Jump to content

coffee

Members
  • Posts

    26
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by coffee

  1. Bonsoir, "Communis" ne signifie pas "qui appartient à tous", mais "commun" : communis cum aliquo : en commun avec qq'un Pour "fuit", c'est en effet le parfait de "esse", mais je ne comprends pas vraiment votre question...
  2. De rien (par curiosité, tu es en quelle classe ?)
  3. La phrase 6 est impeccable ! La phrase 7 : - "Mais un des spartiates dit que les Athéniens..." : oui ( littéralement c'est "dit que les citoyens d'Athènes") - ... "savent être des citoyens justes mais ne veulent pas le faire" : pas tout à fait : le terme "cives" est COD de "dixit". Seul "recta" complète "scire" (recta est un un neutre pluriel).
  4. 5) nonnulli autem lacedaemonii, qui casu aderant, omnes consumeront ut eum acciperent. Nonnulli = quelques uns : oui Autem= or : oui Lacedaemonii = spartiates : oui Qui = qui, lequel : oui Casu= chute hasard ablatif singulier : oui Omnes= nominatif pluriel tous : oui Consurrexerunt= se levèrent : oui (par contre tu as écrit "consumeront" dans la phrase... ?) Ut eum acciperrent= pour l accueillir : oui
  5. Illa esr un démonstratif (ille, illa , illud) au nominatif sg : il a ici une valeur laudative : illa aetas : ce noble âge. Hoc traditur : oui Athenis= pas vraiment un locatif : mais ça désigne bien le lieu où l'on se trouve : à Athènes senex : oui in theatrum: oui venit= est venu : oui eo die= complément de temps : ce jour/ en ce jour quo= où plurimi : plutôt de nombreux / beaucoup de monde convenerant : ça vient du verbe convenio : se rassembler nullus locus : oui (aucune place plutôt qu'aucun lieu) a civibus= non, celà vient de civis,is : le citoyen ei datur= lui est donné/ on lui donne : oui
  6. Non : tu as bien analysé les termes (attention cependant à ne pas oublier "illa"), mais "nulla" va avec "civitate" il me semble.
  7. Multis modis : c'est un ablatif pluriel. C'est un complément de manière du verbe "coli" Modis vient de modus,i,m et signifie "façon", "manière". senes : ok coli : cela vient effectivement du verbe colo (honorer). Attention : c'est un infinitif PASSIF. Ce verbe dépend de "possunt". possunt : ok. Le sujet de ce verbe est "senes" Salutantur, deduncuntur, rogantur, audiuntur : ok. Deducuntur vient de deduco : mener / accompagner. Pour faire plus français, au lieu de dire " ils sont salués...", on peut aussi dire "on les salue..." Voilà, essaie de formuler une phrase de traduction maintenant
  8. Bonjour, Vous aider ? Bien sûr ! Donnez vos ébauches de réponses afin que nous puissions vous corriger/vous conseiller .
  9. Ha merci Fernand ! Voilà qui éclaire l'affaire !
  10. Oui parce que je ne vois pas l'utilité de la deuxième coordination. Si elle lie "ipsis" et "elephantis", on ne voit plus à quoi renvoie le "ipsis". Ou alors le "et" serait adverbial...bof. Peut-être que Raoul ou Fernand auront une idée.
  11. Par contre, la double liaison me semble étrange. Tu es sur que c'est bien le texte ?
  12. Primum est ici adverbe. " Ut primum" signifie "aussitôt que" Egerunt vient du verbe ago "cum toto exercitu erupit" : "toto exercitu" est le complément d'accompagnement introduit par cum En français, en général on ne met le "et" que pour lier le dernier terme, sinon on met des virgules (sauf pour un effet d'insistance ou si les liaisons ne relient pas des termes équivalents). Ipsis : attention à l'analyse du cas/nombre !
  13. Bonjour, Conspecto deinde exercitu Hasdrubalis est un ablatif absolu praecipio + datif : recommander / ordonner à tela vient de telum,i,n : c'est un mot très courant qui désigne toute arme de jet. Pour la fin, le sujet de "totam aciem turbaverunt" est un sujet logique correspondant à "partim".
  14. Ahhhhh... bon je vais aller refaire un petit coup d'exercices sur les relatives (pour la théorie ça va, mais avoir le réflexe dans une phrase, ce n'est pas encore ça ) Merci à vous Fernand !
  15. D'accord ! Je vais suivre vos conseils. Merci beaucoup !
  16. Bonjour à tous ! Actuellement, pour progresser, je travaille des oeuvres de Cicéron et de César en petit latin. Mais sur des vers, je ne suis pas très (du tout ^^) à l'aise. Du coup, j'aimerais bien commencer à faire du petit latin sur des oeuvres en vers pour acquérir plus d'assurance en poésie/théâtre latins. Seulement je ne sais pas trop quoi choisir... Auriez- vous des oeuvres à me conseiller ?
  17. D'accord, merci beaucoup ! Et sinon les relatifs de liaison, c'est courant de les trouver au milieu d'une phrase ?
  18. Merci Raoul ! Ah, je croyais que les relatifs de liaison ne s'employaient qu'après des ponctuations fortes. L'expression "quem in numerum ex multis " sonne un peu redondante en français non ? : "et dans ce nombre parmi la multitude des Clodii"
  19. Bonjour, Je viens solliciter votre aide pour une phrase de Cicéron qui me pose problème : "Inferiorem aedium partem adsignavit non suae genti Fonteiae, sed Clodiae, quam reliquit, quem in numerum ex multis Clodiis nemo nomen dedit nisi aut egestate aut scelere perditus." Il assigna la partie inferieure de la propriété non pas à sa famille Fonteia, mais à la famille Clodia, qu'il avait délaissée, et personne, parmi le nombre des Clodii, ne donna son nom, si ce n'est quelqu'un de perdu par la pauvreté et le crime. Le sens général me semble clair , mais je ne peux vraiment pas m'expliquer la partie en gras. J'espère que quelqu'un aura la gentillesse de m'éclairer.
  20. Bonjour, Je dirais plutôt (en traduction littérale): " A propos de l'incarnation du christ, il y a certains hérétiques, parmi ceux qui suivent l'hérésie de Cerdon, qui disent..." Mais je laisserai aux personnes plus averties le soin de confirmer (ou d'infirmer )
  21. coffee

    Thème

    Zut, je voulais faire une modif sur mon message et j'ai reposté un message sans faire gaffe. J'arrive pas à le supprimer maintenant ^^
  22. Bonjour, Bon alors voici un petit thème latin : Je compris que les deux actrices que j’admirais depuis quelques minutes n’avaient aucune ressemblance avec celle que j’étais venu entendre.Mais en même temps tout mon plaisir avait cessé ; j’avais beau tendre vers la Berma mes yeux, mes oreilles, mon esprit, pour ne pas laisser échapper une miette des raisons qu’elle me donnerait de l’admirer, je ne parvenais pas à en recueillir une seule. Certains passages me posent problèmes. Voici ma traduction : Intellexi duas scaenicas quas admirabar aliquos punctum temporis nihil similes ac illam quam venissem ut eam audiebam. Ipso autem tempore, tota voluptas mea desiverat; mihi licebat et oculos et aures et mentem ad Bermam tendere, ne causarum eam admirandi minima pars, quae ab ea mihi daret, me effugeret, non adsequebar ut caperem unam. Je ne demande évidemment pas une correction complète, mais simplement quelques indications. Merci de votre aide !
×
×
  • Create New...