Jump to content

jacques

Members
  • Content Count

    409
  • Joined

  • Last visited

Posts posted by jacques

  1. Par son étymologie, vel a originellement le sens de "ou si vous voulez" (cf volo).

    Il sert surtout à "donner le choix" ou à rectifier : je vous renvoie au Gaffiot pour tous ses emplois illustrés par des exemples. A côté, aut est plus objectif, mais la nuance entre les deux mots n'est pas toujours perceptible dans les textes.

    Non, il n'est pas enclitique, loin de là. Il peut même être employé en balancement : vel... vel...

  2. Bonjour et meilleurs vœux.

    Je comprends très mal votre question. Pouvez-vous la reformuler ? A priori, la place du sujet est assez libre en grec.

    Au fait, si vous avez des difficultés en grec, n'hésitez pas à en faire part ici ; j'essaierai d'être plus présent sur ce site.

  3. Bonjour,

    Pourriez-vous d'abord poster ce que vous avez su traduire dans l'ensemble du texte ?

    D'autre part, il faut nous dire ce qui bloque précisément dans ce passage, que nous ne traduirons évidemment pas pour vous. Il nous faut au moins un semblant de proposition de votre part si vous voulez que nous vous aidions.

  4. DE HOMINIS FABRICA

    1° Il faut utiliser le génitif pour exprimer le complément du nom.

    2° Il est d'usage d'introduire les titres au moyen de la préposition de + ablatif ; cf. les titres des essais de Montaigne.

    Bien sûr, c'est le mot fabrica qui est à l'ablatif.

  5. Je plaisantais, bien sûr. Dès la fin de l'Antiquité, avec la disparition des oppositions de quantité, les mètres ne correspondent plus à aucune réalité prosodique. On ne les conserve que par tradition ou pour manifester sa virtuosité. Mais assez vite, la versification se base sur le nombre de syllabes, comme en "français". Au Moyen Age, on utilise aussi couramment le rime tant dans la poésie religieuse que dans la poésie lyrique.

     

     

     

×
×
  • Create New...