Jump to content

conflique

Members
  • Content Count

    3
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

0 Neutral

About conflique

  • Rank
    Servus
  1. Merci à vous deux pour vos réponses qui m'éclairent beaucoup ! Pour revenir à la question du sens d'une phrase: Juste avant, il me semble que Cicéron considère la philosophie comme une chose infinie qui est d'autant meilleure qu'on la pratique davantage; d'où le fait qu'il est plus légitime de récuser complètement la philosophie plutôt que de la modérer. Ensuite, vient cette phrase: sive enim ad sapientiam perveniri potest, non paranda nobis solum ea sed fruenda etiam [sapientia] est; sive hoc difficile est, tamen nec modus est ullus investigandi veri nisi inveneris, et quaerendi defat
  2. Bonjour, J'ai commencé à faire du latin à petites doses depuis deux ans. Pour améliorer mon niveau, j'ai décidé de lire le début du De Finibus de Cicéron (texte établi par L. D. Reynolds)... J'ai quelques points de grammaire qui me préoccupent. Je ne cherche pas vraiment à trouver une traduction élégante, mais simplement à comprendre la structure de toutes les phrases. Votre aide me serait chère =) I.1 Nam quibusdam, et iis quidem non admodum indoctis, totum hoc displicet, philosophari. En effet, tout cela déplaît aux uns de parler philosophie, et, en vérité, ceux-là ne sont pas co
  3. Bonjour, J'aimerais recevoir vos bon conseils sur le choix et la justification d'un cas. Horace. Ode I.25, v.9-10 "in vicem moechos anus arrogantis flebis in solo levis angiportu" anus levis, nominatif ou vocatif ? Je crois qu'il y a pas de différence de quantité vocalique du U de anus au nominatif ou au vocatif: il est bref de toute façon. J'opte pour le nominatif, parce qu'il y a une idée de durée derrière: "...quand tu seras une vieille femme sans valeur", "...une fois vieille femme sans valeur". Idée de durée qui est très important dans l'interprétation globale du poème: cette v
×
×
  • Create New...