Jump to content

Mikoyan

Members
  • Content Count

    218
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

0 Neutral

About Mikoyan

  • Rank
    Spectabilis

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Dans le même registre, il y a une phrase dans une autre déposition dont je ne suis pas certain du sens. Je la mets en gras. Je comprends : avec d'autres personnes portant sur eux l'insigne (plutôt que les insignes) de leur office qui est le signe de la foi (autrement dit la croix). In nomine domini, amen. Anno eiusdem millesimo ducentesimo quadragesimo quinto, indictione tertia, die duodecimo intrante augusto. Notum sit omnibus presentes litteras inspecturis quod Turixanus Angulini nuntius comunis Florentie et Benvenutus Conpagni de Ultra Arno similiter nuntius comunitatis eiusdem venerunt
  2. Bonjour Raoul, De retour d'une petite escapade, je découvre votre réponse. Je vais prendre le temps de regarder tout ça de prés et je reviens si nécessaire. Merci pour votre aide aussi précieuse que fidèle.
  3. Bonjour, Je n'arrive pas à comprendre le sens des arguments de la première partie du texte et je pense avoir compris ceux de la deuxième partie, mais je n'en suis pas sûr. Toute aide sera la bienvenue même parcellaire. Quod non sit malum principium, sicut dicunt heretici, probatur sic. Nulla priuacio separata a subiecto est, ut patet in cecitate et claudicacione. Malum ergo si intelligatur separatam penitus, nichil est. Item nullus defectus entis, in quantum ens, est. Malum est tale, ergo non est, uel nichil est per se in quantum tale, nisi racione subsistensis in subiecto, quod conce
  4. Au fait pour info : hereticus consolatus (ou heretica consolata) C'est la personne qui a reçu le consolamentum ou baptême de l'Esprit Saint par imposition des mains.
  5. Un grand merci Raoul, je vois que j'ai fait quand même plusieurs erreurs de sens. votre relecture m'aide beaucoup à mieux saisir ce genre de texte.
  6. Bonjour Raoul, Toujours fidèle au poste. Merci. Rien ne presse bien entendu. Je suis bien curieux d'avoir votre avis.
  7. Bonjour à tous, J'ai repris mes travaux de traduction sur l'Inquisition et le catharisme. Ce texte me pose quelques problèmes, comme d'habitude, de compréhension et de traduction. Le texte est difficile à traduire parce que ce long texte est composé de deux phrases seulement ! On aimait visiblement les phases à rallonges. Je ne suis pas bien certain du sens de certains passages, notamment à la fin. Merci de me dire ce qu'il faudrait que je modifie, j'ai pris quelques libertés avec le texte. Merci. In nomine Domini, Amen. Anno Domini Millesimo ducentesimo quadragesimo quinto. Indiction
  8. Bien vu Raoul pour appellationum, ne peut-on pas aussi comprendre dans ce cas là que ce procès intenté contre les inquisiteurs visait à blanchir les personnes citées à comparaître devant l'inquisition, et que ce sont ces citations de l'inquisition qui les persécutaient ou, du point de vue des personnes citées, qui étaient persécutés par ces citations à comparaître ?
  9. Bonjour, Je me suis lancé dans la traduction d'un nouveau procès de cathares, je tombe toujours sur des passages que j'ai du mal à comprendre, aussi je reviens vers vous pour avoir de l'aide. Je souligne en gras le passage en question. Ramundus de Baffinhaco, presentibus domino episcopo, fratribus predicatoribus et me notario supradictis, dixit et confessus fuit quod annus et dimidius est vel circa, ut sibi videtur, quod venit apud Castras magister Arnaldus Matha de Carcassona cum quondam eius socio, scilicet dicti magistri Arnaldi Mathe, eiusdem loci de Carcassona, quadam die de qua non
  10. Dans le texte, apparaît une rare description des moyens utilisés par l'inquisition pour délier les langues, mais il y a un mot que je n'arrive pas à identifier caputii, je suppose qu'il s'agit de capitis en réalité, la tête du malheureux, dans ce cas c'est une information redondante et inutile en français, qu'en pensez-vous ? posuereunt eum supinum. Demum quidam stetit et sedit supra pectus suum, exinde clausit sibi os de rostro sui caputii preiciendo aquam per eius nares, presente dicto inquisitore et multis aliis. Ils le mirent sur le dos et pendant qu'une personne se tenait assis
  11. Entendu Raoul. Cela apporte matière à réflexion. Merci.
  12. Je soumets un autre extrait à votre sagacité parce que je ne suis pas absolument certain du sens des passages en gras. Merci. Sed de angelis qui peccaverunt in celo, dicunt quod alii peccaverunt consenciendo voluntarie draconi, et isti nunquam redibunt neque unquam salvabuntur, et <non> sunt demones nisi isti. Alii fuerunt extracti per draconem violenter, et isti soli salvabuntur alii spiritus, ad supplendam et restaurandam ruinam malorum spirituum qui peccaverunt voluntarie et fuerunt in corporibus a diabolo, spiritus scilicet Ade et Eve. Et illa traducio spiritus ex spiritu est ex
  13. C'est beaucoup mieux, effectivement, Merci encore une fois Raoul pour votre aide aussi rapide que fidèle.
  14. Je suis arrivé à la fin de cette déposition. Et comme d'habitude j'ai bien du mal à traduire les lourdeurs juridiques de l'époque. La voici : Ego frater Oddonetus de Lanceo prior conventus fratrum predicatorum de Taurino presens fui et audivi dum dictus Jacobi Bech de Cherio sic predicta omnia et singula suprascripta in hoc libro scripta et notata de anno presenti a XXI die mensis augusti citra ac ipsa die XXI mensis predicti confesssata, in quorum testimonium hic manu propria me subscripsi presentibus dictis dominis episcopo et inquisitore ac domino Simonino de Mustis canonico taurinensi
×
×
  • Create New...