Jump to content

jacques

Members
  • Content Count

    408
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by jacques

  1. Je propose : La colère, sauvage et effrénée, et la calomnie déchirent l'oreille du juge insensé ; puis la passion, mauvaise conseillère, l'emporte, et enfin la folie. Au contraire, la vertu accusée triomphe par des actes honorables, elle qui ne tremble devant rien, ainsi que l'esprit conscient de ce qui est juste. Le texte fait peut-être référence aux martyres de Sainte Juste et de Sainte Rufine, patronnes de Séville.
  2. C'est la première formule qu'il faut préférer ; les deux autres ajoutent un mot de liaison adversatif signifiant "mais" qui n'est guère utile. Le latin aime la concision.
  3. Depuis 1997, on est censé le faire en collège. Quant à moi, je n'ai guère eu d'autres maîtres que le petit latin et le petit grec...
  4. Je propose : Ayant même pris un peu de temps pour refaire sa voix, ne supportant pas l'isolement, il passa des bains au théâtre et, après avoir festoyé au beau milieu de l'orchestre en présence d'un foule dense, il assura en grec que s'il avait un peu bu, il ferait entendre des mélodies plus riches.
  5. Plus exactement : Clysterium donare Postea seignare, Ensuita purgare.
  6. En effet, on peut ainsi la comprendre de trois façons : - L'ennemi dit qu'il avait tué le roi. - L'ennemi dit que le roi l'avait tué (il le dit avant de mourir !) - L'ennemi dit que le roi s'était tué. Cela rappelle la célèbre formule oraculaire rapportée par Cicéron : Dico te, Aeaciden, Romanos vincere posse.
  7. Il vaut mieux écrire : Hostis dixit se regem necavisse. Sans quoi, quelle traduction la phrase pourrait-elle recevoir ?
  8. Je propose : A me isto, qui non jam est, alii ego renascentur.
  9. Bonjour, Je me permets de répondre, bien que la question soit adressée à Bill, apparemment absent. - eum n'est pas correct : voyez le chapitre sur les pronoms réfléchis dans votre grammaire (je suppose bien sûr que "il" renvoie à l'ennemi). Comme telle, votre phrase signifie que c'est quelqu'un d'autre (mentionné avant) qui a tué le roi. - necavi est une grosse faute : il faut utiliser l'infinitif parfait. Quand vous aurez corrigé, vous pourrez nous dire quel autre sens pourrait avoir la phrase en latin.
  10. Mais c'est moi qui ai traduit la phrase française en latin !!! J'ai voulu l'attribuer à Michel Sicot, mais je n'ai pas osé.
  11. Exaltatio, id est planeta quae occupat signum cui propinquam se sentit cum non dominetur ; ex hoc signo vim et potentiam capit. Ergo plus valebit.
  12. Merci, Bill, de sauter par-dessus ma question.
  13. Bonsoir Faustine, Y a-t-il deux phrases ou avez-vous donné deux équivalents de la même idée ?
  14. - Regarde un peu plus haut, tu trouveras le premier ablatif absolu, mais l'ordre des mots est différent. - pour possimus, c'est juste. - quo n'est pas un pronom relatif, mais un adjectif relatif. Pour connaître sa fonction, il faut interroger le nom munere. - quam est bien un pronom : il est facile à analyser.
  15. Je propose : PATER FILIVSQVE
  16. Je propose : MENS NON MEA SED ALIENA ME FECIT MISERVM
  17. Je propose : NOSCENDA VT INTELLEGANTVR INTELLEGENDA VT AMENTVR AMANDA VT DEFENDANTVR
  18. Tu peux commencer par définir ce qu'on entend par "âge d'or" en te limitant aux mythologies grecque et latine. Ensuite, tu peux préciser les caractéristiques de cet âge d'or en t'appuyant sur des textes d'Hésiode, d'Ovide, de Virgile... Tu trouveras toutes les références sur des sites "en ligne". Il serait bon de trouver les ressemblances et les différences d'un auteur à l'autre. Une partie plus argumentative peut être consacrée à l'interprétation du mythe : pourquoi ces civilisations - parmi tant d'autres - ont-elles éprouvé le besoin d'inventer un âge d'or ? Tu peux terminer en évoquant l
  19. Moi, je n'y suis pour rien. Merci du lien.
  20. Bonsoir, Avant de chercher à organiser votre travail, il faut amasser des matériaux ! Certains poètes grecs et latins ont évoqué cet âge d'or, cherchez de ce côté.
  21. Quant à moi, ce que j'aurais souhaité, c'est de pouvoir lire l'original latin : s'il peut être rendu accessible en ligne et si cette reproduction est légale (ce dont il faut s'assurer), pourriez-vous nous la faire connaître ? Merci.
  22. Si (periculum est) nimium, tollit vitam. Disons : NON VITA SINE PERICVLO SED SI NIMIS TOLLIT VITAM
×
×
  • Create New...