Jump to content

Bill

Members
  • Posts

    488
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Bill

  1. Sicerabibax: ... "balineis", n'a pas de "i" entre le "l" et le "n" (coquille curieusement commune entre la page que j'ai citée et votre texte...), la forme correcte est "balneis": "balineis" existe bien aussi ainsi que "balineae". cordialement
  2. Bonjour, voici des propositions, " La vérité par la preuve ": "Veritas argumento" " Révéler la vérité par la preuve ": « Veritatem argumento patefacere» " la preuve affirme la vérité " « Argumentum veritatem adfirmat (ou confirmat)
  3. J'augmente ma force en cheminant ( la phrase latine est inspirée de Virgile)
  4. Bill

    AEIOU

    Selon moi, "Austriae" est au génitif, il faut donc mettre "Abecedarium" aussi au génitif: ABECEDARII EST IMPERARE ORBI VNIVERSO: " C'est le propre de l'alphabet de dominer le monde entier".
  5. Bonjour, la première traduction est correcte! :"necavisse": infinitif parfait actif , le parfait marque l'antériorité par rapport à "dixit": "l'ennemi dit (A DIT) qu'il AVAIT TUÉ le roi". "se" pronom personnel réfléchi (il renvoie et désigne "hostis"), à l'accusatif sujet de l'infinitif "necavisse". PAR CONTRE votre 2è traduction est fausse: "L'ennemi dit (a dit) que le roi avait été tué": où voyez-vous une voix passive? Et que faites-vous de "se" dans ce cas? Au cas où vous avez déjà étudié l'inf. passif ( vous disposez sans doute d'un très beau tableau grammatical !)"l'ennemi dit que le roi avait été tué" se traduirait pas "hostis dixit regem necatum esse"
  6. Pour ma part je trouve que toutes les réponses données par des intervenants différents sont les bienvenues. Je ne vois pas au nom de quoi me réserver certains sujets. Vous et d'autres ont bien raison d'intervenir. Le forum est un lieu de confrontations d'idées.
  7. Merci jacques! Et voici une traduction que j'ai trouvée sur un site d'astrologie, chose que j'aurais dû déjà faire... : Exaltation Une planète qui occupe un signe dont elle se sent proche bien qu'elle ne le maîtrise pas s'y trouvera en exaltation. Elle y puise de la force, de l'énergie et sera donc positive.
  8. Bonjour, l'intitulé de votre demande étant "la proposition infinitive", c'est qu'il doit y en avoir une! C'est le cas évidemment puisque le verbe "dicere-dire" se construit avec l'infinitive en latin. De quoi est composée une infinitive? D'un sujet à l'ACCUSATIF et d'un verbe à l'INFINITIF. A quel temps se met l'infinitif? Soit au présent, si il y a simultanéité entre lui et le verbe introducteur ( ici "dit"), soit au parfait si il y a antériorité, soit au futur si il y a postériorité.( Je suppose que vous avez étudié au moins l'inf. présent et l'inf parfait .) Quelle est la fonction de "roi" dans "avait tué le roi": c'est la fonction qui vous donnera le cas et ne cherchez pas midi à quatorze heures.( Le datif d'hostilité n'existe pas. Tout au plus le datif de désavantage qui n'a rien à voir ici ). Dans la phrase "L'ennemI dit qu'il avait tué le roi", vous devez mettre "qu'il avait tué le roi' en infinitive ( sujet à l'accusatif et verbe à l'infinitif ); l'action de "avait tué" est-elle antérieure, simultanée ou postérieure a " dit"? Cela est évident, non? Choisissez bien le temps de l'infiinitif. Le sujet de l'inf (IL) est le même que le sujet du verbe "dit"(l'ennemi), du moins je suppose. "Il" est un pronom, lequel? Et à l'accusatif!...Allez courage, j'attends votre nouvelle traduction avec impatience!
  9. (re) bonjour ! - « cuius sentiam ego… »Je traduirais plutôt ainsi : « Et moi, je ne critique pas son avis » : en effet « cuius » est un relatif de liaison et équivaut à « et eius ». Je pense que « introductorius » signifie « initiateur, guide » : » vu qu’il a été lui-même un guide… » « Alius » bien que pouvant être en effet nominatif ou génitif est au nominatif ici et doit être traduit par « (que si) un autre l’avait dit ». En effet en latin « parler d’autre chose, ou simplement dire autre chose » se traduit par « aliuD dicere ». «et cum ipse plurimum ualuisset in introductorio » « et puisque , de plus, lui-même avait une très grande valeur ( autorité) dans l' initiation. cordialement
  10. Bonjour, n’ayant que très peu de notions dans l’astrologie, je ne peux vous traduire « exaltatione et dignitate ». Cependant « ILLE cuius est dignitas » forme un ensemble : « Celle (ILLE- la planète) qui possède la « dignitas »… lui (ILLI= l’autre planète) donne et lui confie (transmet ?) sa nature . Voici ce que j’ai pu traduire : Alchabicius semble toutefois vouloir dire que la planète qui se trouve dans la maison ou dans … ou dans … d’une quelconque planète, si elle se joint à elle (EO= alicuius planetae) , celle à qui est la…, lui donne et lui confie sa nature. Est-ce que cela vous éclaire quelque peu ? cordialement
  11. Bonjour, ce n'est qu'une proposition! Et la question que vous avez posée attend toujours sa réponse! Cordialement
  12. Bonjour, voici des propositions : Omnia bene evenient : Tout se terminera bien. - Hoc bene eveniet: Cela se terminera bien. Omnia feliciter evenient : Tout se terminera avec bonheur.- Hoc feliciter eveniet: Cela se terminera avec bonheur. Vous pouvez utiliser les deux adverbes ensemble comme le fait Cicéron : Omnia bene et feliciter evenient : Tout aura un bon, un heureux résultat. ( Hoc bene et feliciter eveniet: cela aura un bon et heureux résultat) cordialement
  13. Lupi qui currunt - LVPI QVI CVRRVNT: Les loups qui courent Lupi currentes - LVPI CVRRENTES: Les loups courant, qui courent. Turba luporum currentium - TVRBA LVPORVM CVRRENTIVM: Une meute de loups qui courent.
  14. Bonjour, voici ce que je vous suggère: Quo modo ego cogito hic non me miserum effecit (fecit) sed quo modo alii (cogitant). : Ce n'est pas la manière dont moi je pense qui m'a rendu malheureux mais bien la manière dont les autres pensent. Vous pouvez employer "effecit" ou "fecit". "Cogitant" n'est pas indispensable. Si vous souhaitez traduire " m'a renduE malheureuse": me miserAm effecit..." Cordialement
  15. Bonjour, n'oubliez pas "plerisque": "...ardus AU PLUS GRAND NOMBRE..." et je mettrais un point après "...de côté".
  16. En quelle année êtes-vous? Voici de quoi égayer votre dimanche! - “les vraies amitiés se trouvent...”, “ se trouvent “ est ambigu et peut être confondu avec “ sont”. Traduisez plutôt par “C’est pourquoi on trouve très difficilement...” - in iis qui... versantur: “versantur” a deux compléments : 1) in honoribus versantur: (parmi ceux qui) s’occupent (qui sont à la recherche) des honneurs. 2) in republica versantur: qui sont mêlés à la politique. Au total: “ parmi ceux qui , à la recherche des honneurs, sont mêlés à la politique”. Vous pourriez même traduire ( il y a un hendiadys!...) par “ parmi ceux qui sont à la recherche des honneurs en politique” . Le terme latin "honor"-"honneur" désigne ici les magistratures, en particulier celles qui composent le "cursus honorum" -istum invenias: invenias est certes un subj. potentiel, mais à la 2è du sg il peut exprimer le “on”: “où peut-on trouver/ où trouve-t-on/ où trouver celui (istum) qui préfère l’honneur de son ami (honorem amici) au sien propre : suo honori (sous-entendu) - haec ut omittam: vous pouvez traduire plus simplement par “ “laissons ce point de côté” -difficiles et graves s’accorde à societates. “ Qu’ils semblent (videntur) pénibles et ardus au plus grand nombre les partages (societates signifie littéralement les “associations”) des malheurs.(calamitatum). - Ad quas... descendat: “quas” reprend “ societates( calamitatum)" - Non est facile inventu: il n’est pas facile de trouver (inventu est un supin en “u” en dépendance de “ facile”). -"descendat": subj dans la relative!!! -Ad quas non facile... descendat": Et il n’est pas facile de trouver quelqu'un qui se résolve (qui accepte, consente) à les (= calamitates= malheurs)partager. -Ennius est le nom d’un poète! Traduisez bien par “ Ennius a dit (dixit sous-entendu) à juste titre” - Amicus...cernitur”: gardez le sens de “certus...incerta”: “un ami certain (sûr) se reconnaît dans les situations incertaines ( troublées) Bon travail
  17. Vous y êtes presque! "Mortem amo ut vitam amatis".
  18. Tentons ceci "Virtutes nostras colamus ut nobis consentiamus ": "Pratiquons nos valeurs pour être en harmonie avec nous-mêmes"
  19. Les connaître pour les comprendre. Les comprendre pour les aimer. Les aimer pour les défendre" Bonjour, "animal" en latin se dit le plus souvent "animal" (eh oui!). Ce mot est du genre neutre. Voici une proposition: Ea novisse ad ea intellegenda. Ea intellegere ad ea amanda .Ea amare ad ea defendenda. Evidemment cela fait beaucoup de "ea"... mails il y a beaucoup de "les"
  20. De qui ou de quoi parlez-vous en écrivant "les"? Cela a de l'importance en latin.
  21. bonjour, voici une solution , en en attendant d'autres! Id facile non erit... id totam mentem, totum animum, totam vim vestram advocabit. Id facile non erit et vestra ratio vitae fiet.
  22. Bonjour, la difficulté (comme toujours) est de savoir ce que la langue française et vous particulièrement entendez par " amour impossible" tant les nuances sont nombreuses. . Il y a bien l'expression " amor impossibilis" rencontrée dans le latin du XVIIè siècle... En attendant votre avis et aussi ceux d'autres intervenants, je vous propose ceci: Amor rationem superat. Iuncti in perpetuum amore impossibili L'amour dépasse la raison; Liés ( il s'agit d'un homme et une femme ou de deux hommes) à jamais par un amour impossible.
×
×
  • Create New...