Jump to content

jacques

Members
  • Content Count

    408
  • Joined

  • Last visited

Posts posted by jacques

  1. Si je puis me permettre, chercher ainsi les mots "en aveugle" est une très mauvaise méthode.

     

    - cum est ici une préposition gouvernant l'ablatif.

    - virtus est le contraire de vitium donc vertu (cf Gaffiot à l'article indoles).

    - mereo (s. sentendu stipendia) = il fit son service, il servit (Gaffiot!).

    - nulla re praetermissa est un abl. absolu.

    - futurus ets la part. futur de sum : "destiné à être, appelé à devenir..."

    - magno porte sur duci.

  2. 1° juvat est en effet un verbe impersonnel qui se construit avec une proposition infinitive dont le sujet est sous-entendu : "Il leur plaît d'être sous les eaux ... "

    2° tota membra = "tous leurs membres", c'est à dire "leur corps entier". Si tu recourais à la scansion du vers, tu constaterais que cava, dont le second a est long,ne peut se rattacher qu'à palude. L'expression cava palude forme un latinisme comparable à la "règle" classique summa arbor : non "dans le marais creux", mais "au creux du marais"

    quoque est un adverbe associé à nunc. "Maintenant aussi" ou, mieux, "Maintenant encore".

  3. 1° Bien sûr, la conjonction signifie ici : "toutes les fois que.."

    2° La relative a une valeur consécutive (C'est la règle Is est quem omnes admirentur).

    Le système hypothétique ne porte pas sur le futur, mais exprime un fait "réel" dans le passé. C'est l'équivalent d'une temporelle. A traduire exactement comme en latin.

    3° hora genitalis = "l'heure de naissance" c'est à dire l'horoscope.

  4. Si tu as traduit ce qui précède dans ton passage, tu as pu constater que Sénèque faisait ici référence aux combats de gladiateurs, véritable "boucherie" humaine.

    - Pour expositi, tu peux dire "exposés".

    - manum mittunt signifie "ils envoient la main", "ils portent la main", ( = ils attaquent).

    Pour l'ensemble, nous obtiendrons donc : "exposés au coup sur tout leur corps, ils ne portent jamais la main inutilement"

  5. Ce que j'ai tenté :

    Au commencement du monde, le fondateur commun accorda .....

    Il ordonna que nous cherchions des sentiments mutuels et que nous fassions preuve d'aide, que nous rassemblions le peuple dispersé, que nous déménagions des anciens bocages et des forêts ancestrales habitées, que nous bâtissions des maisons, que nous unissions..

     

    - Bon début. Souviens-toi qu'on accorde quelque chose (acc.) à quelqu'un (dat.).

    - Le sujet de juberet n'est pas conditor, mais mutuus adfectus : "afin qu'une affection mutuelle nous ordonnât..."

    - dispersos ne peut se rapporter à populum!

    - Tu as oublié de traduire linquere.

    - laribus ... aliud est difficile : "de réunir le toit d'autrui à nos Lares" (= permettre qu'un autre homme établisse son foyer à côté du nôtre).

    - La phrase suivante aussi : "afin que la confiance mise en commun du fait du seuil (= foyer) voisin offre des sommeils sûrs"

    Tu cherches la fin?

    Il ordonna que nous cherchions des sentiments mutuels et que nous fassions preuve d'aide, que nous rassemblions le peuple dispersé, que nous déménagions des anciens bocages et des forêts ancestrales habitées, que nous bâtissions des maisons, que nous unissions..

     

    Pour le moment.

  6. Elle/il C'est ce qui nous sépare du troupeau de muets (sous-entendus les animaux) des êtres muets et c'est pour cela qu'ayant obtenu [...] nous ayant obtenu du sort la vénérable intelligence, capables de et la capacité de contenir le divin religion et aptes à exercer et à inventer par les arts, nous avons tiré de la citadelle céleste le un sens abaissé que nous avons fait descendre jusqu'à nous, dont ils désirent manquent les créatures qui ont la tête baissée et regardent la terre.

     

    Pas facile facile..

  7. Hoc = "cela" (en référence à ce qui précède)

    2° Tu traduis comme si tu avais grege muto. Il faut comprendre en fait grege mutorum (animalium).

    sortiti est le participe parfait de sortior "ayant obtenu du sort"; ils se rapporte à "nous", sujet de traximus.

    -que annonce une autre cause de supériorité des hommes : capaces divinorum (rerum).

    atque introduit une troisième cause de supériorité : exercendis pariendisque artibus apti : "aptes à..." suivis de deux gérondifs transformés en adj. verbaux du fait qu'ils ont un complément : artes.

    caelesti ... arce est vraiment difficile : je te le traduis : traximus : "nous avons tiré" a caelesti arce : "de la citadelle céleste" sensum demissum : "un sens que nous avons fait descendre (jusqu'à nous)".

    Cela dit, attention : tu as "dimissum" ou "demissum" dans ton texte?

    prona et spectantia (animalia).

  8. Quis enim bonus = En effet, quel (est) homme de bien,

    et face dignus arcana, = digne de la torche secrète,

    qualem = tel que

    Cereris sacerdos = le prêtre de Cérès

    vult esse, = veut qu'il soit,

    credit = (qui) croit

    ulla mala = qu'un seul mal

    aliena sibi = lui soit étranger ?

  9. Merci pour tout Jacques. Je vais cependant vous mettre une dernière fois à contribution. Pouvez vous m'indiquer toute faute de traduction dans le texte fini:

     

    "Je vous envoie des lettres le moins souvent possible, parce que, d'une part, ma situation est malheureuse, et d'autre part, parce que lorsque je vous écris ou lis vos lettres, je suis accablé de larmes à tel point que je ne peux le supporter. Et Ah! si seulement nous avions été moins désireux de la vie! O malheureux, o désespéré que je suis! Dois je donc te demander de venir, femme souffrante, accablée dans son corps et dans son âme? Ne dois je pas? je serais je donc sans toi? Je vais faire ainsi je pense: s'il existe un espoir de notre retour, encourage-le et seconde le projet, si au contraire, ce que je crains, tout est fini, en quelque manière que tu peux fais en sorte de venir de quelque manière que tu puisses."

  10. - Pour adflictum, il faut suivre le même principe : "O malheureux, ô désespéré que je suis" (à toi de chercher éventuellement d'autres adjectifs).

    - "Ne dois-je pas" suffit.

    - "Je serais donc sans toi" (Si sa femme reste, il sera sans elle!)

    - Je t'avais dit que agam était un futur. Mot à mot : "Je pense, je vais faire ainsi" d'où "Voilà, je vais faire comme cela : "(La décision est prise).

    - nostri est le génitif de noster. On a donc : "s'il existe un espoir de notre retour"

    - eam renvoie à spes,

    - Je t'avais traduit rem adjuves. Tu ne sembles pas avoir lu!

  11. Certes tempora est un pluriel, mais l'usage des deux langues impose parfois des divergences! tempora = "les temps", d'où ici "l'époque que je traverse", d'où "ma situation". Si tu veux un pluriel, dis "les circonstances".

    Le début de ta traduction n'est guère correct en français. Il faut dire : "Je vous envoie des lettres le moins souvent possible". De même : "lorsque je vous écris ou que je lis vos lettres". Le reste est bon.

  12. Toutes mes excuses pour le saepe que je n'avais pas vu!!!

    - mea tempora = "ma situation" (Gaffiot)

    - Il s'agit du second cum, naturellement. = "quand".

    - "submergé par les larmes", "accablé par les larmes"

    - Je ne suis pas d'accord pour changer la personne de fuissemus, par respect du texte.

     

    - Les exclamations contenant des adjectifs doivent être si possible traduites par des adjectifs en français : "ô malheureux (que je suis), etc..."

    - quid = à quoi bon (Gaffiot)

    - Première éventualité : spes nostri reditus (reditus est au gén.)

    - Attention au subjonctif sim : "je serais". Cicéron explore l'autre alternative douloureuse.

    - "à l'esprit ... " ne convient pas. Pourquoi pas "accablée dans son corps et dans son âme"?

    - Opinor montre que Cicéron a pris une décision. agam est un futur.

    - C'est plus difficile : "encourage-le (ou la, suivant ta traduction de spes) et aide à l'affaire".

    - sin... transactum est : seconde éventualité. transactum est : "mon sort est scellé"

    - fac+ subj.: fais en sorte de.

     

    Suis dans une suscription = à ses chers

  13. Ce n'est pas mal dans l'ensemble, cependant :

    - Moi-même est lourd et inexact, "je" suffit.

    - Pourquoi "réponds"? : "Je vous envoie ..."

    - Ou as-tu vu "souvent"?

    - Tu oublies de traduire omnia et "mes temps" n'est guère heureux.

    - Tu oublies de traduire cum.

    - "confondu en larmes" n'est pas très correct.

    - Pour ferre, tu peux dire "supporter".

    - utinam exprime à lui seul le souhait, tu n'as pas à doubler "si" par le verbe "souhaiter" en français (faute classique). N'oublie pas non plus de traduire quod (cf Gaffiot) : "ah! si seulement nous avions été ..."

×
×
  • Create New...