Jump to content

jacques

Members
  • Content Count

    408
  • Joined

  • Last visited

Posts posted by jacques

  1. Non : dans le mot datif, il y a dare, "donner" ; dans la phrase "je donne un livre à Pierre, "à Pierre" se mettra" au datif en latin. Retenez-le, cela vous aidera. Voyez, je ne parle même pas de fonction.

    Vous ne devez peut-être pas connaître le nom du complément en gras dans "uir maxima sapientia ingenioque" cité par Bill. Cela dit, pourquoi aviez-vous utilisé l'ablatif ?

     

  2. Oui, tout est juste à présent.

    Eh oui, la grammaire n'est pas si complexe : il suffit de comprendre le pourquoi et le comment des notions qu'on apprend.

    Pour "à la silhouette...", avez-vous vu la remarque de Bill ? Ce n'est pas vraiment un complément circonstanciel. Vous pouvez mettre ce groupe à l'ablatif, mais aussi...

  3. Il y a 9 heures, manuelaft a dit :

    Je ne sais pas quoi répondre... c’est un peu confus. 

    « Yeux » se rattache à « regard ». Est ce qu’il est complément du nom regard ? 

    Eh bien oui, tout simplement.

    Quel cas en latin ?

    Il y a 9 heures, manuelaft a dit :

    Concernant chose, je ne sais pas. C’est une subordonnée mais plus précisément comme fonction je ne sais pas :/ 

    "L'apparition est une curieuse chose" : chose est relié à apparition, sujet de est, verbe d'état : donc chose est attribut du sujet apparition.

    Quel cas en latin ?

  4. Donc, quelle fonction et quel cas ? Tenez compte du verbe de la proposition : ce verbe ne vous dit rien ?

    "Le regard appuyé de ses yeux" : à quoi se rattache yeux ? Vous croyez vraiment que c'est à "appuyé" ?

  5. Restons sur la dernière fonction. Non, ce n'est un COD.

    Croyez-vous qu' la chose soit l'objet d'une action qelconque ??

    Comparez : "je vois cette chose" et "Pour les anciens Romains, l'esclave est une chose"

  6. Dans le monde féodal, la valeur est la force physique, le courage, l'ardeur au combat, la vaillance (mot de la même famille). La vertu est plus morale : c'est la force d'âme qui pousse à persister dans la voie du bien, dans le devoir et la fidélité à la parole donnée (son envers est la félonie, le vice le plus exécrable qui soit).

    La traduction peut donc conserver ces deux mots : je propose "Avec valeur et vertu" ou "Par la valeur et la vertu".

    ________________________

    Je m'intéresse un peu à l'héraldique : pouvez-vous poster une photo de vos armes ou me les décrire (éventuellement en MP) ?

    Les miennes portent "d'argent à la croix potencée d'or cantonnée de quatre croisettes du même" (armes à enquerre !)

     

    Non, je plaisante, évidemment !!!!

  7. Bonjour,

    Pourquoi "Au fils de l'Empereur César" ? A quel cas sont les deux premiers mots ?

    Vous pouvez laisser tous les noms de la titulature sans préciser "triomphateur..", ce sont de véritable cognomina.

    Pourquoi aussi précisez-vous "Caracalla" ? Il s'agit du Caesari du début, c'est à dire Marc-Aurèle, le dédicataire de la stèle.

    "ayant eu 16 fois le pouvoir tribunicien".

    miliaria = "les bornes miliaires".

     

  8. Cum in regnum Dionysii uenissem, uidi tyrannum. Et in regno suo multos poetas habebat, qui magnas laudes ei tribuerent. Dicebant enim eum tantum poetam esse ut cum Homero contenderet. Cum poemata Dionysii audiuissem, dixi eum non Homerum, sed Thersitam esse ! His uerbis dictis, Dionysius imperauit militibus suis ut me in lautumias coniicerent.

    Quand je suis arrivé(1) dans le royaume de Denys, j’ai vu des tyrans(2). Et(3) dans son royaume j’avais unis(4) plusieurs poètes, à qui on attribuait de grands éloges(5). Mais moi, mes amis, j’avais reçu des détails de l’art de la poésie(6). Se sont les seuls poètes capable de rivaliser avec Homer. Avec des poèmes Denys (audiuissem, je ne comprends pas comment le traduire, j'avais trouvé entendait ? ), Homer ne dit pas, mais c'est Thersitam. Ces mots ont été dit, Denys ordonna à ses soldats

     

    (1) Temps ? Et un autre mot que « quand » serait préférable.

    (2) Pas tout à fait.

    (3) Inex. Mais ce n'est pas trop grave.

    (4) ?? Sens du verbe ? Personne ? Temps ?

    (5) La phrase n’a pas sens sens en français ; qui n’est pas cui, et que faites-vous de ei ?

    (6) La phrase n’a pas de sens et je ne vois même pas ce que vous avez cherché à traduire…

     

    N’allons pas plus loin. Corrigez ce début.

  9. Dans le texte biblique, les disciples sont ceux de Jésus, et la phrase ne peut être comprise autrement :

    Et ex illa hora = "et à partir de cette heure"

    discipulus = "le disciple" (sujet)

    accepit eam = "la reçut"

    in sua = "chez lui".

    Καὶ ἄπ’ ἐκείνης τῆς ὥρας = "et à partir de cette heure"

    μαθητὴς = "le disciple" (sujet)

    ἔλαβεν αὐτὴν = "la reçut"

    εἰς τὰ ἴδια = "chez lui".

  10. Bonjour et bienvenue.

    Le texte grec, comme le texte latin, disent bien : "Et dès cette heure, le disciple la prit chez lui".

    Καὶ ἄπ’ ἐκείνης τῆς ὥρας ἔλαβεν ὁ μαθητὴς αὐτὴν εἰς τὰ ἴδια.

    Et ex illa hora accepit eam discipulus in sua.

    "Elle le prit comme disciple" serait un comble ! Il n'y a que Jésus qui ait des disciples !!!!

  11. C'est Verrarias : comparez avec Germani. J'ai tendance à passer trop vite sur les noms propres, en raison de leurs multiples graphies.

    Quant à l'ajout, je pense qu'il s'agit de la forme moderne du nom, qui apparaît au XVème, je crois.

  12. Inutile de citer le message précédent dans votre réponse.

    2)Romae optimi habuere Numam maximus Romanorum post mortem Romuli.

    Maintenant, on a habuere... C'est une forme seconde acceptable, mais d'où vient-elle ?

    3)E posterorum sententia, existimavit, Numa Romanis sacra pacis  concordiaeque studium dedit

    Pourquoi maximum est-il devenu maximus ????? 

    Plutôt post Romuli mortem.

    Enlevez existimavit de la phrase où il n'a rien à faire : j'avais confondu les phrases.

     

     

    Pour traduire "après la mort de Romulus", vous avez la possibilité d'une autre tournure, qu'on appelle l'ablatif absolu.

    Est-ce cela vous dit quelque chose ?

  13. 1) Marcus, cum patriae per multos annos profuerit , vir bonus erit .

    Tiens ! Vous avez "trouvé" le verbe prosum. Il convient mieux en effet. C'est juste.

    2)Optimi Romae habuere Numam ut maximum Romanorum post mortuo Romulo.

    Il ne faut pas mettre ut : habere se construit avec un COD puis un attribut de ce COD, au même cas. A part cela, c'est juste jusqu'à post :

    - ou bien vous dites "après Romulus mort", ce qui est possible en latin, mais regardez avec quel cas post se construit,

    - ou bien vous dites "après la mort de Romulus ; vous commencez en ce cas par post mortem (comme vous aviez écrit) et le pb de repose pour traduire "de Romulus", il y  un cas spécial pour le dire !!!! Vous l'avez utilisé du reste au début de la phrase.  

    On dit plutôt Romae optimi (le CDN avant le nom complété).

    3)Ex posterorum sententia, Numa Romanis sacra sicut pacis  concordiaeque studium dedit

    E, pas ex (déjà signalé) ; le verbe est oublié, et que vient faire sicut ? Par contre, pacis concordiaeque  est enfin juste. Donc post mortem Romul... devrait l'être aussi.

    4)Filia nautae, puella extremae sollertiae, statuam ex templo Minervae rapuit.

    Juste, mais on dit plutôt nautae filia.

     

    On y arrive, mais attention à votre méthode de travail : vous essayez sans doute de "grapiller" ici et là des traductions, ce qui vous fait perdre du temps, en fait. 

  14. 1° Marcus cum patriae utilis ou utile per multos annos fuerit,vir bonus erit

    utilis ou utile ? A vous de choisir la bonne forme : quel est le genre du nom auquel se rapporte cet adjectif ? Et il manque une virgule.

    2° Optimi Romae habuit Numam velut maxima Romanorum post mortem ab Romulus. ( ou mortuo Romulus )

    Oui, c'est le verbe habere qu'il faut utiliser, mais sans velut. Je vous expliquerai plus tard.

    Il faut accorder le verbe avec son sujet : à quel nombre est ce sujet ?

    maxima est faux : Numa est-il une femme ? Ce n'est pas parce que son nom finit par -a !

    Pour "de Romulus, on n'y est toujours pas. En latin, il y a un cas spécial pour dire le livre de Pierre, c'est à dire le complément du nom.

    3° Sicut posterorum sententia, Numa Romanis sacros ( ou sacra) instituit e pax concordiaque studium dedit.

    Pourquoi avez-vous mis sicut ? ex allait très bien (e devant une consonne) !

    Toujours le même problème avec la façon de traduire le complément de nom.

    4° Filia nautae, puella extremae sollertiae, statuam ex templo Minervae fecit

    fecit = " a fait" : pour voler, vous n'avez qu'à prendre rapio, is, ere, rapui, raptum.

    Mes phrases sont elles correctes, j'ai l'impression qu'elles ne le sont pas ?

    Quelle étrange question : il y a de bons passages, mais aussi des erreurs, donc tout n'est pas correct. Il faut absolument se concentrer sur le cas de déclinaison que je vous demande de trouver (pour traduire la mort de Romulus, le goût de la paix, etc...). Vous l'avez vu, mais peut-être n'avez-vous jamais compris, et C'EST LE MOMENT.

    Allez, encore un effort.

    En fait, vous êtes au lycée ou au collège ?

     

     

     

    • Members
    • 0
    • 1 message
     
    Des réussites, venant sans doute de sources externes, mais aussi de grosses fautes de conjugaison.
    Attention à la façon de traduire le "de" d'appartenance en français.
     
    1)Quand il aura été utile à sa patrie durant de nombreuses années, Marcus sera un homme de bien = Marcus cum patriae utilisis per multos annos fuerit, vir bonus erit.

    *utilisis n'existe pas !

    2)L’élite de Rome considéra Numa comme le plus grand des Romains après la mort de 
    Romulus.= optimi Romae considerit Numam velut maxima Romanorum post mortem Romulus.

    *considerit n'existe pas non plus ! De toute manière, ce n'est pas le bon verbe pour traduire "considérer comme";

    post mortem Romulus signifie "après la mort Romulus" et non "après la mort de Romulus".

    3)Comme l’estima la postérité, Numa a donné aux Romains des cultes ainsi que le goût de la 
    paix et de la concorde =Ex posterorum sententia, Numa Romanis sacros instituit e macis concordiaque studium dedit.

    *macis ?

    4) La fille du matelot, jeune femme d’une extrême habileté, a volé une statue du temple de  Minerve. =Filia nauta, puella extremae sollertiae, statuam ex templo Minervae aduolit.

    "filia nauta = "la fille le matelot" !

    *advolit n'existe pas, et je crois que vous vous trompez de verbe, sauf si la voleuse s'est déguisée en oiseau.

×
×
  • Create New...