Aller au contenu

Messages recommandés

:) ave

bonjour j'ai une version a rendre en très très peu de temps.

j essayerai donc de traduire de mon mieux.

 

le texte:

Agricola Romanus ante mortem suam liberos ad se in villam vocavit et haec verba dixit: "

Quamquam hanc vitam, quae ruri agimus, equidem scio vos numquam amavisse et putare illam

Romae iucundiorem esse, nolite tamen fundum a maioribus relictum vendere. Istud consilium ego

non laudo. Magna enim pecunia in loco quodam fundi latet, quam fortasse invenietis." Postquam

senex a vita discessit, filii primum magnam vineam, quae villae propinqua erat, deinde ceteros

agros, villae denique ipsos muros dies noctesque magno labore foderunt. Nihil invenerunt, sed

minore pretio quam speraverant fundum suum vendere debuerunt, quia omnia deleverant. Haec

fabula illis dicitur qui putant praemia laborem semper decorare.

 

merci de votre attention et merci d vite me repondre

:) mon brouillon de suite

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En attendant ton brouillon, une petite indication : La Fontaine a repris cette histoire dans une fable intitulée : "Le laboureur et ses enfants". Au cas où tu n'aurais pas cette fable sous la main, la voici. Attention La Fontaine n'a pas fait une traduction !

Travaillez, prenez de la peine :

C'est le fonds qui manque le moins.

Un riche Laboureur, sentant sa mort prochaine,

Fit venir ses enfants, leur parla sans témoins.

"Gardez-vous, leur dit-il, de vendre l'héritage

Que nous ont laissé nos parents :

Un trésor est caché dedans.

Je ne sais pas l'endroit ; mais un peu de courage

Vous le fera trouver : vous en viendrez à bout.

Remuez votre champ dès qu'on aura fait l'oût :

Creusez, fouillez, bêchez ; ne laissez nulle place

Où la main ne passe et repasse."

Le père mort, les fils vous retournent le champ,

Deçà, delà, partout....

si bien qu'au bout de l'an

Il en rapporta davantage.

D'argent, point de caché. Mais le père fut sage

De leur montrer avant sa mort

Que le travail est un trésor.

 

Jean de La Fontaine

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:) Merci :) pour ces indications.

 

j ai presque fini mon brouillon mais j ai des doutes sur certaines phrases. :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je propose,pour la première phrase:

 

:)

 

un agriculteur romain avant sa mort appela ces enfants dans son domaine et celui ci dit ces mots:

"bien que celui ci vit,quam campagne agimus (chasser devant soi, faire marcher, conduire, pousser, amener)bien sur je sais que vous n'avez jamais aimé la vie à la campagne,et vous avez cru que la vie a Rome était plus agréable,cependant refuser de vendre en héritage le plus grand du domaine.

Je n approuve pas...(je n y arrive pas la)

 

 

 

 

merci pour cette aide Blackstone

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

est ce juste?

merci de vite me corriger. :)

en effet je n ai que très très peu de temps avant de rendre la version. :(

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voici le début de la correction :

 

Première phrase :

deux erreurs :

- ne confond pas le possessif (ses) avec le démonstratif (ces).

- erreur sur l’analyse de « haec » : accusatif pluriel neutre de hic haec hoc : littéralement, « et dit ces choses » = et prononça ces mots :

 

Je continue la suite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voici la suite de la correction :

 

Quamquam = bien que, quoique En latin avec l’indicatif ou le subjonctif. En français avec le subjonctif.

 

Construis :

quamquam = Bien que

equidem = assurément

scio = verbe de la principale savoir + proposition infinitive

vos = sujet de l’infinitive = sujet de nunquam amavisse

hanc vitam = COD de amavisse

Le reste va mieux jusqu’à :

a majoribus relictum = relictum est un participe passé épithète de fundum

a majoribus = complément d’agent de relictum

majores = les ancêtres.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci je corrige de suite

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

un agriculteur romain avant sa mort appela ses enfants dans son domaine et prononça ces mots:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quamquam hanc vitam, quae ruri agimus, equidem scio vos numquam amavisse et putare illam

Romae iucundiorem esse, nolite tamen fundum a maioribus relictum vendere

 

quamquam = Bien que

equidem = assurément

scio = verbe de la principale savoir + proposition infinitive

vos = sujet de l’infinitive = sujet de nunquam amavisse

hanc vitam = COD de amavisse

Le reste va mieux jusqu’à :

a majoribus relictum = relictum est un participe passé épithète de fundum

a majoribus = complément d’agent de relictum

majores = les ancêtres.

 

je propose donc:

bien que celui-ci vit,quel campagne devant soi(?),assurement il sait que vous n'avez jamais aimé la vie de campagne et vous avez cru que la vie a Rome était plus agréable,Maintenant cependant je vous demande de sauver le fond de vos ancêtres.

 

 

 

est ce juste?

 

Peut être devriez vous rafraichir la page(en sélectionnant l adresse de la page et en tapant ensuite entrée )car je modifie ce que j écris pour corriger mes erreurs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quamquam hanc vitam, quae ruri agimus, equidem scio vos numquam amavisse et putare illam

Romae iucundiorem esse, nolite tamen fundum a maioribus relictum vendere

 

quamquam = Bien que

equidem = assurément

scio = verbe de la principale savoir + proposition infinitive

vos = sujet de l’infinitive = sujet de nunquam amavisse

hanc vitam = COD de amavisse

Le reste va mieux jusqu’à :

a majoribus relictum = relictum est un participe passé épithète de fundum

a majoribus = complément d’agent de relictum

majores = les ancêtres.

 

je propose donc:

bien que celui-ci vit,quel campagne devant soi(?),assurement il sait que vous n'avez jamais aimé la vie de campagne et vous avez cru que la vie a Rome était plus agréable,Maintenant cependant je vous demande de sauver le fond de vos ancêtres.

 

 

 

est ce juste?

 

Peut être devriez vous rafraichir la page(en sélectionnant l adresse de la page et en tapant ensuite entrée )car je modifie ce que j écris pour corriger mes erreurs.

 

 

 

 

 

comme ma version est a rendre pour demain merci de vite m'aider merci de votre attention

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Postquam

senex a vita discessit, filii primum magnam vineam, quae villae propinqua erat, deinde ceteros

agros, villae denique ipsos muros dies noctesque magno labore foderunt

 

la j ai du mal

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

qui peut m aider pour la seconde phrase?

JE PROPOSE:

B ien que nous vivons , cette vie à la campagne moi je sais que vous avez cru que la vie à Rome était plus agréable ,cependant je vous demande de sauver le domaine laissé(en heritage) par les ancêtres.

 

merci de me corriger vite car je dois rendre cette version demain dernier délai

 

merci :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

peut on dire comme

la vie quitta le vieillard ,les fis.....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

qui peut m aider pour la seconde phrase?

JE PROPOSE:

B ien que nous vivons , cette vie à la campagne moi je sais que vous avez cru que la vie à Rome était plus agréable ,cependant je vous demande de sauver le domaine laissé(en heritage) par les ancêtres.

 

merci de me corriger vite car je dois rendre cette version demain dernier délai

 

merci :)

Comme toujours, tu n'as pas fait l'analyse; Blackstone te l'a faite; tu n'en as tenu aucun compte et tu voudrais que tes devinettes soient justes. Elles ne PEUVENT pas l'être. Tu sais où sont les verbes, quels sont leurs sujets: tu n'as plus qu'à mettre en place le total.

Et dis-toi toujours que si ta phrase française n'a pas de sens, c'est simplement qu'elle est mal traduite; inutile, donc, de demander si elle est juste.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

voici mon brouillon

 

un agriculteur Romain avant sa mort appela ses enfants dans son domaine etprononca ces mots:

Bien que celui-ci vit,la campagne devant soit,assurement il sait que vous n'avez jamais aimé la vie à la campagne et vous avez cru que la vie à rome était plus agréable,cependant je vous demande de sauver le domaine qui vous a été laissé par vos ancêtres.

moi je n'approuve pas ce choix.

:) est ce juste ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bien que j'ai eu la traduction de cette version il y a maintenant un certains temps...

j'ai décidé de me remettre au version histoire de préparer la rentrée. :)

ce texte me fut proposé au collège et je suis au lycée !!!

Néanmoins ... enfin vous en jugerez par vous même... la version et moi ... :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Agricola Romanus ante mortem suam liberos ad se in villam vocavit et haec verba dixit

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

avant de me lancer dans cette première phrase je tiens à dire ceci :

Après avoir trouvé et analysé le verbe je recherche son sujet (sous entendu ou non) mais après je ne sais que faire... alors je regarde les mots et essaye de trouver leurs cas ...

J’espère que vous éclairerez ma lanterne

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Bon je me lance ;)

 

1/dixit ---->indicatif parfait ----> verbe au passé simple ----> 3 ème personne du singulier ---->traduction : [il/elle] dit

 

2/mais qui est donc ce il/elle ?... Selon moi c'est Agricola romanus que je traduis quasi instinctivement par un agriculteur romain(dans une version rien ne doit être laissé au doute je sais mais bon ...)

 

3/je repère un complément circonstanciel de temps que je traduis (beaucoup d'instinct vous me direz ... :( ) par avant de mourir

 

4/ En résumé on obtient donc : Avant de mourir un agriculteur romain dit ... mais que dit-il ? mais surtout à qui ?

je pense qu'il le dit à "suam liberos"autrement dit à ses enfants ( de liberis , si on pouvait avoir un "lemmatiseur en classe ..." )

On obtient donc : Avant de mourir un agriculteur romain dit à ses fils (je me suis permis de rajouter le à ).

 

5/ il me reste donc un obscure portion de phrase "ad se in villam vocavit et haec verba"

je repère un verbe vocavit ---> appela (le passé simple convient mieux que le présent ... tout se terminant en it )

haec = ce, cette, celui-ci, celle-ci

je viens de réaliser que je me suis sans doute tromper dans mon ébauche de phrase ... l'agriculteur a sans doute appelé ses enfants et leur a dit ...

je pe,se que j 'ai vraiment besoin d'une méthode avat de me lancer ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour, Barca, très heureux de te retrouver !

Malheureusement, je pars demain matin pour quatre jours. Mais je reviens jeudi soir.

En attendant, tu as laissé passer un "connecteur logique" autrement dit une conjonction de coordination, "et" et du coup, tu n'a pas vu qu'il y a dans cette phrase deux propositions indépendantes coordonnées.

Première proposition : Agricola Romanus ante mortem suam liberos ad se in villam vocavit. Le verbe est donc "vocavit", 3ème personne du singulier du parfait de l'indicatif. Tu as le sujet. Trouve le COD (accusatif) puis les compléments. Ta méthode est bonne, mais cherche les groupes de mots qui vont ensemble. Tu as trois prépositions qui introduisent chacune un complément circonstanciel : ante qui signifie "avant" et se construit avec l'accusatif c'est à dire est suivi d'un accusatif. La deuxième préposition est ad qui signifie ici "auprès de" et se construit également avec l'accusatif. Enfin "in" qui signifie "dans" et qui est suivi ici de l'accusatif car il y a mouvement : c'est "le lieu où on va".

Maintenant tu peux traduire en suivant exactement l'ordre : sujet, verbe, compléments circonstanciels.

Au fait, vocare signifie "appeler".

La deuxième proposition est :

et haec verba dixit. Tu as bien vu le verbe et son sens. Il faut maintenant analyser "haec verba".

Verba est le neutre pluriel de verbum - i = la parole. haec peut être aussi un neutre pluriel. C'est le cas ici et il se rapporte à verba. Au neutre pluriel, nominatif, vocatif et accusatif ont la même forme. C'est donc un accusatif pluriel neutre, COD de dixit. A toi ! Traduis littéralement cette phrase . Tu acquerras ainsi de la méthode.

Bon courage et à bientôt !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis également heureux de voir que vous êtes toujours sur ce forum :D

je pense que j'ai saisi ...

Je commence la traduction prochainement

Ps: Merci de votre aide !!! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui , moi aussi Blackstone ... j ai complètement oublié que j'avais posté ce message !!!

Néanmoins je continu le latin cette année et les versions sont à faire en classe (contrôle) :(

Bonne Journée ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Eh bien, bon courage ! Je comprends pourquoi les versions sont à faire en classe : les traductions des classiques sont sur internet.

Nous serons toujours heureux de t'aider le jour où tu en auras besoin !

Cordialement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et bien j'ai fini mon lycée en 2013 ... avec (entres autres) option latin bien sûr ! Je me suis orienté vers la médecine et il me reste donc un sacré paquet d'années avant de finir ! Cela dit et malgré des études prenantes je suis toujours aussi passionné d'Histoire ... Comme vous avez pu le constater la grammaire latine n'était pas mon point fort mais en ce qui concerne la civilisation je n'ai rien perdu ! Au contraire j'ai continué à accumuler !

En espérant que toute l'équipe "Nobillissimus" de Locutio se porte toujours bien ;) !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci beaucoup ! C'est vrai que nous ne rajeunissons pas... Bravo pour ces études de médecine, difficiles mais passionnantes... Il y aura donc encore un médecin latiniste ! Merci, en tout cas de t'être souvenu de nous. Tu ne peux pas savoir comme ça nous fait plaisir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×