from fall of 198 to Dec. 9; 198” in Studies in the History of the Roman Province of Syria; 198 + XVI = 213 Donc c’est bien Marcus Aurelius Antoninus Pius Augustus, le fils de Lucius Septimius Severus Pius Pertinax Augustus, qui est honoré, et son nom apparaî
  4. Bonjour J'étudie actuellement le contenu d'une borne milliaire (Corpus inscr. lat. n° 202), restituée comme suit par Renan et Mommsen: Imperatori Caesari divi Luci Septimi Severi Pii Pertinacis Augusti Arabici Adiabenici Parthici maximi Britannici maximi filio divi Marci Antonini Pii Germanici Sarmatici nepoti divi Antonini Pii pronepoti divi Hadriani abnepoti divi Traiani Parthici et divi Nervae adnepoti Marco Aurelio Antonino Pio Augusto Parthico maximo patri patriae Britannico maximo pontifici maximo tribunicia potestate XVI consuli IIII proconsuli vias et miliaria per Decimum Piu
  5. Un grand merci à tous ceux qui font vivre et animent!
  6. Bonjour Jacques Dans les écrits de l'abbé Lebeuf, je vois que Verrières est passée par une étape Voerrieres, un peu comme la transformation du latin vitrum en verre, en passant par voerre. Du coup, je crois voir sur la 2e ligne de la glose sur le manuscrit nunc Voerarias ... Pourriez-vous y (re-)jeter un oeil de paléographe? Une ligature œ est-elle plausible avec cette graphie? Et si possible décoder cet autre ajout sur la même page ? Merci d'avance
  7. Pour les Vaticanologues: cette bulle commence par la formule consacrée Joannes episcopus, servus servorum Dei, divine pietatis nutu sedis apostolicae humilis papa. Le terme Vicarius Christi (celui que le pape François semble avoir relégué aux oubliettes annotations; titoli storici) n'y figure pas encore, car il ne sera appliqué régulièrement qu'avec le pontificat d'Eugène II. (1145-1153) Cf Corrispondenza romana (très polémique) du 04/04/2020: Pare invece potervi scorgere l’ammissione – passata sotto silenzio – di una sorta di usurpazione, laddove a regnare non è il «Servus s
  8. Bonjour Bill Merci pour l'information, la "Chorographie" est souvent difficile à fouiller (latin + Vieux Français + typographie), mais là,cela valait le coup! Si d'autres lecteurs du post sont intéressés par ce passage, il est ici
  9. Et voilà! in Vita, translatio et miracula sancti Germani Parisiensis. Adelard, sur Gallica, p. 58 Transcription de paléographe très amateur... Toutes corrections bienvenues; la traduction également si cela ne vous ennuie pas; je vois bien le sens général, mais Zabulus est dans les détails... Sicque factum est, ut dum pro salute huius populi grates domino laudesque; beato referrent Germano cecus quidam nomine Rantfredus de villa Vedrarias e regione residens in primum lacrimas vehementer coepit effundere: Deinde oculi diuturna cȩcitate perculsi, post multam effusionem lacrimarum sanguine
  10. Formidable!! Je retrouve dans mes notes que "Aimoin religieux de S. Germain, auteur du neuvième siécle, a composé deux livres des miracles operez au même tombeau. Un autre auteur anonyme, aussi religieux de S. Germain, en raporte plusieurs autres, & il est d'autant plus digne de foy, qu'il vivoit dans le même tems que se fit cette translation, & qu'il en écrivit l'histoire." J'avais cherché dans cette direction, mais pas très fort, car je vois voyais plus mon Lantfredus comme initiateur de miracle, que comme bénéficiaire... Je vais réactiver ces recherches, avec une vigu
  11. Bonjour Je souhaiterais obtenir la traduction (et éventuelle correction de ma transcription) ce ces quelques lignes en marge du f° 20r, original sur Gallica; ainsi qu'une estimation de la date de ce rajout en fonction de la graphie, si c'est possible. Je suis convaincu que cela concerne le Lantfroy, abbé de St-Germain des Prés, qui a organisé en 754 la translation des reliques de Saint Germain dans ce qui n'était auparavant "que" Ste-Croix & St-Vincent. NB: Vedrarias-Verrarias = Verrières le Buisson, une des propriétés de l'abbaye listées dans le polyptyque à l'époque carol
  12. Oufff. Beau travail. Le pape semble donc déléguer une partie de ses pouvoirs excommunicatoires à l'archevêque, juste avant de lancer ses propres malédictions deutéronomiques. Au vu de votre remarque, vous accorderiez plus de crédit aux transcriptions de Migne, qu'aux chanoines de la Gallia? Je me suis permis de vous citer, en tant que Nobilissimus Iacobus devant votre traduction dans le corps du document. Merci encore...
  13. Je me suis basé sur la numérisation de Internet Archive ici https://archive.org/details/galliachristiana03albauoft/page/n65/mode/1up, et un peu sur la transcription de Jacques-Paul Migne in Patrologiae cursus completus seu bibliotheca universalis ..., Volume 135
×
×
  • Create New...