Jump to content

jacques

Members
  • Content Count

    410
  • Joined

  • Last visited

Posts posted by jacques

  1. Les meilleures traductions sont souvent celles de la collection Loeb, mais j'en juge surtout d'après le grec. Il semblerait que l'anglais se prête mieux que le français à une traduction à la fois littérale et élégante.

    Certains passages de Saint Augustin nécessitent plus une exégèse qu'une traduction !

    Il faut connaître aussi la poésie médiévale latine. Certes elle est souvent artificielle, mais il y a de beaux passages que je publierai sur le site.

  2. Le principe est simple : le meneur propose une définition en latin ou en français, les participants font des propositions et le vainqueur devient le nouveau meneur.

    Attention :

    - Il s'agit bien sûr d'un mot latin, si possible mentionné dans le Gaffiot.

    - Sa nature est précisée.

    - La définition peut ne correspondre qu'à un seul sens de ce mot.

    - Elle peut être également plus générale et "englober" de ce fait plusieurs sens.

    - Elle pourra éventuellement se présenter sous forme d'énigme.

    - Les participants ne proposent qu'un mot à la fois ; ils peuvent aussi poser des questions au préalable.

    - Nous verrons ultérieurement s'il convient de limiter le nombre des propositions que peut faire un même joueur.

    - N'hésitez pas à faire toute suggestion utile.

     

    Précision importante : il arrivera que plusieurs mots puissent correspondre à la définition proposée, surtout si cette dernière est générale ; il faut néanmoins trouver le mot précis auquel avait songé le meneur pour gagner. Ce dernier pourra apporter des précisions afin de guider les participants vers la bonne solution.

    _______________________________

    I. - QVÆRENDVM NOMEN SUBSTANTIVVM. 

    Haec est verbi definitio :

    OMNIA QVIBVS HOMINES A BESTIIS DIFFERVNT.

     

     

  3. C'est normal, ce n'est pas parce que nous communiquons sur un forum que nous sommes des e-humains ! 

    Pour ce qui est du manque d'activité du forum, c'est un peu général ; les langues anciennes, surtout le grec, sont aussi en baisse dans "études littéraires".

    J'ai essayé de relancer l'activité de notre site, au moins entre nous, en créant un "jeu", hélas, celui-ci n'a eu aucun succès...

  4. Si je puis me permettre de vous donner un conseil, puisque le latin semble vous intéresser, c'est de continuer à acquérir les bases grammaticales et lexicales dans une grammaire ou une méthode, mais de vous mettre par ailleurs assez vite à la lecture du latin authentique en vous aidant au début d'une traduction. Si vous faites cette activité assidûment, vous aurez le plaisir de pouvoir lire un jour du latin directement dans le texte. Cette pratique s'appelle le "petit latin". Dans cette langue, mais surtout en grec, je considère que je n'ai pas eu d'autre méthode d'apprentissage...

  5. Attention, les temps en français sont trompeurs à cause de la concordance.

    En latin, on considère l'action de la p. principale et celle de la p. infinitive.

     

    Si les deux se déroulent en même temps, quelle que soit l'époque (passé, présent, avenir), on a l'infinitif présent dans la p. infinitive :

    - Existimat Romulum bonum regem esse : il estime que Romulus est un bon roi.

    -- Existimabat (existimavit) Romulum bonum regem esse : il estimait (estima) que Romulus était un bon roi

    Si la seconde est antérieure à la première, on a l'infinitif parfait dans la p. inf :

    -- Existimat Romulum bonum regem fuisse : il estime que Romulus fut (ou était) un bon roi.

    - Existimavit Romulum bonum regem fuisse : il estima que Romulus avait été un bon roi.

    Si la seconde est postérieure, on a l'infinitif futur dans la p. inf. :

    - Existimat Romulum bonum regem futurum esse : il estime que Romulus sera un bon roi.

    - Existimavit Romulum bonum regem futurum esse : il estima que Romulus serait un bon roi.

  6. Merci, mais cela ne me dis pas le niveau visé.

    Blackstone, si tu veux faire des commentaires, vas-y, je suis à la "bourre" encore ce soir. Je te dirai honnêtement s'ils rejoignent les miens. Mais il faut connaître le niveau visé.

  7. Je ne pense pas que l'élève reviendra...

    Il utilise une façon de faire que j'ai constatée bien souvent en classe quand ils travaillent per deux : l'un traduit le latin mot à mot (mais sans toujours comprendre la phrase), l'autre essaie de trouver un sens au charabia obtenu (genre écriture automatique, poésie en moins), en ne s'occupant plus que de la phrase française... C'est ce que l'élève cherchait à obtenir de nous.

     

     

  8. Je ne t'ai pas seulement dit qu'il y avait des erreurs, je t'ai dit comment tu peux corriger le début ; tu n'as peut-être pas vu mon message, tu n'as qu'à remonter au dernier "J" pour le voir . En aucun cas on te donnera ici une traduction que tu n'aurais qu'à recopier. On ne peut pas non plus corriger ta traduction pour elle-même, comme s'il s'agissait d'un devoir de français. Cela n'a aucun sens. 

    Tu dois arriver à te corriger toi-même avec nos conseils et notre aide si nécessaire (car la phrase n'est pas facile pour le niveau collège). C'est le seul moyen pour progresser.

×
×
  • Create New...