Jump to content

Bill

Members
  • Content Count

    442
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Bill

  1. Members 0 9 messages Posté(e) il y a 19 heures · IP Bonjour à tous, Puissent ces esclaves ne pas s'emparer de la statue du dieu ! Voyez bien ce que vous a écrit Jacques à propos de l'expression du souhait: Subjonctif (présent)! Que devient "potiri" au subj. présent 3è pers.pl? A quelle fonction se trouve "du dieu"? Ce n'est pas un sujet ni un cod... Que pouvaient faire les femmes et les enfants de cette région ?
  2. "Statuam" n'est pas très classique. "deum" est faux: quelle est la fonction de " du dieu"? "potitae sunt" est à oublier au plus vite!
  3. Bonjour, l’ordre des mots en latin est libre mais pas indifférent… Mais avant toute chose, il faut analyser. Pour la 1ère phrase : « esclaves » est au pl et vous le mettez au sg. Quelle est la fonction de « du dieu », quel est le cas qui lui correspond ? Vous n’avez pas traduit la négation « ne pas ». Vous avez raison d’utiliser « utinam » et de le mettre en début de phrase, mais le mode du souhait en latin est le subjonctif. Vous pouvez sans problème laisser le verbe ( à la bonne forme cette fois) à la fin de la phrase. Je vous mets le début de la trad. De la 1ère phrase : Utinam ne isti (
  4. Mais vous aviez bien vu la construction! C'est la tournure française " les consuls feront" qui est incorrecte! . "detrimentum capere" = "subir un dommage"
  5. Bonsoir, J' ai corrigé à même votre travail, amicalement
  6. Bonjour, je vous transmets ici une autre version d'une inscription: que vous proposez Votre version : Plutoni / Aug(usto) [sa]cr(um) / quam L(ucius) Iacchiri/us Rogatus h(onestae) m(emoriae) v(ir) / annos aedilitatis suae / munificentiam promi/serat eandem Q(uintus) Fulloni/us Felix a[m]i[c]us ex asse / h[e]res ab eo scribtus s[-] / [-]VM[-] / [-]RI[ L’ autre version: Plutoni Augusto sacrum quam Lucius Iacchirius Rogatus honestae memoriae vir anno aedilitatis suae munificentiam promiserat aedem Quintus Fullonius Felix IIIvirus ex asse heres ab eo scriptus...(perfecit?)
  7. Vos réponses sont très bonnes! Ne vous formalisez pas de la remarque que j'ai faite à propos de l'exercice et surtout de votre professeur ( professeurE?). Mais pour avoir enseigné le latin et le grec ancien durant de très nombreuses années, je sais par expérience que certaines méthodes d'enseignement du latin sont décourageantes pour les élèves et en fait parfaitement infructueuses. Continuez dans vos études qui sont passionnantes et n'hésitez pas à faire appel à nous.
  8. Je suis bien d'accord avec vous! Cet exercice est mal venu! J'espère qu'il ne provient pas d'un professeur, ce serait inquiétant!
  9. Les inscriptions que vous nous demandez de traduire sont les copies exactes de celles citées dans EDCS.
  10. Consultez EDCS sur le Web! Ce site épigraphique est une mine d'or proposant des centaines de milliers d'inscriptions!
  11. En complément des propos de Jacques: Bonjour, voici des traductions, avec les réserves qui s’imposent à propos de ce type de textes : [Plu]toni Aug(usto) sacr(um) / [pro salute Imperato]rum Caesarum M(arci) Aureli Anton[i]/[ni Aug(usti) et L(uci) Aureli Veri Aug(usti) et Vic]toriae eorum civitas Sustrita/[na - templum vetustate] corruptum a solo restituit / [- de]dicaverunt d(ecreto) d(ecurionum) p(ecunia) p(ublica) / [- curantibus(?) - H]onor(ato?) Rogat(o?) Vict(or)e(?) province: Afrique Proconsulaire. lieu: Ben-Ergueia, Hr. / Er-Regaigue / Sustri À Pluton
  12. Bill

    2021

    Annum novum faustum felicem vobis omnibus!
  13. Bonjour, vous écrivez dans ce post que la bible hébraïque date du 12è ou 13è siècle. Dans un autre: " La majorité des spécialistes s'accorde à reconnaître que la Bible (AT) n'a été écrite qu'aux alentours de -600. ." Je ne comprends pas cette différence dans les dates... Dans la Bible traduite par le Chanoine Crampon, ( édition 1939) je lis à propos de "la "scie" la note suivante: "Les mit aux scies, c'est-à-dire les soumit aux corvées"! Ce vénérable Chanoine se trompe bien sûr mais c'est une fois encore la preuve que les textes sont interprétés de façons différe
  14. De plus La Septante offre aussi des variantes ( voir ci- dessous) . Cela est normal pour tout texte "originel', sachant le nombre de copies et donc de copistes qui, consciemment ou pas, changent parfois le texte qu'ils ont sous les yeux. La présence de "cultris" ( et non "cultirs") dans la vulgate est la traduction de καὶ ὑποτομεῦσι σιδηροῖς .( objets tranchants - épée, hache, doloir- en fer) . Je joins un texte d'explications que vous connaissez certainement: Il fit souffrir un supplice encore plus cruel aux Ammonites : Il les coupa avec des scies, il fit passer sur eux des chariots
  15. Que malgré les difficultés cette fin d'année vous soit plus légère que les mois passés . Espérons que 2021 sera l'année du renouveau...
  16. Il n'y a pas de souci! Si nous pouvons vous aider, nous sommes là autant que possible! Quand vous parlez de "mémoire", voulez- vous dire que vous terminez des études supérieures? Dans quel établissement?
  17. Bonjour Sarah, je vois que vous vous intéressez aussi aux thèmes! Et ils mettent en question également les propositions finales et conditionnelles! Quelles sont les manières d'exprimer le but que vous avez étudiées? Avez- vous étudié les différentes nuances ( réelle, potentielle , irréelle) des conditionnelles? Ainsi " vous pourriez venir" (a) exprime quelle nuance? et " Il n'aurait été convenable"?
  18. Je vais vous accompagner pour la 2è phrase: Erant qui existimarent quasdam leges senatui abrogandas esse in hac ciuitate, ne turbae ira in dies cresceret : Observez que dans cette ville il y’avait ceux qui pensaient que certaines lois devraient être abolies lors de la colère de la foule car elles auraient peur que cette dernière ne grandissent. - " Observez que" n'est pas dans la phrase latine. - "Sunt qui" est une tournure signifiant " il y en a qui" MAIS ATTENTION au temps de "erant". Nous reviendrons sur la forme " existimarent" ensuite. -Vous avez bien traduit "quasdam leges
  19. Oui, votre traduction est juste. Voulez- vous nous dire le contexte dans lequel vous souhaitez utiliser cette formule? Merci!
  20. Oui pourquoi pas. Ce qui me désole est que le demandeur ou la demandeuse ne montre pas avoir fait cette démarche de départ.
  21. Bonjour, ce texte est simple à traduire. Proposez d'abord votre traduction et si nécessaire nous vous aiderons à la corriger!
  22. Bonjour, les 5 inscriptions que vous proposez proviennent toutes de l’Afrique Proconsulaire et outre les difficultés inhérentes rencontrées généralement en épigraphie latine( certaines reconstitutions d’un même passage varient et sont incertaines) s’ajoute celle due à la présence de noms propres, de lieux ou de personnes ( il est parfois impossible de le savoir ) d’origine africaine ce qui rend la lecture plus que douteuse. Pour cette dernière difficulté, je vous renvoie au site qui peut parfois être utile : http://www.punic.co.uk/phoenician/latnames/latnames.html
  23. Bonjour, voici une traduction de ce texte : Je n’ai pas cru devoir cacher une épitaphe, gravée dans la pierre et parvenue entre mes mains . On dit qu’elle était disposée sur un mur ancien du palais archiépiscopal de Salon, appelé communément Le Château de Salon et qu’ elle fut découverte dans la neuf cent quatre- vingtième année du Christ. La teneur de cette épitaphe, si elle est authentique, est la suivante. Ecoute, voyageur, j’étais noble, né de sang sicilien, je m’appelais Roccaperta, j’étais fonctionnaire royal, j’administrais les impôts. Enfin le roi réclama injustement ma vi
×
×
  • Create New...