Jump to content
Sign in to follow this  
Lucie

Tite-Live, Histoire romaine, livre XXI

Recommended Posts

Bonsoir tous le monde,

 

Je viens de finir la traduction d'un extrait du livre XXI d'Histoire romaine, et ça serait vraiment top si quelqu'un pouvait m'aider à peaufiner ma traduction!

 

Voici l'extrait original:

 

Ibi fama est in quiete uisum ab eo iuuenem diuina specie qui se ab Ioue diceret ducem in Italiam Hannibali missum; proinde sequeretur neque usquam a se deflecteret oculos. Pauidum primo, nusquam circumspicientem aut respicientem, secutum; deinde cura ingenii humani cum, quidnam id esset quod respicere uetitus esset, agitaret animo, temperare oculis nequiuisse; tum uidisse post sese serpentem mira magnitudine cum ingenti arborum ac uirgultorum strage ferri ac post insequi cum fragore caeli nimbum. Tum quae moles ea quidue prodigii esset quaerentem, audisse uastitatem Italiae esse; pergeret porro ire nec ultra inquireret sineretque fata in occulto esse.

 

Et voici ma traduction:

 

Le bruit court que là, dans le calme, une jeune homme à l'apparence divine fut vu par celui-ci (Hannibal) qui disait que Jupiter l'avait envoyé comme guide en Italie pour Hannibal, qu'il le suivît donc et ne détournât nulle part les yeux de lui. Que, d'abord craintif, sans regarder autour de lui ni derrière, Hannibal l'avait suivi; et ensuite avec le naturel curieux de l'Homme, le fait de ne pas savoir ce qu'est celui-là, ce qu'on l'empêchait de prendre en considération le tourmentait, il ne put maîtriser son envie de regarder; et alors qu'il avait vu un serpent d'une incroyable grandeur s'avancer des un vaste abattis d'arbres et de branchages, il se fait poursuivre avec fracas par un nuage de pluie. Poursuivi par cette masse, il se demande qu'elle était cette chose merveilleuse, il avait entendu dire que c'était la dévastation de l'Italie, qu'il se hâtât d'aller en avant, qu'il ne cherchât pas delà et qu'il laissât le destin être caché.

Merci :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ibi fama est in quiete uisum ab eo iuuenem diuina specie qui se ab Ioue diceret ducem in Italiam Hannibali missum; proinde sequeretur neque usquam a se deflecteret oculos. Pauidum primo, nusquam circumspicientem aut respicientem, secutum; deinde cura ingenii humani cum, quidnam id esset quod respicere uetitus esset, agitaret animo, temperare oculis nequiuisse; tum uidisse post sese serpentem mira magnitudine cum ingenti arborum ac uirgultorum strage ferri ac post insequi cum fragore caeli nimbum. Tum quae moles ea quidue prodigii esset quaerentem, audisse uastitatem Italiae esse; pergeret porro ire nec ultra inquireret sineretque fata in occulto esse.

 

Bonjour, je vous propose des corrections . Prudence cependant: attendez d'autres interventions! Cordialement.

 

Le bruit court que là,dans son sommeil , il vit un jeune homme à l'apparence d'un dieu qui disait que "Jupiter l'avait envoyé pour guider Hannibal en Italie (LA TOURNURE LATINE EST BIEN A LA VOIX PASSIVE. TRADUIRE A LA VOIX ACTIVE EST BIEN AUSSI) ; qu'il le suive donc et ne détourne en aucune occasion ses yeux (son regard) de lui" ( N'OUBLIEZ PAS LES GUILLEMETS!). D'abord craintif, sans regarder autour de lui ni derrière lui, Hannibal le suivit ( secutum ESSE sous- entendu); ensuite avec l’inquiétude naturelle à l’Homme, comme il se demandait (littéralement : agitait dans son esprit ; !!! cum agitaret animo = cum historique ) ce qu’était donc ce ( quidnam esset= interrogation indirecte) qui lui avait été interdit de voir, il ne put maîtriser son envie de regarder( secutum (esse ) et nequivisse dépendent de fama est= antériorité par rapport à un temps primaire); alors il vit (vidisse: idem que secutum esse et nequivisse) derrière lui qu’ un serpent d'une incroyable grandeur se déplaçait (ferri) dans un vaste abattis d'arbres et de branchages, puis (post) que s’ensuivit (insequi) un orage (littéralement pluie d’orage= nimbum) dans un fracas céleste . Alors, se demandant (quaerentem) quelle était cette masse prodigieuse (quae moles ea quidve prodigii esset : interrogation indirecte), il entendit ( audivisse dépend aussi de fama est) que" c’était la dévastation de l’Italie ; qu'il continue d'aller en avant( avancer), qu'il ne cherche pas à en savoir plus et permette au destin d’ être caché."

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...