Jump to content
Dulan.B

Caton et Sylla

Recommended Posts

J'ai quelques problèmes à traduire une version, pourriez vous m'aider ?

En voici la première phrase :

 

"Cato praetextatus, cum salutandi gratia ad Sullam venisset et capita proscriptorum in atrium allata vidisset, atrocitate rei commotus, paedagogum suum interrogavit propter nemo tam crudelem tyrannum occideret."

 

Je suppose que "praetextatus" renvoie à Caton lorsqu'il était enfant. Cependant, dans la proposition subordonnée introduite par cum, je ne comprends pas ce que signifie "salutandi gratia" ( salutandi semble être un gérondif, une note indiquant que gratia n'est ici pas employé comme un nom et qu'il est suivi d'un cas spécifique). Je ne trouve pas non plus à quoi correspond "attala" ?

Par ailleurs, les verbes de la subordonnée sont au subjonctif imparfait en latin, par quel temps est-il plus approprié de les traduire en français ?

 

J'espère que vous pourrez m'aider !

:)

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai quelques problèmes à traduire une version, pourriez vous m'aider ?

En voici la première phrase :

 

"Cato praetextatus, cum salutandi gratia ad Sullam venisset et capita proscriptorum in atrium allata vidisset, atrocitate rei commotus, paedagogum suum interrogavit propter nemo tam crudelem tyrannum occideret."

 

e suppose que "praetextatus" renvoie à Caton lorsqu'il était enfant. Oui, puisque les deux mots sont au nominatif. praetextatus, a, um : vêtu de la toge prétexte

Cependant, dans la proposition subordonnée introduite par cum, je ne comprends pas ce que signifie "salutandi gratia" ( salutandi semble être un gérondif, une note indiquant que gratia n'est ici pas employé comme un nom et qu'il est suivi d'un cas spécifique). gratia esi ici une préposition accidentelle. Elle se construit avec le génitif, ici un gérondif, et se place toujours derrière son complément. Elle signifie à cause de, pour l'amour de, pour : pour (le) saluer

 

Je ne trouve pas non plus à quoi correspond "attala" ? allata : participe parfait passif de adfero/affero : apporter.

 

Par ailleurs, les verbes de la subordonnée sont au subjonctif imparfait en latin, par quel temps est-il plus approprié de les traduire en français ?

Tous les subjonctifs latin ne se traduisent pas par des subjonctif en français. Il faut identifier d'une parrt pourquoi ce subjonctif en latin, et indépendamment si la construction de la suboedonnée en français exige ou non un subjonctif, ceci même s'il n'y a vait pas de subjonctif en latin. Après cum, venisset et vidisset sont des subjonctifs plus-que-parfait. Cum introduit ici une proposition temporelle avec une nuance de cause : comme, alors que ... Les verbes se traduisent des plus-que-parfait de l'indicatif.

J'espère que vous pourrez m'aider !

:)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au lieu de propter, il faut lire quapropter "pour quelle raison" ;)

Alors il s'agit de Caton d'Utique, bien entendu, et non de Caton l'Ancien mort en 146.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci !

 

"capita proscriptorum" correspond bien aux "têtes des proscrits" ?

 

Une autre question : si je traduis quapropter par "sur la raison pour laquelle", pour que cela soit plus correct avec "interrogavit" (interrogea, questionna), est-ce toujours correct ?

 

Est ce possible de traduire le dernier subjonctif (imparfait) "occideret" par : personne n'avait tué (nemo occideret) ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci !

 

"capita proscriptorum" correspond bien aux "têtes des proscrits" ? oui, c'est bien ça

 

Une autre question : si je traduis quapropter par "sur la raison pour laquelle", pour que cela soit plus correct avec "interrogavit" (interrogea, questionna), est-ce toujours correct ? oui, en effet

 

Est ce possible de traduire le dernier subjonctif (imparfait) "occideret" par : personne n'avait tué (nemo occideret) ? Ce serait alors occidisset (+que parfait) tandis qu'occideret est à l'imparfait, comme vous l'avez noté

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci beaucoup !

 

Donc pour " nemo occideret", on dirait plutôt "personne ne tuait" ?

 

J'ai encore quelques questions sur la suite du texte :

 

"Cumque is respondisset facultatem hominibus deesse, quod salus Sullae magno militum praesidio custodiretur, pure ille obsecravit ut ferrum sibi daret, affirmando se perfacile eum esse interfecturum, quod in lecto dictatoris considere soleret. Paedagogus et animum Catonis agnovit, et propositum exhorruit, eumque postea ad Sullam excussum semper adduxit."

 

J'ai commencé à traduire, pourriez vous me dire si c'est exact ?

"Cumque is respondisset facultatem hominibus deesse" : En toutes cicronstances, il avait répondu que la capacité des hommes faisait défaut (je ne suis pas très sûre pour le "deesse")

"magno militum praesidio" => par une grande troupe de soldats

"custodiretur" => je remplace le subjonctif imparfait passif ("fut protégée") par un imparfait (passif) : était protégée

"daret" => est-ce correct si en vertu du ut qui précède je traduis par "de lui donner un glaive"

"esse interfecturum" => c'est un infinitif futur actif que l'on m'a appris à traduire avec un "sur le point de" mais n'est-il pas possible de traduire par "il allait le tuer" ?

 

 

On nous suggère de traduire "et...et" de la dernière phrase comme "non solum...sed etiam" mais "d'un côté... de l'autre" ne serait-il pas possible ?

J'ai égalemand du mal à comprendre "excussum", et sa fonction dans la phrase ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci beaucoup !

 

Donc pour " nemo occideret", on dirait plutôt "personne ne tuait" ?

 

J'ai encore quelques questions sur la suite du texte :

 

"Cumque is respondisset facultatem hominibus deesse, quod salus Sullae magno militum praesidio custodiretur, pure ille obsecravit ut ferrum sibi daret, affirmando se perfacile eum esse interfecturum, quod in lecto dictatoris considere soleret. Paedagogus et animum Catonis agnovit, et propositum exhorruit, eumque postea ad Sullam excussum semper adduxit."

 

J'ai commencé à traduire, pourriez vous me dire si c'est exact ?

"Cumque is respondisset facultatem hominibus deesse" : En toutes cicronstances, (que traduisez-vous par "en toutes circonstances"? Cum (comme) introduit une temporelle causale) il avait répondu que la capacité des hommes "hominibus" est au datif! faisait défaut (je ne suis pas très sûre pour le "deesse")

"magno militum praesidio" => par une grande troupe (une importante garnison) de soldats

"custodiretur" => je remplace le subjonctif imparfait passif ("fut protégée") par un imparfait (passif) : était protégée : oui, bien sûr!

"daret" => est-ce correct si en vertu du ut qui précède je traduis par "de lui donner un glaive" oui!

"esse interfecturum" => c'est un infinitif futur actif que l'on m'a appris à traduire avec un "sur le point de" mais n'est-il pas possible de traduire par "il allait le tuer" ? c'est plus léger, en effet

 

On nous suggère de traduire "et...et" de la dernière phrase comme "non solum...sed etiam" mais "d'un côté... de l'autre" ne serait-il pas possible ? oui...ou "d'une part,... d'autre part"

J'ai égalemand du mal à comprendre "excussum", et sa fonction dans la phrase ? supin de "excutio" (ct de but de "adduxit")

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...