Jump to content

Alix

Members
  • Content Count

    11
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

0 Neutral

About Alix

  • Rank
    Colonus
  1. c'est gentil, j'essaierai de traduire l'extrait ! Je vous remercie encore pour votre aide qui m'a été très très précieuse !
  2. oui ça pourrait être intéressant Merci
  3. ah non je n'ai pas du tout mal pris ! Au contraire ! Je vous suis très très reconnaissante pour tout le temps que vous m'avez consacré ! Merci mille fois !!!!! Vous devez être sacrément doué pour être capable de corriger un texte si bien et si vite !
  4. ah oui je n'avais pas vu, désolée. Par contre pour la comparaison je pense que je l'ai comprise : il compare Habacuc, qui s'est transporté physiquement (pour donner la nourriture du corps = un repas), à saint Benoît qui lui s'est transporté spirituellement (pour donner la nourriture spirituelle). Si Pierre veut bien croire le miracle d'Habacuc, il ne devrait pas douter du miracle de saint Benoît. c'est vraiment cette partie que j'ai du mal à traduire : quid mirum (est), si Benedictus Pater obtinuit, quatenus iret per spiritum, et Fratrum quiescentium spiritibus necessaria narraret: ut sicut
  5. "Je voudrais savoir selon quel déroulement des faits il a pu se passer* qu’il vînt au loin, qu’il dît aux dormeurs la réponse qu’eux-mêmes entendaient par leur vision et qu’ils le reconnussent. " Je ne parviens toujours pas à traduire de manière correcte le "fieri potuit". Je ne comprends pas pourquoi ce n'est pas bon de le traduire par "il a pu arriver que...". C'est vrai que c'est un peu lourd comme traduction mais point de vue grammaire est-ce incorrect ? Merci !
  6. Merci beaucoup ! j'ai corrigé tout ça !
  7. Super ! Merci déjà mille fois pour votre aide, j'ai déjà commencé à corriger et à revoir mes erreurs Pour cette phrase, j'ai modifié et ça donne ça maintenant : "La bénédiction (ayant été) reçue, ceux-ci se mirent en route immédiatement et, attendant impatiemment le jour convenu, ils préparèrent tous ce qui étaient jugés être (faut-il vraiment laisser le "ëtre"?) nécessaires à ceux qui avaient pu venir avec le Père." Pour le reste, il me semble que j'ai bien corrigé, hormis peut-être que j'ai du mal à faire une bonne traduction pour cette histoire de jour qui brille...
  8. D'accord ! Merci beaucoup pour votre aide à venir !
  9. Merci déjà de votre aide. Je sais que cette phrase est particulièrement mal faite, je n'arrive pas trop à comprendre comment la faire de manière correcte. Enfin voici peut-être une traduction un peu plus correcte : "En un lieu et en une époque différente, il (saint Benoît) avait reçu de la part d'un homme de foi la demande de bien vouloir envoyer (certains) de ses disciples pour construire un monastère dans son domaine, à coté de la ville de Terracine."
  10. Bonjour Je suis étudiante en langues et lettres romanes et pour mon cours de latin du Moyen-âge, je dois faire une traduction personnelle d'un texte (littérale dans la mesure du possible). J'ai choisi un chapitre (XXII) du livre II des Dialogues de Grégoire le Grand. J'ai fait une première ébauche de traduction mais il reste encore quelques points qui me posent problème malheureusement Ce serait très gentil de m'aider dans les points qui ne vont pas... Merci beaucoup !! Par clarté, j'ai mis en rouge les endroits où je suis vraiment perdue ! J'ai aussi mis la traduction phrase par phrase Mer
×
×
  • Create New...