Jump to content

jacques

Members
  • Content Count

    410
  • Joined

  • Last visited

Posts posted by jacques

  1. Bonsoir Shymie,

    Comment voulez-vous qu'on vous aide, puisque vous ne proposez rien d'autre que le texte à traduire ! Ce n'est pas à nous de faire votre travail.

    Vous dites que vous êtes sûre du début : eh bien postez votre traduction. 

     

  2. Bonjour,

    - C'est ideo, et non *ide. Je corrige.

    - ejus signifie "de celle-ci" : le mot renvoie à la région décrite.

    - Suivant le contexte, orae signifie soit "régions", soit "limites", "confins", ou mêmes "rivages".  Je laisse "régions", à vous de voir.

    - Dans "quelque peu", quelque, adverbe reste invariable.

    Donc "C'est pourquoi ses régions sont quelque peu connues".

  3. Bonsoir Kevin,

    Je suis désolé, mais votre texte n'a aucun sens, vous devez bien en être conscient. Je ne sais comment vous aider, surtout si vous n'avez jamais fait de latin.

    Le thème général du poème est le suivant : On ne doit pas considérer que Calvin est mort parce qu'il continue à vivre en nous par son enseignement.

     

    A partir de cette indication, essayez de traduire les deux derniers vers. Attention :

    - Le dernier mot est cavet, qui se construit avec ne. Rien à voir avec la couleur blanche.

    - Il n'y a pas "afin que" dans le texte latin : ille qui  facit ut = "celui qui fait que..."

     

    Consultez le dictionnaire Gaffiot en ligne.

    Cordialement.

  4. Merci. Alors, voici :

    Alors, la Fortune forgeant des prétextes fallacieux, (comme Philippe [le Hardi]), était devenu insupportable aux Siciliens par la cupidité et la luxure des siens, il arriva, suite à l’honneur bafoué de l’épouse de Jean de Procis, un aristocrate d’une rouerie extrême, que celui-ci supporta si mal l’affaire qu’il tendit toutes les forces de sa volonté à nourrir un but commun. Courant ça et là pendant deux ans, sans se faire connaître, en dépensant autant d’effort que de sagacité, il fit partager la même opinion à tous les grands personnages de Sicile, à l’empereur de Constantinople, au roi Pierre d’Aragon et au pape Nicolas. Du fait de cette unanimité, une émeute s’étant produite un même jour à Palerme, l’île entière se dressa contre les Français jusqu’à vouloir les faire tous périr pour [venger] un seul homme.  

    Cordialement.     

  5. Merci beaucoup. Voici ce que je propose. Seul le puerum tuum du début pose quelques difficultés :

    Mais vous prendrez mieux connaissance de tout cela par votre élève, que je vous remettrai dans deux jours au plus tard. Je n’eusse pas écrit par son intermédiaire, ni à vous ni à d’autre à qui je fais d’amples réponses, si le jeune homme n’était pas digne que je vous le recommandasse. Il est en effet d’un naturel et d’une éducation, pour ce que je sais, plutôt prometteurs, et il est en outre originaire d’une nation en renom. Il entretient sa culture grâce à la libéralité de Georges Vauzelles, chevalier de Rhodes, le seul que m’aient conservé la malveillance et la perfidie des autres, et à qui je suis, bien volontiers et à bon droit, redevable de son très grand dévouement.   

  6. Bonjour monsieur,

    Je souhaiterais avoir quelques précisions sur les rapports entre les personnages en question dans cette lettre : l'auteur, le destinataire, le "puer", etc...

    Le texte n'est pas difficile, mais sans contexte, ce n'est malgré tout pas si aisé à traduire. Je suppose que vous n'avez pas trouvé cet extrait de lettre par hasard.

    Merci.

  7. Traduction google ?

    " Pour ce qui concerne ses mœurs, vous en avez une image fidèle dans ses poèmes : aucune animosité envers les honnêtes gens ou les savants, aucune malice, aucune vile moquerie ; tous ses poèmes révèlent une pensée droite, nourrie de vertu, un esprit énergique et pénétrant. Par ses talents artistiques, il s'était insinué dans l'intimité de tous les grands personnages de son temps, aussi nombreux qu'ils fussent, ainsi que les savants. Cher à Pomponius Vingtmille (?) et à François Juret, d'un savoir si prodigieux, il fut tenu et honoré au nombre de leurs amis.

    Vous verrez, clarissime, la mémoire des temps anciens pour ainsi dire remise à jour dans des hommes grâce auxquels, dans ce sénat, fleurissent au plus haut point la foi, l'honorabilité, la constance et la science : les Brulart, les Bégat, etc... "    

  8. Il y a 13 heures, danalimani a dit :

    J'ai réussi à  traduire des petits passages de ce texte mais je ne sais même pas si c'est correcte (cela m’étonnerai mais j'ai passé l'après midi dessus avec un livre d'aide au latin pour les débutants) 

    Post longam noctem
    Personae: Dorippa, Terentia
    "Salve era," inquit Dorippa, ancilla Terentiae, e cubiculo egredienti. "Bene dormivisti?"
    "Non bene," inquit Terentia, "dormivi, immo male dormivi."

    == 

    Après une longue nuit Personnages : Dorippa, Terentia
    "Salut maîtresse", dit sa servante Dorippa à Terentia sortant du lit, "Tu as bien dormi ?"
    "Non je n'ai pas bien dormi", dit Terentia, "J'ai plutôt mal dormi."

    Bien.

    ==

    Tum Dorippa: "Non? Male narras, era."
    "Oculos," inquit Terentia, "tota nocte non clausi."
    "Cur non?" rogat ancilla.
    Tum Terentia: "Quod etiam nescio quid faciam ut pugionem patris reperiam."
    Dorippa adnuit. "Possumne," inquit Dorippa, "te adiuvare in pugione reperiendo?"
    Respondit Terentia: "Nescio. Sed estne quod edam?"

    ==

    Alors Dorippa (dit) : "Non, mal ? Raconte, maîtresse."

    L'impératif est normalement "narra". Je comprends plutôt : "Pas (bien) dormi ? Tu t'expliques mal, maîtresse".

    "Je n'ai pas fermé les yeux de toute la nuit", dit Terentia.
    "Pourquoi ? demande Dorippa.
    Alors Terentia : "Parce que je ne sais même pas que faire pour retrouver le poignard de mon père."
    Dorippa fait signe que oui. "Puis-je t'aider à retrouver le poignard ?" dit-elle.

    "fit signe"

    "fit signe"Terentia répond : "Je ne sais pas. Mais y a-t-il quelque chose à manger ?

    "répondit".

     

    En fait, vous vous sous-estimez. Essayez de traduire la suite.

     

     

     

  9. Bonjour Célyne,

    1° C'est ici un forum consacré au latin.

    2° Comment voulez-vous qu'on vous aide si vous ne donnez pas les références des textes que vous devez étudier ?

    3° Il faut que vous soyez disposée à fournir un travail personnel à partir de nos indications ; en aucun cas, nous vous donnerons des réponses toutes faites.

    S'agit-il bien d'une "dissertation" au sens français du terme ? 

×
×
  • Create New...