Jump to content
Sign in to follow this  
Aymeric

Livre II des Histoires naturelles de Pline l'Ancien

Recommended Posts

Bonjour à tous!

 

J'ai une phrase (ou tout du moins un morceau de phrase) à traduire pour demain, mais je bloque, j'ai beaucoup de mal!

Voici la phrase :

 

"[Formam ejus in speciem orbis absoluti globatam esse] [nomen in primis et consensus in eo mortalium orbem appellantium], [sed et argumenta rerum docent] [...] [quod convexu mediusque quacumque cernatur] [cum id accidere in alia non possit figura]."

 

J'ai réussi à délimiter les propositions (les crochets dans la phrase), mais je ne sais pas comment traduire!

J'arrive à cerner le sens global de la phrase seulement...

 

Est-ce que la première proposition est une proposition infinitive? Ou est-ce un infinitif de narration? Mais si c'est le cas, le sujet serait sous-entendu?

 

De même, la 2° proposition entre crochets, je n'arrive pas du tout à comprendre!

 

Pour la 3°, ça va, mais j'attends d'avoir traduit les autres propositions avant pour qu'il y ait une certaine cohérence.

 

Enfin, je n'ai pas encore vraiment eu le temps de me pencher sur les 2 dernières subordonnées, je voudrais traduire les autres avant.

 

Merci d'avance pour votre aide! Ca fait une paire d'heures que je stagne, et je me sens de plus en plus perdu!

Share this post


Link to post
Share on other sites

La proposition infinitive est appelée par docent qui a trois sujets au nominatif :

 

nomen -> premier sujet de la phrase

in primis -> adverbe

et in eo -> annonce le deuxième sujet (eo = ablatif neutre = ce dont nous parlons)

consensus mortalium -> deuxième sujet

orbem appellantium -> complète mortalium (= mortalium qui appellant hanc rem « orbem »)

sed et argumenta rerum -> troisième sujet, et = etiam, rerum peut ne pas se traduire comme c’est souvent le cas

docent -> verbe au pluriel

formam ejus -> sujet de la proposition infinitive

globatam esse -> verbe à l’infinitif

in speciem orbis absoluti -> explication (absolutus ici parfait)

 

Aegidius REX

Share this post


Link to post
Share on other sites

Donc le début de la phrase serait cela?

 

"Le nom avant tout, l'harmonie des hommes lui donnant pour nom "sphère", mais aussi les preuves montrent que sa forme est arrondie comme un globe"

 

"eo" reprendrait donc en fait "mundum" qui est neutre, donc ça concorderait bien!

Sinon, j'avais trouvé pour "in speciem" comme traduction "en forme de", mais j'ai préféré mettre "comme" pour qu'il n'y ait pas de répétition!

 

Pour la suite, notamment "quod convexu mediusque", est-ce que quod a le sens de "parce que, car", ou reprend-il "mundum", auquel cas ce serait une relative avec le verbe "est" en sous-entendu?

 

Merci pour la réponse en tout cas!

Share this post


Link to post
Share on other sites

harmonie des hommes : non, pensez à consensu omnium -> de l’avis de tous.

 

Allons pour « comme » mais n’oubliez pas absoluti.

 

in eo : eo ne renvoie pas à un mot précis mais à ce dont on parle : en cela.

 

Pour l’autre phrase, construire :

 

quod -> annonce la raison mais ça ne changerait pas grand-chose si vous considériez ici un relatif neutre avec mot neutre sous-entendu s’il existe dans le contexte.

quacumque cernatur -> traduire par « on », le sujet sous-entendu est ce dont on parle.

convexu mediusque -> ici il faut sous-entendre des mots pour comprendre, comme l’enclitique « que » lie deux mots de même fonction, il faut considérer convexu comme un nominatif alors que cette forme est plutôt à l’ablatif, sinon je ne vois pas ce que cela veut dire. Essayez de privilégier le sens qui est à peu près : quacumque oculus hunc mundum cernat, hic oculus tanquam in medio convexae formae sit.

cum id -> id=cela, le fait de regarder de cette manière, cum prépare la contradiction.

non possit accidere -> verbe

in alia figura -> complément

 

Aegidius REX

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pourquoi transformer les cas et se laisser influencer par les mots qui ont été supprimés du passage ?

 

[quod convexu mediusque quacumque cernatur]

parce que, dans une forme circulaire, le milieu aussi est discerné de n’importe où,

 

[cum id accidere in alia non possit figura].

comme cela ne peut arriver dans une autre figure

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n’ai pas su interpréter l’enclitique « que ».

 

Voulez-vous dire que cet enclitique équivaut à etiam ?

 

Vous voulez dire que convexu est à l’ablatif et signifie in convexu ?

 

Votre traduction ne tient pas compte du subjonctif cernatur.

 

De même, cum+subjonctif indique une contradiction : alors que cela ne peut pas (ne pourrait pas) mais c’est là un détail.

 

Aegidius REX

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si l’on considère medius comme un adjectif au nominatif, il faut alors considérer convexu comme un adjectif au nominatif, il faut donc lire convexus mediusque, sinon la phrase est inintelligible.

 

[quod convexu mediusque quacumque cernatur]

parce que, dans une forme circulaire, le milieu aussi est discerné de n’importe où,

En présentant de cette façon, vous noyez le poisson sans répondre à la question.

 

S’il y a une coquille dans le texte, il faut alors bien discuter les cas et privilégier le sens : soit convexu est à l’ablatif et ce serait alors un nom, et non un adjectif, ce qui pose problème par rapport à l’enclitique que, qui est censé relié deux mots de même nature, soit il faut lire convexus au nominatif, et alors il y a une coquille dans le texte.

 

Cela dit, même en considérant convexus au nominatif, il reste que la phrase est difficile à construire, d’où l’intérêt du juxtalinéaire avec explications point par point et rajout des mots manquants.

 

Puisque vous défendez le texte intégral en le recopiant tel quel, je veux bien une explication de votre part.

 

Aegidius REX

Share this post


Link to post
Share on other sites

Effectivement certains textes proposent convexus. Dans ce cas convexus et medius sont tout simplement des attributs du sujet sous-entendu.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comment expliquez-vous le subjonctif cernatur ?

 

Car s’il est appelé par quacumque (quocumque me vertam), le fragment quacumque cernatur ne fait plus partie de la syntaxe, et l’on se retrouve avec quod convexus mediusque, avec apparemment un sujet et un verbe sous-entendus.

 

Sinon, quacumque est un adverbe, et l’on se retrouve avec quod + subjonctif : votre traduction semble aller dans ce sens mais vous traduisez comme si vous aviez le présent cernitur, et non le subjonctif cernatur.

 

Aegidius REX

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...