Jump to content
Sign in to follow this  
aCOSwt

Accord du verbe en cas d'énumération des sujets

Recommended Posts

Bonjour,

La vetus dit :   "Quia tuum est regnum et potestas et gloria"

Je croyais qu'en pareille situation, le latin applique l'accord du verbe au pluriel. (L'attraction syntaxique ne pouvant être admise en raison de la conjonction)

Pourrait-on m'indiquer l'exception qui prévaut alors ici.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est au contraire la conjonction qui renforce l'idée de groupe constitué par les sujets. Le verbe se met très souvent au singulier en ce cas.

Voici un exemple classique :

si meum consilium auctoritasque valuisset (Cicéron)  : "si mon avis et mon autorité avaient prévalu".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci jacques pour ta réponse.

Je comprends bien ton argument de groupage des trois sujets en un seul qu'assurerait (contrairement au français) la conjonction, cependant ce ne semble pas systématique.

C'est à dire que si, de même que dans ton exemple, on peut trouver tempus necessitasque postulat on peut aussi lire beneficium et gratia homines inter se conjungunt

Le fugit juventas et decor d'Horace m'interpelle identiquement, rapporté à mon Quia tuum est regnum et potestas et gloria, se pourrait-il qu'il y ait un cas particulier lié à l'inversion du sujet ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai dit "très souvent", je n'ai pas dit toujours. Et cela dépend aussi de la place du verbe. S'il est à la fin, on aura de préférence le pluriel.

Les "règles" absolues sont rares.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Donc, en pareil cas,  j'écris comme je veux, accord pluriel ou singulier, il n'y aura pas de faute de grammaire ?

Y aura-t-il une différence implicite de sens ? Un sous-entendu ? Je veux dire :

Accord singulier :

- Dans ton exemple que Cicéron regrette que l'on n'ait pas tenu compte de son avis plus que l'on n'ait fait aucun cas de son autorité ? / Que son avis était un avis-autorisé ?

- Dans le cas d'Horace que la beauté n'est qu'un simple corollaire de la jeunesse et fuit par conséquent ? / Que la jeunesse et la beauté ne font qu'un et fuient ensemble ?

- Dans mon exemple initial que le règne la puissance et la gloire ne sont que l'expression que d'une seule entité ?

Accord pluriel :

- On ne tient pas compte de mon avis, mais pas non plus de mon autorité, on n'aurait pas tenu compte de mon âge ni de là ou j'habite, tout fout le camp de façon coïncidente ?

- Jeunesse et beauté sont juste des coïncidences qui fuient chacune de leur côté coïncidemment ?

- le règne la puissance et la gloire sont trois trucs bien distincts qui t'appartiennent au même titre que ton vélo, ta maison et ton ordinateur ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Votre analyse est rigoureuse et valide en elle-même, mais difficile à appliquer au texte de façon certaine ; de plus tout ne dépend pas du sens. Ernout et Thomas, dans leur Syntaxe latine (éd. Klincksieck), distinguent ainsi six cas de figure dans le cas de l'accord du verbe avec un seul sujet :

a) Les sujets désignent des personnes agissant séparément.

b) Les sujets se ramènent à une notion unique.

c) Le verbe précède, et les sujets ne sont pas encore tous présents à l'esprit du locuteur.

d) Le verbe est intercalé après le premier sujet.

e) Un mot répété en anaphore détache chacun des sujets.

Raisons stylistiques diverses (rythme, métrique...)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ces détails.

Abusus non tollit usum comme on dit... je me permettrai d'abuser... :unsure:

- Quia tuum est regnum et potestas et gloria : ->  cas b) Dieu ?

- si meum consilium auctoritasque valuisset -> cas b)  Cicéron ?

- tempus necessitasque postulat -> ? Je sèche! :(

- fugit juventas et decor : Raison stylistique ? (Et encore, je présume car je sais que c'est Horace)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Phrase 1 ; b) et d), le verbe étant intercalé après l'attribut accordé à regnum, mais appliqué à l'ensemble par accord de voisinage.

Phrase 2 ; b)

Phrase 3 : b) pour désigner des circonstances liées.

Phrase 4 : variante de a) : les sujets n'agissent pas séparément, mais l'un est privilégié dans l'esprit du poète :

Le texte d'Horace est :

[...] fugit retro / levis juventas et decor [...], que P. Villeneuve traduit ainsi : "Derrière nous s'enfuient la jeunesse au teint lisse et sa grâce".

C'est à dire : "et aussi sa grâce" (Horace, Odes et Épodes, éd. Les belles lettres).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...