Jump to content

tilburry

Members
  • Posts

    4
  • Joined

  • Last visited

tilburry's Achievements

Newbie

Newbie (1/14)

0

Reputation

  1. Bonsoir. J'ai à faire une version . Il ne faut pas la rendre trop littéraire, mais plutôt juxtalinéaire. J'aurais aimé que vous me donniez votre avis sur mon essai de traduction, sachant que je n'ai guère compris la phrase "sic forensibus ministeriis...picturam" quant à son analyse logique et notamment le sens de "posse" ici. Si quelqu'un peut jeter un coup d'oeil à ce que j'ai fait, peut-il me contacter par message personnel à aurelien.lachaud@yahoo.fr ? Je pourrais lui envoyer alors le texte et mon essai de traduction. Merci d'avance pour celui ou celle qui pourra me consacrer un peu de son temps. Il s'agit globalement d'une relecture et de petites corrections à apporter, mais le gros du travail est fait. cordialement tilburry ____________
  2. Bonjour à tous, j'ai à faire pour demain des exercices de grammaire d'une part sur le génitif, et d'autre part, sur le discours direct/indirect. J'ai essayé de faire quelque chose et j'aimerais avoir une lecture de la part de spécialistes et également de l'aide pour ce que j'ai pas réussi à faire. Je vous remercie tous par avance, cordialement tilburry _____________________ Exercices sur le génitif : traduire soit en français soit en latin 1. Penses tu que j'ai oublié tes conseils? = Putasne me consiliorum tui oblitum? 2. Miserere tantorum laborum, animi non digna ferentis miserere = Aie pitié de si grands labeurs, aie pitié d'un coeur supportant <des peines> imméritées! 3. Sunt inventae epistulae, ut absentes certiores faceremus, si quid esset, quod scire eos ipsorum interesset = la lettre fut inventée si bien que nous mettions au courant les absents si quelque chose se produisait..... [je n'arrive pas à traduire à partir de "quod" .. 4. Il importe beaucoup à notre réputation que je me rende au plus tôt à Rome = Id ad famam nostram interest, me quam primum Urbem Romam conferre. 5. Cet homme accuse Verrès de cupidité = Hic Verren accusat avaritiae 6. Je me souviens des vivants, cependant je ne peux oublier Epicure, dont mes amis ont le portrait non seulement sur des panneaux mais même sur leurs coupes et leurs anneaux= Memini vivorum/vivos at tamen non possum Epicuri oblivisci, cujus imaginem amici <mei> non tantum tabulis sed etiam poculis annulisque. 7. C'est le propre d'une grande âme de mépriser les outrages = Est animae nobilis /benignae contumelias contemnere 8. La Saône a un cours d'une lenteur inouïe = Araris cursus praecipuae segnitiae est. 9. C'est le devoir d'un adolescent de respecter ses aînés = Adulescentis est majores natu <suos> revereri 10. Il appartient aussi bien à un bon général de vaincre par les ressources de son esprit que par la force = Boni imperatoris est vincere tam opibus animi <sui> quam vi Exercice sur le discours direct/indirect: I. Traduire et mettre au style direct en latin 1.Ferunt ex Hannibale Africanum percontatum esse quem imperatorem maximum fuisse crederet. => je ne comprends pas le sens => du coup, pourriez vous également m'aider pour le style direct 2. Denique Hannibal confirmavit semet ipsum tertium imperatorem esse, sed se primum futurum fuisse si Scipionem vincere potuisset => Enfin Hannibal confirma que lui même était empereur pour la troisième fois, mais qu'il l'aurait été en premier s'il avait pu vaincre Scipion. => Denique Hannibal confirmavit : "Egomet ipse tertium imperatorem sum, sed me primum ...... [quel temps utiliser?] II Traduire en latin : 1. Hannibal affirme qu'un prudent général s'il veille avec soin à donner des récompenses aux valeureux militaires, se conciliera facilement le coeur de tous : => Affirmat Hannibal prudentem imperatorem, si consuleret ut praemia daret, sibi ab omnibus amorem conciliaret ?????? je ne sais pas trop 2. Alexandre proclamait volontiers que, lorsque les soldats avaient tout essayé, et qu'aucune entreprise ne réussissait, le général devait s'offrir lui même aux dangers, car par son courage, il pouvait rétablir une situation désespérée. => Alexander pronuntiabat libenter cum milites omnia conata essent, atque nullam expeditionem (nullum coeptum?) bene terminatam esset, tum imperatorem deberet (s'offrir lui même aux dangers??). Virtute enim sui posset discrimina restituere J'espère que vous pourrez combler mes lacunes et apporter d'éventuelles corrections tant grammaticales que lexicales car je sais que je fais beaucoup de fautes. Merci par avance !
  3. Bonsoir, votre message m'effraie un peu car je pensais qu'il fallait mettre au présent de l'indicatif. Je vous mets le texte intégral ci dessous Ferunt(1)Pythagoram venisse Phliontem , eumque cum Leonte, principe Phliasiorum, docte et copiose disseruisse quaedam. Cuius ingenium et eloquentiam cum admiratus esset Leon, quaesiuisse ex eo, qua maxime arte confideret; at illum: artem quidem se scire nullam, sed esse philosophum. Admiratum Leontem nouitatem nominis quaesiuisse, quinam essent philosophi, et quid inter eos et reliquos interesset; Pythagoram autem respondisse similem(2) sibi uideri uitam hominum et mercatum eum, qui haberetur maxumo ludorum apparatu totius Graeciae celebritate; nam ut illic alii corporibus exercitatis gloriam et nobilitatem coronae peterent, alii emendi aut uendendi quaestu et lucro ducerentur, esset autem quoddam genus eorum, idque uel maxime ingenuum, qui nec plausum nec lucrum quaererent, sed uisendi causa uenirent studioseque perspicerent, quid ageretur et quo modo, item nos quasi in mercatus quandam celebritatem ex urbe aliqua sic in hanc uitam ex alia uita et natura profectos alios gloriae seruire, alios pecuniae, raros esse quosdam, qui ceteris omnibus pro nihilo habitis rerum naturam studiose intuerentur; hos se appellare sapientiae studiosos - id est enim philosophos -; et ut illic liberalissimum esset spectare nihil sibi adquirentem, sic in uita longe omnibus studiis contemplationem rerum cognitionemque praestare. (1) ferunt régit toutes les propositions infinitives qui suivent (2) "similem...et" = "semblable à" Or, s'il faut transposer au discours direct à partir de "Pythagoram respondisse", et que l'amorce est "Pythagoras respondit : mihi videtur vita...", peut on écrire : Pythagoras respondit : "mihi videtur vita similis hominum et mercatus is, qui habetur maxumo ludorum..."? C'est cette option que j'avais prise ; or, vous me dites qu'il faudrait mettre des imparfaits de l'indicatif??? J'attends votre feu vert pour éventuellement corriger. Enfin, autre question, "apparatu" et "celebritate" seraient des ablatifs de valeur différente. Lesquelles? Comment justifier leur cas? C'est notre enseignant qui nous a demandé de répondre à cette question et j'avoue qu'elle me pose problème... En espérant que vous pourrez répondre à mes deux interrogations, recevez, cher Aegidius Rex, l'expression de mes sincères remerciements ! Vale ! Tilburry
  4. Bonsoir, j'ai un texte extrait de Cicéron qu'il faut que je mette au discours direct. J'aurais voulu savoir quel temps utiliser et si ma transposition était juste : voici la phrase : sous-entendre [ferunt Pythagoram respondisse], nam ut illic alii corporibus exercitatis gloriam et nobilitatem coronae peterent, alii emendi aut vendendi quaestu et lucro ducerentur (...) atque perspicerent, quid ageretur et quo modo. Au style direct, doit-on utiliser le présent de l'indicatif? C'est à dire par exemple "agitur" au lieu de "ageretur"? Voici ce que j'ai écrit : Pythagoras respondit : "nam ut illic alii corporibus exercitatis gloriam et nobilitatem coronae petunt, alii emendi aut vendendi quaestu et lucro ducuntur (...) atque perspiciunt, quid agitur et quod modo. Quelqu'un peut-il corroborer ou infirmer cette transposition? Merci d'avance. Bonne soirée, cordialement tilburry
×
×
  • Create New...