Jump to content

jacques

Members
  • Content Count

    408
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by jacques

  1. Ce qu'il s'agit de "distiller", ce sont non les oignons en eux-mêmes, mais leur suc (sucus). Mais il est vrai que Pline écrit tellement mal... Un peu plus loin dans le texte de Pline, on aura un cas semblable avec inlinentes, qui ne peut se rapporter a cepae.
  2. quoque signifie "aussi" ! Oui, tu peux traduire par "en cas de douleur"
  3. emendantes est apposé au sujet de stillavere (=stillaverunt), il est au nominatif pluriel. On serait tenté de traduire par "pour calmer les bourdonnements d'oreille, on l'a distille avec du lait... " ad dentes conluendos est la transformation de ad dentes conluendum (gérondif à l'accusatif transformé en adjectif verbal accordé au complément (cf ta grammaire) "pour baigner les dents"
  4. Traduis plutôt carent par "ils sont privés". La suite est assez délicate. Tu as le double datif nec ipsi sibi exemplo sunt (cf ta grammaire), exemplo est suivi d'une double interrogative indirecte ; quant à qualis et quanta, ils ne sont pas aisés à traduire : qualis exprime la qualité, quanta la grandeur ou l'importance. Je propose : nec ipsi sibi exemplo sunt : "et ils ne trouvent pas d'exemple en eux-mêmes" qualis et quanta sint : "de ce qu'est et de tout ce que peut" vis amicitiae : "l'essence de l'amitié"
  5. J'aurais écrit quelque chose comme Ne vitam egeris ut praesens conspiciaris, sed ut te sentiant absentem.
  6. Bonsoir. Exprès, je n'ai pas regardé le texte latin que tu avais à traduire (du reste, c'est Bill qui avait commencé à t'aider). Je me suis mis dans la situation d'un lecteur qui prend connaissance de ton texte, et voici mes commentaires : Enfermés en ce moment, (pourquoi la virgule ?) dans les environs de la pointe de Bruttium (cela ne veut rien dire !), alors qu'ils préparaient la fuite en Sicile, ils essayèrent en vain, mais (que vient faire cette conjonction marquant l’opposition ?), les navires ne furent pas en quantité suffisante, d'assembler les radeaux faits en poutre (on dirait u
  7. C'est moi qui m'étais immiscé... Merci de vos vœux et bonne année.
  8. Il était temps. Bonne année à tous. Pour en revenir à Juvénal...
  9. Ce n'est pas encore ça : il y a des fautes d'accord. - Si tu veux utiliser gaudium, il faut se souvenir que c'est un neutre, donc, pas de omnem. - Multae et non *multiae. - Teribintina n'est pas accordé à mensae. - Il manque deux points après delicatissimam. - aureus et argenteus ne sont pas accordés à denarii. - ce n'est pas denari mais denarii. "Il niait tout plaisir à ces voluptés" signifie que le personnage se refuse à prendre plaisir à ce que les autres jugent délicat, raffiné. Je propose voluptas pour plaisir et deliciae pour volupté.
  10. Je me permets de répondre en l'absence de Bill. - Negavi n'est ni à la bonne personne, ni au bon temps. - omnem est singulier, voluptates au pluriel. - multiple n'existe pas ; il faut employer multi, ae, a. - terebinthia n'existe pas. L'adjectif est therebintinus, a, um. - sequibantur n'existe pas : il faut dire sequebantur. - tu n'as pas traduit pions. - albis et nigris sont à un mauvais cas. - aureos etc ne doivent pas être mis à l'accusatif puisqu'ils sont attribut. Et il faut traduire différemment plaisir et volupté (par ailleurs, que signifie la phrase ?).
  11. Attention ! N'ouvrez aucun des sites indiqués au bas de la page précédentes !
  12. Très bien, merci beaucoup, et joyeux Noël à tous.
  13. Ma remarque visait la nécessité de détruire immédiatement les messages parasites ; seul le webmestre pouvait le faire, non ?
  14. Il n'y a donc plus de webmestre ici ?
  15. Je traduirais ainsi la première phrase : Et c'est pour cela que nous nous réjouissons qu'ait été accordé au monde entier autant que ce que l'esprit humain peut demander ou que la grâce divine peut offrir. L'autre passage est assez "coton". C'est quaeritur qui est sous-entendu dans la première proposition. Il y a en effet une antithèse est entre la position naturellement fortifiée, pour laquelle il faut savoir profiter de l'occasion, et le terrain plat ou il faut des talents d'architecte pour bâtir des fortifications. Dans le cas opportun d'une situation naturelle très sûre (1), c'est
  16. jacques

    URGENT

    On ne peut pas traduire pour toi. Le début semble assez facile. Je groupe les mots pour t'aider : Quidam : sujet de mittunt. Fais comme s'il y avait se mittunt. in balineum : in + acc. direction où l'on va post est suivi de l'accusatif : on a donc post morsum il reste rabiosi canis : je te laisse deviner sa fonction. patiuntur : attention, verbe déponent. Ce verbe commande l'infinitif desudare. dum : tant que vires : attention à ne pas confondre avec viri. ulcere adaperto : ablatif absolu : "la blessure mise à découvert" quo suivi d'un comparatif, et commandant le subjonctif : afin qu
  17. donc voila ce que j'ai réussi à faire : mea fortuna aequanda ma chance ne peut égaler Surtout pas « chance » ! « O, ma fortune, qui ne peut être égalée à aucun mal » nullis malis aucun mal licet repetam,o Electra j'éssais vainement, Oh Electra C’est difficile ! « Même si je vais rechercher (sous-entendu dans le passé), Electre, ta douleur » ..... tuos luctus ta douleur tibi maerenti licuit : mot à mot « il fut permis à toi étant attristée» : « il te fut permis dans ta tristesse » flere caesum parentem : « de pleurer un père assassiné » (allusion à Agamemnon) scelus ulcisci : «
  18. Il faudrait que tu nous donnes au moins des essais de traduction, tu comprends bien que nous ne pouvons "faire" le devoir à ta place !
  19. 1° Simul est l'équivalent d'une conjonction : "aussitôt que" 2° Vidit est au parfait : "il a vu" 3° "durs rochers" est mieux. 4° "insouciant" fait faux-sens, il faut dire "à son insu" ou "sans le savoir". 5° "de la beauté qu'il voit" 6° Attention, il faut écrire "oh" ici (Persée n'implore pas Andromède). "Oh ! dit-il" est parfaitement correct. 7° Pour éviter la répétition de "chaînes", tu peux utiliser "entraves" ou "liens" la seconde fois. 8° Non pas "et la vierge n'ose pas", mais : "et, vierge, elle n'ose pas..." 9° Attention, indicat est au présent. 10° La dernière proposition se c
  20. Tu as compris le sens de la première phrase, mais la traduction française est maladroite. Il faut dire que ce n'est pas facile... - obortis = "apparues" On peut traduire : "Elle emplit ses yeux des larmes qui lui viennent" Pour le reste : - instanti fonctionne comme requirenti "A lui (la) pressant" ; saepius est un comparatif qui intensifie le sens de saepe : "fréquemment". On adonc : "A Persée qui la pressait avec insistance, elle fit connaître ..."
  21. - Attention au temps de audet : présent. - appellare a ici son sens premier : "adresser la parole à" - "Le visage" n'a pas de fonction dans ta phrase : elle est donc incorrecte ! En fait, vultus est un acc. pluriel (4ème décl.) et modestos s'y rapporte. Le tout est COD de celasset. on a donc : "Elle aurait caché ses traits (= son visage) modeste ..."
  22. C'est mieux, mais terrae n'est pas COD : "révèle à celui qui te le demande le nom du pays, le tien et pourquoi tu portes des chaînes". Tu pourras me soumettre la suite de ta traduction.
  23. 1° Ma prof nous a dit que stetit était le verbe indiquant que Persée a atterri devant Andromède. Mais je n'arrive pas à le transformer de façon à introduire le discourt direct. - Tu peux traduire : "Dès qu'il se tint sur la terre ferme". Attention, ce verbe n'introduit pas le style direct, c'est dixit, en incise, qui joue ce rôle. 2° "O, dit-il, tu n'est pas digne des chaines, étend ta célébrité désirée à la Terre, - Attention à l'orthographe ! "tu n'es" ; "étends" - Tu as oublié de traduire istis : "ces" - Le reste est plus délicat. Pande signifie ici "ouvrir", "découvrir" d'où
×
×
  • Create New...