Jump to content
Jeanne1

Version à traduire

Recommended Posts

Bonjour,

Pour Mercredi, il faut que je traduise un texte.

 

L'anneau de Gygès

 

Pastor olim fuit, nomine Gyges, qui Lydiae regis pecudes pascebat. Hic, cum terra discessisset magnis quibusdam imbribus,descendit in illum hiatum aenumque equum animadvertit, cujus in lateribus fores erant.

Quibus apertis, corpus hominis vidit magnitudine inusitana aureumque in digito anulum,quem detractum ipse induit. Inde in pastorum concilium se recepit.

Ibi, cum palam ejus annuli ad palmam converterat, a nullo videbatur, ipose autem omnia videbat, rursus videbatur, cum in locum anulum inverterat. Hac opportunitate anuli usus, Gyges regem dominum interemit. Sustulit quos obstare sibi arbitrabatur potuit videre. Denique Lydiae rex exortus est.

 

 

Autre fois un berger nommer Gyges qui était de Lydie allait faire paître ses bêtes. Celui-ci comme il y eut beaucoup de pluie et que la terre se fendit ou se sépara.

Il descendit dans une fente et remarqua un cheval de bronze dans les flans duquel il y avait une porte.

 

Celle-ci, ayant été ouverte, il vit un corps d'homme de grandeur inhabituelle et à son doigt un anneau d'or, après l'avoir ôté et passer à sa main.

 

 

Merci d'avance

Jeanne

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, Jeanne,

 

Tu fais un assez joli texte français, mais qui est parfois un peu loin du texte latin. Il faut absolument construire ton texte latin, c'est à dire bien analyser les formes latines et les traduire en fonction de leur cas.

 

Je te donne un exemple pour le début :

Pastor olim fuit, nomine Gyges, qui Lydiae regis pecudes pascebat. Hic, cum terra discessisset magnis quibusdam imbribus,descendit in illum hiatum aenumque equum animadvertit, cujus in lateribus fores erant.

 

Olim = Jadis

Pastor fuit = il y eut un berger (le latin dit : un berger fut)

nomine Gyges = nommé Gygès (attention, nommé avec accent aigu : c'est un participe, pas un infinitif.

Après, ça se gâte.

 

Tu as écrit : qui était de Lydie allait faire paître ses bêtes.

 

pascebat = il n'y a pas "allait faire paître" mais simplement "faisait paître".

pecudes = les bêtes COD accusatif pluriel

regis = rex regis = génitif singulier complément de nom = du roi

Lydiae = Lydia ae = génitif singulier complément de regis = de Lydie.

Tu vois que tu as fait un contre-sens.

 

Celui-ci comme il y eut beaucoup de pluie et que la terre se fendit ou se sépara.

Reprenon le texte latin.

discessisset est un plus que parfait : il faut donc le traduire par un plus que parfait français. Cette partie du texte est traduite dans Gaffiot (ton texte est de Cicéron) = comme la terre s'était entrouverte par certaines grandes pluies : Gaffiot traduit : la terre s'étant entrouverte à la suite de grandes pluies... Respecte la construction de ta phrase ne la coupe pas si ce n'est pas nécessaire. "Le texte, tout le texte, rien que le texte !"

 

Il descendit dans une fente = tu as oublié "illum" dans cette fente

Le reste est bon.

 

Quibus apertis, corpus hominis vidit magnitudine inusitata aureumque in digito anulum,quem detractum ipse induit.

 

Celle-ci, ayant été ouverte, il vit un corps d'homme de grandeur inhabituelle et à son doigt un anneau d'or, après l'avoir ôté et passer à sa main

 

Je pense qu'on peut rendre cet ablatif absolu par " Une fois la porte ouverte" (qui ne précise pas s'il a lui même ouvert la porte)

 

corpus hominis = le corps d'un homme : le latin sait dire "un corps d'homme". Restons près du texte.

 

quem detractum ipse induit. = traduis le texte tel qu'il est. Tu as une relative, traduis par une relative

 

quem = que (reprend anulus qui est masculin)

detractum = littéralement = ayant été enlevé = on peut traduire légitimement : après l'avoir enlevé

ipse induit = lui-meme (ipse est sujet de induit) se mit au doigt (on est obligé d'ajouter "au doigt" : en français, on ne dit pas "revêtir un anneau ou mettre un anneau sans complément).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Jadis un berger fut nommé Gygès, faisait paître les bêtes du roi de Lydie.

 

Celui-ci comme la terre s'était entrouverte à la suite de grandes pluies. Il descendit dans une fente

Une fois la porte ouverte, il vit un corps d'homme de grandeur inhabituelle et à son doigt un anneau d'or, après l'avoir ôté et passer à sa main,que lui même se mit au doigt.

 

Est-ce mieux ?

(et après avoir tourné le chaton il devint invisible)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, jeanne,

 

Je crains que nous ne nous soyons mal compris...

Il fallait simplement simplifier un peu, mais garder du bon français, c'est à dire traduire tout simplement, mais nous en reparlerons.

 

Je te redonne en entier ce que je t'avais proposé (et qui était tout près de ce que tu avais fait) :

 

Jadis, il y eut un berger nommé Gygès qui faisait paître les bêtes du roi de Lydie.

Celui-ci, comme la terre s'était entrouverte à la suite de grandes pluies, descendit dans cette fente. (illum se rapporte à hiatum) et remarqua un cheval de bronze dans les flancs duquel il y avait une porte. (attention à l'orthographe de "flancs". Rien à voir avec la pâtisserie).

 

Une fois la porte ouverte, il vit le corps d'un homme de grandeur inhabituelle et à son doigt un anneau d'or qu'après l'avoir ôté il passa à son doigt.

 

Je crains de t'avoir effrayée... N'est pas peur : tu avais fait un bon travail malgré quelques fautes. On va s'occuper de la suite.

 

N'oublie pas de traduire :Inde in pastorum concilium se recepit.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pastor olim fuit, nomine Gyges, qui Lydiae regis pecudes pascebat. Hic, cum terra discessisset magnis quibusdam imbribus,descendit in illum hiatum aenumque equum animadvertit, cujus in lateribus fores erant.

Quibus apertis, corpus hominis vidit magnitudine inusitana aureumque in digito anulum,quem detractum ipse induit. Inde in pastorum concilium se recepit.

Ibi, cum palam ejus annuli ad palmam converterat, a nullo videbatur, ipose autem omnia videbat, rursus videbatur, cum in locum anulum inverterat. Hac opportunitate anuli usus, Gyges regem dominum interemit. Sustulit quos obstare sibi arbitrabatur potuit videre. Denique Lydiae rex exortus est.

 

Jadis, il y eut un berger nommé Gygès qui faisait paître les bêtes du roi de Lydie.

Celui-ci, comme la terre s'était entrouverte à la suite de grandes pluies, descendit dans cette fente. (illum se rapporte à hiatum) et remarqua un cheval de bronze dans les flancs duquel il y avait une porte. (attention à l'orthographe de "flancs". Rien à voir avec la pâtisserie).

 

Une fois la porte ouverte, il vit le corps d'un homme de grandeur inhabituelle et à son doigt un anneau d'or qu'après l'avoir ôté il passa à son doigt.(Inde in pastorum concilium se recepit.) quand il avait tourné le chaton et quand il le retourna dans l'autre sens, il s'aperçut qu'on ne le voyait plus.Utilisant cette particularité de l’anneau. Il supprima ceux dont il pensait qu’ils lui faisaient obstacle et personne ne put le voir dans ces forfaits.

 

Il y a des choses que je n'ai pas traduites mais je ne sais pas ce qu'elles veulent dire.

 

 

Jeanne

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour jeanne,

 

Exceptionnellement et parce que c'est la première fois, je te corrige ton devoir. Mais la prochaine fois, il faudra t'y prendre plus tôt pour que je puisse te faire trouver les solutions et pas te les donner.

 

 

Jadis, il y eut un berger nommé Gygès qui faisait paître les bêtes du roi de Lydie.

Ce berger, comme la terre s'était entrouverte à la suite de grandes pluies, descendit dans cette fente. (illum se rapporte à hiatum) et remarqua un cheval de bronze dans les flancs duquel il y avait une porte. (attention à l'orthographe de "flancs". Rien à voir avec la pâtisserie).

 

Une fois la porte ouverte, il vit le corps d'un homme de grandeur inhabituelle et à son doigt un anneau d'or qu'après l'avoir ôté il passa à son doigt.

Inde = De là,

se recepit = il retourna

in concilium = à l’assemblée

pastorum = des bergers.

 

Ibi = Là, quand il avait tourné le chaton

ejus anuli = de cet anneau

ad palmam = vers sa paume

a nullo videbatur = il n’était vu par personne.

ipse autem = mais lui-même

omnia videbat = voyait toutes choses.

rursus = en revanche,

videbatur = il était vu (on le voyait)

cum lorsque

inverterat = il avait retourné

anulum = l’anneau

in locum = à sa place.

Hac opportunitate = complément de moyen ablatif = Par cette commodité

anuli usus = deux génitifs = de l’usage de l’anneau,

Gygès = Gygès (sujet)

interemit = tua

regem dominum = le roi, son maître.

Sustulit etc. = il supprima ceux dont il pensait qu’ils lui faisaient obstacle et personne ne put le voir dans ces forfaits. (Tu as dû oublier de copier quelque chose du latin)

 

Dernière phrase :

 

Denique = Enfin

exortus est = il se trouva

Lydiae rex = roi de Lydie.

 

Bon courage !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...