Jump to content

Bill

Members
  • Posts

    495
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Bill

  1. Voici une proposition: Tempus necessarium intermissioni consumere." Passer le temps nécessaire à s'arrêter." "intermissioni = , l'arrêt, le temps d'arrêt" . Cette forme peut être remplacée par " ad intermissionem": "Tempus necessarium ad intermissionem consumere" D'autres traductions peuvent vous être soumises. Patience donc!
  2. Ce texte est tiré d'un livre scolaire... assurez-vous déjà de l'avoir bien transcrit.... Diodori est bien un génItif, donc complément du nom. Ce qui précède l'extrait que vous citez doit vous aider à traduire! Vous avez bien commencé: " Alors Verrès envoya des esclaves". Où (auprès de qui) les a-t-il envoyés?
  3. Vous aider sera possible si vous nous donnez déjà votre propre traduction! bonne journée
  4. Bill

    sui

    Bonjour, je vous avoue que je trouve votre raisonnement un peu confus...Ce que je peux vous affirmer est que "ils espèrent pour LUI" se dit en latin " sperant ei ( ou illi, isti, huic)...Bien à vous .
  5. Bill

    sui

    Bonjour, comme sicerabibax vous l'a bien expliqué, "sibi" est le pronom réfléchi au datif, aussi bien au singulier qu'au pluriel et aux trois genres latins, masculin, féminin, neutre. Ce pronom renvoie au sujet de "speraNT" qui est un pluriel. En français vous aurez donc bien : "Ils espèrent que la république pourra leur être livrée." Si, dans le même contexte vous aviez eu "speraT" ( singulier), la traduction aurait été: "il espère que la république pourra LUI être livrée" cordialement
  6. A mon sens, cela ne relève pas plus de la poésie que de la prose. La langue latine fait plus souvent l'économie de "est" que le fait la langue française tant que le sens de la phrase latine est clair et net. cordialement
  7. Bonjour, c'est en effet un point incertain: j'ai vu l'interprétation DD= domino sur un site d'abréviations latines, et j'en ai conclu que le redoublement DD= domino était voulu pour éviter la confusion avec un simple D= dictus. Espérons que la solution certaine viendra d'autres intervenants... Abréviations latines - Forum Roubaix
  8. Bonjour, voici ce qui me semble correct: A l’homme très illustre, au sénateur très intègre , au maître (seigneur) Antoine Louis Séguier, avocat général du Roi au parlement de Paris, à un des 40 de l’Académie française, Le très humble et très obéissant Jean Cosme d’Angerville, depuis peu chirurgien chef de l’Hôpital (appelé) Hôtel-Dieu, voue, offre et consacre ces prémices de ses travaux, ce témoignage inaugural de ses études, (qui sont les) marques (tekmèria) non de son ambition, mais de sa soumission, de sa considération, en souvenir (in monumentum) de sa reconnaissance (gratitudinis) éternelle et aussi en signe (tesseram) d’une âme très attachée , avec le vœu très ardent de pleine santé. ( Pour L. Séguier évidemment) DD: abréviation de “ domino” ( oublions donc " docteur en théologie"!!!) “gratitudo” ne se trouve en effet ni dans Gaffiot, ni dans L.S, ni dans Du Cange mais il se rencontre cependant et doit signifier “ gratitude, reconnaissance”
  9. Bonjour, s'agit-il de ce magistrat (Séguier)enterré à Tournai? Selon vous D.D pourrait-il signifier " Divinitatis Doctori= docteur en théologie? cordialement
  10. Le terme grec est "tekmèria"= témoignages. Je m'attelle au reste dès demain en espérant que d'autres intervenants participeront!
  11. Bonjour, avant toute chose, vous serait-il possible de nous transmettre une copie(photo) de ce passage avec ce mot grec très peu lisible pour pouvoir être le plus précis possible? merci
  12. Tempus meum est, plutôt?
  13. Bonjour, en effet le passage en gras est retors et dans la disposition des termes et dans la formes de certains d’entre eux au point que on est en droit de se demander si ce segment est correctement écrit dans sa totalité! Voici comment j’ai “débrousaillé”, en attendant d’autres avis... La prudence est de rigueur... Je construis ainsi: a) “inter symptomata " - “inter” est toujours accompagné d’un accusatif. “inter symptomata”= parmi les symptômes. “levium illorum” : “illorum” me pose problème: ce démonstratif est au masculin ou au neutre . NE MANQUE-T-IL PAS UN MOT AUQUEL L'ACCORDER? Si pas, je corrige en féminin “illArum” à condition de pouvoir alors accorder “ levium illA(?)rum” au nom féminin “differentiarum”, ce qui me semble possible mais assez singulier , vu leur éloignement dans un texte qui n’est pas poétique. c) quoi qu’il en soit , sauf avis contraire, je procède ainsi: - levium illA(?)rum differentiarum observatio”: “l’observation de ces légères différences”. d) "quae perspiciuntur": autre difficulté: quel est l'antécédent de "quae": " symptomata" ou " differentiarum". Vu l'ordre des mots dans ce passage, tout devient possible!Je penche pour " differentiarum" e) “res tanti momenti ipsi videri non debet”: - “(l’observation )ne doit pas lui paraître chose d’une importance aussi grande”: - “lui”: je traduit ainsi le datif “ipsi” qui renvoie au sujet de “desiderat”: “pour celui qui désire...l’observation ne doit pas lui paraître...”. - Je fais de “res” l’attribut de “observatio” , attribut possible avec “videri” - momentum-i: l’importance. En résumé cela DONNERAIT ceci: Caeterum singulam seorsim [le Gaffiot donne seorsum] noscere luxationem qui desiderat, levium quae inter illorum symptomata perspiciuntur differentiarum observatio res tanti momenti ipsi videri non debet : “ Du reste, pour celui qui désire connaître chaque luxation séparémént, l’observation de ces légères différences qui sont reconnues parmi les symptômes ne doit pas lui sembler chose d’une importance aussi grande... ad causas tantummodo attendat, siquidem eae solae luxationis speciem indicare & constituere possunt, et luxationem externam, verbi gratia, causa tantum interna, luxationem vero internam causa tantum externa producat: qu’il soit seulement attentif aux causes puisque celles-là seules ( “eae solae” est un nominatif pluriel, reprenant “causas”) peuvent révéler et définir la variété de la luxation , et puisque , pour prendre un exemple, une cause seulement interne entraine une luxation externe, et même une cause seulement externe, une luxation interne. - vero= et même - producat: la forme est en effet un subjonctif. Or, à ma connaissance, “siquidem” se construit toujours avec l’indicatif . Je comprends donc” siquidem eae solae ...possunt ETcausa...producIt” . Le type de faute “producAt” ( je crois que c’en est une) est , lui , fréquent dans les manuscrits anciens, et plus aisément explicable: ce “A” est amené, inconsciemment sans doute par l’auteur, par la succession de “a” qui précède: internAm, causA, tAntum, externA”. Tenez-nous au courant vous? Cordialement,
  14. Oui, je confirme. Si vous pouvez patienter peut-être aurez-vous d'autres propositions? Cordialement.
  15. Bonsoir, votre professeur de latin, si elle vous a réellement aidé, ne devait pas tenir une forme olympique... Je traduirais ainsi ( en espérant que ma forme soit meilleure): Causa vivendi mihi data est simul ac obviam tibi factus sum. Deinde mihi ianuas paradisi in aeternum aperuistis. Vos amo, tres angelos meos: Une raison de vivre (causa vivendi) m'a été donnée ( mihi data est) dès que je t'ai rencontrée. Ensuite (deinde) vous m'avez ouvert pour toujours (mihi in aeternum aperuistis) les portes du paradis (ianuas paradisi). Je vous aime (vos amo), mes trois anges: Angelica... Le prénom " Manon" est inconnu des latins. Par souci de cohérence, je préfère les laisser tous les 3 tels quels.
  16. ... il semble que mon intervention a "bégayé..."
  17. Bonjour, je mets entre ( ) les correctionsqui me semblent nécessaires. Vous n’avez pas traduit “patriae publicaeque pIetati”: “ pour la piété(?) ... "En l'honneur de la Vierge Mère de Dieu, reine de cette ville et de l'univers, a été érigé et consacré uneéglise et une grande place par Melchior Mitte de Chevrières, Marquis de Saint-Chamond Comte de Miolans et d'Anjou, Premier Baron des provinces du Lyonnais et de Savoie, Chevalier des deux Ordres du Roi,(AB UTROQUE CONSILIO?) Capitaine de 100 chevau-légers ( capitaine de cent cavaliers en armure), Digne (Très digne) Lieutenant-général dans la ville et la province Lyonnaise et aussi la province du Forez et du Beaujolais, Très méritant Maréchal de camp dans l'Armée Royale, ( ... des camps et des armées royaux ) Année 1621. Âgé de 35 ans. Bon, il me reste toujours cette partie de phrase que je n'ai pas incorporé : AB UTROQUE CONSILIO. Ne serait pas CONCILIO, puisqu'il était Conseiller du roi en ses conseils d’État et Privé ? peut-être :"Préposé aux deux Conseils" ? En effet conSilio peut être équivalent à conCilio. J'aime Bonjour, je mets entre ( ) les correctionsqui me semblent nécessaires. Vous n’avez pas traduit “patriae publicaeque pIetati”: “ pour la piété(?) ... "En l'honneur de la Vierge Mère de Dieu, reine de cette ville et de l'univers, a été érigé et consacré uneéglise et une grande place par Melchior Mitte de Chevrières, Marquis de Saint-Chamond Comte de Miolans et d'Anjou, Premier Baron des provinces du Lyonnais et de Savoie, Chevalier des deux Ordres du Roi,(AB UTROQUE CONSILIO?) Capitaine de 100 chevau-légers ( capitaine de cent cavaliers en armure), Digne (Très digne) Lieutenant-général dans la ville et la province Lyonnaise et aussi la province du Forez et du Beaujolais, Très méritant Maréchal de camp dans l'Armée Royale, ( ... des camps et des armées royaux ) Année 1621. Âgé de 35 ans. Bon, il me reste toujours cette partie de phrase que je n'ai pas incorporé : AB UTROQUE CONSILIO. Ne serait pas CONCILIO, puisqu'il était Conseiller du roi en ses conseils d’État et Privé ? peut-être :"Préposé aux deux Conseils" ? En effet conSilio peut être équivalent à conCilio. J'aime Bonjour, je mets entre ( ) les corrections qui me semblent nécessaires. Vous n’avez pas traduit “patriae publicaeque pIetati”: “ pour la piété(?) ... "En l'honneur de la Vierge Mère de Dieu, reine de cette ville et de l'univers, a été érigé et consacré uneéglise et une grande place par Melchior Mitte de Chevrières, Marquis de Saint-Chamond Comte de Miolans et d'Anjou, Premier Baron des provinces du Lyonnais et de Savoie, Chevalier des deux Ordres du Roi,(AB UTROQUE CONSILIO?) Capitaine de 100 chevau-légers ( capitaine de cent cavaliers en armure), Digne (Très digne) Lieutenant-général dans la ville et la province Lyonnaise et aussi la province du Forez et du Beaujolais, Très méritant Maréchal de camp dans l'Armée Royale, ( ... des camps et des armées royaux ) Année 1621. Âgé de 35 ans.
  18. Bonjour, Voici quelques remarques : 1) ... fatigatum, lacessitum fuerit/ ...distracta et contorta fuerint sont des indicatifs au futur antérieur passif. Le “ cum” a donc plutôt une valeur temporelle: Quand en effet le coccyx aura été fatigué et irrité... Quand en outre les cartilages et les ligaments auront été étirés et mis en torsion.... 2) “ amiserunt “ et “ “fuit” sont des indicatifs au parfait actif.: “ils ont perdu”, il ne leur a pas été possible.”.. Et ce passage du futur antérieur à un passé est singulier mais le contexte dont vous disposez pourrait nous éclairer. 3) “infirmitas” est bien le nominatif singulier de “infirmitas qui au génitif fait “infirmitatis” (3è décl). Il est avec “relaxatio” et “ demissio” sujet du verbe “ sunt ” sous entendu: de là l’existence (l’apparition?) de leur ( “ipsorum= cartilages? ligaments?)faiblesse, de leur relâchement et de l’affaissement de leurs parties tendues par eux-mêmes ( les cartilages et ligaments?) Si le texte présente bien “ partIum contentArum”, il ne faut pas confondre avec “ partUum contentOrum”: “pars-partis” est féminin (contentArum) et signifie “ partie”. “ Partus-us” est masculin (vous auriez “contentOrum”) et signifie “ accouchement”. Cela rend-il le texte plus cohérent, sensé du p.d.v médical? Il existe bien l'accent tonique en latin qui est un accent d'intensité et musical, mais dans l'orthographe du latin il n'est pas indiqué. Cordialement
  19. Bonjour, je vous propose ce qui suit: Fatendum est: on doit admettre adesse ossa coccygis: que les os du coccyx sont (là)/ “se présentent “ in statu: dans un état parum diverso: peu différent ab eo: de celui in quo:dans lequel ossa luxata: les os luxés reperiuntur: sont découverts. “ Il faut admettre que les os du coccyx se présentent dans un état peu différent ( éloigné) de celui dans lequel on découvre les os luxés.” cordialement
  20. En effet! Nous aurions donc ceci: "En l'honneur de la Vierge Mère de Dieu, reine de cette ville et de l'univers..."
  21. Bonjour, "Semper aperiuntur oculi" signifie bien " les yeux sont toujours ouverts" mais la voix passive " aperiuntur" demande un complément: " par qui, par quoi sont-ils ouverts?" Par contre " apertus" ( de aperire aussi) marque un état. ( par ex: la porte est ouverte) Je dirais donc " Semper aperti oculi". Si l'idée de clairvoyance a votre préférence vous pouvez dire: " Semper perspicax= toujours clairvoyant"
×
×
  • Create New...