Jump to content

Anne

Members
  • Posts

    150
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Anne

  1. Il était habitué à faire ses délices de ... = il prenait beaucoup de plaisir à
  2. Pas mal... uicit : le passé simple de vaincre est vainquit nam Romuli magnae irae erant : esse + génitif : être le propre de Quo modo uitam amisit : uitam est à l'accusatif donc ne peut être complément de modo. Quo modo = quomodo = comment. forsitan ferro inimicorum perit : gladio ne peut être sujet puisqu'il est à l'ablatif. inter deos : parmi les dieux (deos est masculin)
  3. C'est le propre d'un ablatif absolu d'avoir le sujet et le verbe au participe à l'ablatif. Tu traduction est correcte. Il faut maintenant améliorer l'expression française sans s'éloigner du latin.
  4. Si Romulus était une interpellation, il n'y aurait plus de sujet au verbe. Il n'y a donc aucune hésitation à avoir, nominatif, et évidemment même cas pour l'apposition.
  5. trium fratrum spolia prae se gerens : portant devant lui les dépouilles des trois frères (spolia est au pluriel) Movit ferocis juvenis animum comploratio sororis in tanto gaudio publico movit est le verbe conjugué, pas un participe. Son sujet est comploratio (nominatif), animum est son COD (accusatif) in tanto gaudio publico : mot à mot : dans une telle joie publique. itaque gladio transfixit puellam. gladio ne peut être sujet, il est à l'ablatif. Quand c'est possible garde l'ordre des groupes de mots latins.
  6. antecesserat est le plus-que-parfait de antecedo : précéder, dépasser, libertus : affranchi libertus Narcissus : nominatif donc sujet patronus : patron, c'est le maître d'un affranchi. Reprends aussi le reste en tenant compte des corrections de Raoul.
  7. La construction avec le participe futur et le verbe esse signifie être sur le point de ... , être disposé à ... ou être destiné à .... Il s'emploie donc plus ou moins comme le futur proche français construit avec aller.
  8. J'ignorais l'existence de deux futurs en latin. Tu peux en dire plus ?
  9. Dans cette phrase, il y a aussi deux futurs simples. Cela peut te mettre sur la voie.
  10. Et si tu t'inspirais du texte d'Aurélius Victor ?
  11. Anne

    exercice de latin

    Sur ce site par exemple : gratum studium
  12. Quelques erreurs d'analyse qui ont provoqué des problèmes de traduction : praedito est épithète de loco masculin, si c'était de Rome ce serait au féminin : praedita. res est ici à l'accusatif pluriel et necessarias lui est épithète. ad uitam est complément de necessarias. semper modifie la proposition et non terra, donc s'applique au verbe accepit. uitia marititma est au pluriel
  13. licuisse infinitif parfait actif de licet. quel rapport entre mori est "mortelle" ?
  14. quae : relatif, nominatif féminin singulier uiua : épithète de quae sequatur de sequor, subjonctif (revoir les relatives au subjonctif). C'est la seule difficulté du passage. coniugium : mariage mais aussi époux, COD de sequatur.
  15. Pourquoi ne prends-tu pas le texte dans l'ordre ?
  16. Quand le sens trouvé ne convient pas, il y a souvent un autre mot possible...
  17. ubi = quand turba ae f. : foule fusis : participe parfait passif de fundo, is, ere, fusi, fusum : étendre, répandre, disperser comis de coma, ae, f. : chevelure, cheveux fusis comis : CC de manière Quelle idée de traduire les 2 derniers vers alors qu'ils ne forment mêm pas une phrase complète. hic : ici nullus, a, um : aucun Vérifie au moins le vocabulaire, même quand tu crois le connaître.
  18. Nous pouvons certainement t'aider ... si tu commences. Pour obtenir une traduction la plus littérale possible, respecte dans le fançais les fonctions des mots de la phrase latin, et leur ordre quand c'est possible.
  19. leur repas : eorum cenam agegissent de ago, is, ere, egi, actum ? Non ! abscederunt de abscedo, is, ere, cessi, cessum ? Non ! Tibur : Tibur, uris, n. Mais le plus simple est de t'inspirer de l'original : Tibicines, quia prohibiti a proximis censoribus erant in aede Iouis uesci quod traditum antiquitus erat, aegre passi Tibur uno agmine abierunt, adeo ut nemo in urbe esset qui sacrificiis praecineret. Tite-Live, Ab Urbe Condita 9, 30, 5
  20. Le sens est là. Le dictionnaire donne : formare versus citharâ, Plin. Ep. 4, 19, 4 : faire valoir (embellir) des vers en s'accompagnant de la lyre.
  21. Effectivement certains textes proposent convexus. Dans ce cas convexus et medius sont tout simplement des attributs du sujet sous-entendu.
  22. Pourquoi transformer les cas et se laisser influencer par les mots qui ont été supprimés du passage ? [quod convexu mediusque quacumque cernatur] parce que, dans une forme circulaire, le milieu aussi est discerné de n’importe où, [cum id accidere in alia non possit figura]. comme cela ne peut arriver dans une autre figure
×
×
  • Create New...