Jump to content

jacques

Members
  • Posts

    539
  • Joined

  • Last visited

Posts posted by jacques

  1. Puissent ils se jeter audacieusement sur les glaives et tuer beaucoup d'ennemis 

    Utinam in audaces gladii incurrunt et multum hostes occident !

    - incurrunt : faute de mode : vous avez formé un indicatif présent.

    - audaces n'est pas un adverbe, et il est mal placé.

    - gladii n'est pas au bon cas. Quelle est la construction de in ?

    - occident : faute de mode (cf 1ère phrase) ; vous avez formé un futur.

    - multum  signifie "beaucoup", mais ce n'est pas un adjectif. Cherchez cet adjectif formé sur le même radical.

    Si les gardes sont absents, les voleurs accourront 

    Si Eos custodes sunt abesse, latrones accurabunt

    - Que vient faire eos ??? Vous avez voulu mettre un article ???

    - sunt abesse n'est pas du latin. Il y a un seul verbe à former.

    - *accurabunt n'existe pas. Regardez comment se forme le futur des verbes comme accuro, is, ere.

    Cicéron ne demande pas à sa femme de venir parce qu'il pensait qu'elle était malade

    Cicero non rota sua uxori ab venio quod erat aegra cogitabat

    - Jusqu'à quod, c'est du charabia !!! Seul uxori est admissible.

    - la suite est meilleure, mais quelle tournure emploie-t-on derrière les verbes comme cogitare, "penser", dicere, "dire", etc... ?

     

  2. - Tout d'abord, veuillez m'excuser : statua est correct, mais nous sommes bien d'accord que c'est un ablatif ; je croyais que vous l'aviez laissé au nominatif.

    - potior doit être tout simplement mis au présent du subjonctif (expression du souhait).

    - Quid est juste.

    - regio n'est pas l'ablatif de regio...

    - C'est mulieres

    - Le reste est juste.

  3. Bonjour monsieur,

     

    Je n'oublie pas votre texte, mais j'ai du mal avec le sens de "pulmentum, decima et saepes" (l. 16); privilèges particuliers ? Je n'ai jamais rencontré ces expressions ailleurs, sauf decima, bien sûr (dîme), mais pas dans cet environnement lexical.

    Je vous dirai en gros.

    Si Bill a une idée...

  4. Puissent ces esclaves ne pas s'emparer de la statue du dieu !

    Utinam servus statua deus non potientur !

    Ni statua ni deus ne sont au bon cas.

    potientur  n'est pas au bon mode.

     

    Que pouvaient faire les femmes et les enfants de cette région ?

    Quam in regionem mulieres et infantes poterant ?

    quam ne signifie pas "que", mais quelle, à moins que vous n'ayez confondu avec une conjonction. 

    Pourquoi regionem à l'accusatif ?

    Il manque "faire".

     

    Corrigez ces deux phrases.

  5. C'est quasiment la traduction littérale de votre phrase :

    TIBI = "à toi"

    "FILIO" = "(mon) fils"

    "LEONI MEO" = "mon lion"

    Votre phrase signifie "Mon fils, mon lion !" (avec une exclamation, comme dans le mot fameux de César). Rien n'y signifie "à toi" ; c'est pourquoi flius, meus et leo doivent être mis au datif.

  6. Bonjour Vic,

    Je me suis permis de placer votre sujet dans la bonne rubrique.

    Je propose :

    NIHIL TIMENDVM EST PROBIS (=rien ne doit être redouté par les gens droits)

    Cela semble inélégant en français, mais cela passe mieux ainsi en latin, un peu à la manière d'une devise. Si c'en est une, vous pouvez même supprimer EST

  7. Il faut essayer de comprendre à la lecture, et pour cela, relire plusieurs fois sans "construire" en vous basant sur la phrase française : vous verrez, on y arrive très aisément. C'est un exercice très profitable, et surtout il vous donnera l'impression que le latin est une langue comparable aux langues modernes, un peu plus difficile certes parce qu'on n'écrivait pas comme on parlait, mais intelligible sans qu'il faille se livrer à un jeu de piste.

    Très cordialement.

  8. Beaucoup procèdent ainsi, hélas ! Entre l'entraînement à la lecture des textes authentiques dès le début de l'apprentissage, comme le veulent les programmes, et la méthode trop strictement analytique que l'on a connue autrefois, il y a des intermédaires que l'on ne sait pas chercher ou que l'on a peur de mettre en œuvre...

  9. Est-ce que vous avez regardé dans le Corpus des inscriptions latines (CIL) ? Celui-ci doit figurer dans votre BU.

    Je peux traduire en gros, mais il y a des points obscurs.

    Par exemple, la fin de la dernière inscription :

    (Monument) consacré aux dieux Mânes. Le pieux Titus Flavius Matutinus Tranquilianus, prêtre(1) du dieu Pluton, a vécu 81 ans. La pieuse Julia Frontilia, sa très chère et très fidèle [épouse], a vécu, [?] ans. [?]

    (1) antistes, et non antises.

  10. Mais c'est justement parce que vous n'êtes pas sûre qu'il faut venir ici !!!

    Autrement, on fait le travail à votre place et c'est de la fraude.

    Non sans ruse : NOMINATIF SINGULIER

    Non : est-ce que "la ruse" est sujet d'un verbe ???

    Quelle question peut-on poser pour obtenir "non sans ruse" comme réponse ?

    les traits : ACCUSATIF PLURIEL

    B.

    la jeune femme : ACCUSATIF SINGULIER

    B.

    à Jupiter : DATIF SINGULIER

    C'est bien analysé, mais avec certains verbes latin, on peut avoir un autre cas. Toujours consulter le dictionnaire car la construction des verbes n'est parfois pas la même en latin et en français. Laissons cela pour le moment.

    à sa demande : ABLATIF SINGULIER

    Non, mais là encore, tout dépend du verbe latin que l'on choisira (le principe de votre exercice n'est pas très bon à cause de cela, je me permets de vous le dire).

    Dans la plupart des cas, à quoi correspond le COI ? 

×
×
  • Create New...