Jump to content

Meline

Members
  • Content Count

    6
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

0 Neutral

About Meline

  • Rank
    Servus
  • Birthday 11/20/1990

Profile Information

  • Gender
    Female
  1. J'ai réfléchi pour la troisième phrase, mais je suis pas plus sûre que ça : "Si nous sommes indécis d'attendre et de désirer ("dans l'indécision de l'attente de des désirs" (?) mais, dans ce cas, que faire de "par les esprits"?) par les esprits, nous sommes torturés, étranglés, ah! dieux immortels ("avant/devant les dieux immortels" ?), combien ce chemin-là doit être agréable, qu'il soit achevé par aucun reste de souci, aucun avenir d'inquiétude ("que nous n'ayons plus de souci, ni d'inquiétude", c'est un peu paraphrasé étant donné que la plupart des mots n'y est pas "n'ayons pas/plus de/ni de")"
  2. Oh, merci ! Je vais essayer de mieux retraduire la troisième et les suivantes. Je vous en ferai part par la suite.
  3. Merci. À propos des verbes, pourrais-je les traduire comme des impératifs ? J'ai tenté de retraduire tout cela (même si ça reste un peu flou, je pense ...) : « (1)Méprisons donc toutes les faiblesses - car, en effet, quel nom j'applique (serait-ce possible de traduire par : quel nom appliquer ?) à cette légèreté (huic est au datif singulier et leuitati au datif pluriel, si je ne me trompe. Je ne sais pas du tout si je dois les traduire comme, respectivement, le déterminant qui accompagne le nom.)? - et posons la puissance entière de la vie (en tant que génitif complément du nom 'uim', et plus comme l'espèce de gérondif de but, mais, que faire du 'bene' ?) dans la force et la grandeur d'âme, dans le mépris et le dédain de toutes les choses humaines, et dans toutes vertus. (2) Car maintenant, nous sommes efféminés par les pensées les plus molles (pourrais-je traduire par : les pensées les plus molles nous efféminent ?), comme si nous croyions que la mort approche avant que nous soyons atteints par les promesses des Chaldéens, dépouillés de grands biens, trompés et abandonnés.»
  4. Je commence un nouveau sujet, sur Cicéron, toujours, (étant donné que j'ai plus de deux phrases =/) histoire de s'y retrouver mieux et de bien différencier de Amicitia, les Tusculanes et tout le reste. (Si c'est un mal, on peut tout supprimer, je continuerai là où d'autres ont commencé =p) Je patauge (un peu) dans la traduction que je tente d'en faire... Ces phrases, par exemple : (1) Contemnamus igitur omnes ineptias - quod enim leuius huic leuitati nomen imponam ? - totamque uim bene uiuendi in animi robore ac magnitudine et in omnium rerum humanarum contemptione ac despicientia et in omni uirtute ponamus. (2) Nam nunc quidem cogitationibus mollissimis effeminamur, ut, si ante mors aduentet quam Chaldaeorum promissa consecuti sumus, spoliati magnis quibusdam bonis, illusi destitutique uideamur. (3) Quodsi expectando et desiderando pendamus animis, cruciamur, angimur, pro di immortales, quam illud iter iucundum esse debet, quo confecto nulla reliqua cura, nulla sollicitudo futura sit ! que j'ai traduites comme suit : (1)Nous méprisons donc toutes ces faiblesses - car en effet, que je place (pose, applique?) ce nom-ci plus léger ?- et nous posons une force entière pour bien vivre dans la dureté et la grandeur d'âme et dans le mépris et le dédain de toutes les choses humaines et dans toutes vertus. (2)Car maintenant nous sommes certes amollis par des pensées plus molles, comme si la mort approche avant (donc : prévient) que nous paraissons atteints par les promesses des Chaldéens, dépouillés par certains grands bons, trompés et abandonnés. (3)Si par le fait d'attendre (donc : si en attendant) et en désirant, nous sommes indécis (suspect?) par les esprits, nous sommes crucifiés, nous sommes étranglé, ah! dieux immortels, combien ce chemin(voyage?)-là doit être agréable, qu'il soit achevé par aucun reste de souci, aucun avenir d'inquiétude. (houlaaa) J'avoue ne pas être vraiment douée, tout est confus (le manque de pratique, sans doute...) Une bonne âme accepterait-elle de me venir en aide ? Bien à vous =') P.S.: (Je pense que j'aurai encore besoin d'aide pour la suite ...)
  5. Oh, j'ai également deux phrases de Cicéron à traduire. J'en ai déjà fait une traduction, mais ça ne me plaît absolument pas. Quelqu'un aurait-il une idée ? Voici les phrases en question : « Quam me delectat Theramenes ! Quam elato animo est ! » que j'ai traduites de cette façon : « Que Théramène me plaît ! Qu'il est par son haut esprit ! » (ce qui, ainsi, ne signifie trop rien =/) Merci d'avance =')
×
×
  • Create New...