Jump to content

Taita

Members
  • Content Count

    5
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

0 Neutral

About Taita

  • Rank
    Servus
  1. C'est tout noté, merci beaucoup ! Comme à son habitude, Locutio est une aide précieuse Encore merci pour cette aide sans détours, et à la prochaine traduction, Cordialement, Taïta
  2. Bonjour ! Merci pour cette première réponse, qui de surcroit répond aux troisième et quatrième. Un très beau texte d'ailleurs Auriez-vous des suggestions pour l'analyse de l'expression de la furor (question 2) ? Encore merci, Salutations
  3. Bonsoir ! Je vous demande de l'aide pour mon tout dernier devoir de latin, ce qui ne signifie pas que j'arrête le latin (que j'avais été forcé de prendre) mais que je l'arrête en tant que matière scolaire. Quelle ne fut pas ma surprise, voyez-vous, de constater qu'il n'y a aucune traduction à faire, pas même de thème, rien... Pas de latin. Juste de l'analyse bête et méchante qui gâche toute la beauté du texte. Je suis mauvais dans cette section là, mauvais par choix, à cause du manque d'intérêt poignant que je trouve à ce genre d'exercice, qui nous demande de mettre odieusement à nu tout
  4. Taita

    Properce

    Bonjour, Je tiens avant tout à remercier Fernand pour sa correction. Comme je l'ai déjà fait sur l'ancien forum, pour une autre traduction, je me permet de repousser votre lien, qui ne présente à mon sens aucun intérêt pour moi à l'heure actuelle. Si cela peut vous intéresser, je travaille le latin par le CNED. Les cours consistent en plusieurs parties : - L'histoire - La traduction littérale - La traduction élégante (ces deux derniers points allant toujours ensemble et à la suite) - Le commentaire de texte - La grammaire. Je ne pense pas utile de m'étendre, v
  5. Bonsoir, Je soumet ma traduction d'un extrait de Properce à votre correction : hic ubi tum, pro di, perfida, quisve fuit? quid si longinquos retinerer miles ad Indos, aut mea si staret navis in Oceano? sed vobis facile est verba et componere fraudes: hoc unum didicit femina semper opus. non sic incerto mutantur flamine Syrtes, nec folia hiberno tam tremefacta Noto, quam cito feminea non constat foedus in ira, sive ea causa gravis sive ea causa levis. Où est-il alors, perfide, par les dieux ! Quel genre d'homme fut-il ? Que serait-ce si je fusse retenu, soldat, chez les Ind
×
×
  • Create New...