Jump to content
Taita

Properce

Recommended Posts

Bonsoir,

 

Je soumet ma traduction d'un extrait de Properce à votre correction :

 

hic ubi tum, pro di, perfida, quisve fuit?

quid si longinquos retinerer miles ad Indos,

aut mea si staret navis in Oceano?

sed vobis facile est verba et componere fraudes:

hoc unum didicit femina semper opus.

non sic incerto mutantur flamine Syrtes,

nec folia hiberno tam tremefacta Noto,

quam cito feminea non constat foedus in ira,

sive ea causa gravis sive ea causa levis.

 

Où est-il alors, perfide, par les dieux ! Quel genre d'homme fut-il ?

Que serait-ce si je fusse retenu, soldat, chez les Indiens lointains, ou si mon navire fût immobile sur l'océan ?

Mais il vous est facile de frauder par le verbe et par la ruse :

C'est la seule chose qu'apprenne jamais une femme.

Les Syrtes ne sont pas autant balayés par le vent, ni les feuilles autant agitées par le Notus

Que la femme, qui oublie aisément ses serments dans sa colère,

Que la cause en soit grave ou légère.

 

Merci d'avance :)

Taïta

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir,

 

Je soumet ma traduction d'un extrait de Properce à votre correction :

 

hic ubi tum, pro di, perfida, quisve fuit?

quid si longinquos retinerer miles ad Indos,

aut mea si staret navis in Oceano?

sed vobis facile est verba et componere fraudes:

hoc unum didicit femina semper opus.

non sic incerto mutantur flamine Syrtes,

nec folia hiberno tam tremefacta Noto,

quam cito feminea non constat foedus in ira,

sive ea causa gravis sive ea causa levis.

 

Où est-il alors, perfide, par les dieux ! Quel genre d'homme fut-il ?

Que serait-ce si je fusse retenu, soldat, chez les Indiens lointains, ou si mon navire fût immobile sur l'océan ?

Mais il vous est facile de frauder par le verbe et par la ruse :

C'est la seule chose qu'apprenne jamais une femme.

Les Syrtes ne sont pas autant balayés par le vent, ni les feuilles autant agitées par le Notus

Que la femme, qui oublie aisément ses serments dans sa colère,

Que la cause en soit grave ou légère.

 

Merci d'avance :)

Taïta

Bonsoir, Taïta,

Je ne vois pas très bien l'objet de ta demande. As-tu fait cette traduction toute seule ? On dirait une traduction littéraire, d'ailleurs très fidèle. Que veux-tu que je corrige ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir,

 

Je soumet ma traduction d'un extrait de Properce à votre correction :

 

hic ubi tum, pro di, perfida, quisve fuit?

quid si longinquos retinerer miles ad Indos,

aut mea si staret navis in Oceano?

sed vobis facile est verba et componere fraudes:

hoc unum didicit femina semper opus.

non sic incerto mutantur flamine Syrtes,

nec folia hiberno tam tremefacta Noto,

quam cito feminea non constat foedus in ira,

sive ea causa gravis sive ea causa levis.

 

Où est-il (était) alors, perfide, par les dieux ! Quel genre d'homme fut-il ? (était)

Que serait-ce si je fusse retenu, soldat, chez les Indiens lointains, ou si mon navire fût immobile sur l'océan ?Mais il vous est facile de frauder par le verbe et par la ruse (componere "arranger" -- verba et fraudes en sont les COD)

C'est la seule chose (unum opus : "le seul travail"...) qu'apprenne jamais une femme.

Les Syrtes ne sont pas autant balayés par le vent, (mutantur idée : "se modifient", "se métamorphosent"... -- il s'agit de bancs de sable près des côtes de Libye qui changent perpétuellement de place avec le vent => danger pour la navigation flamine incerto : idée : "sous l'effet du souffle qui crée l'incertitude" => p.ex. "sous l'effet du vent imprévisible")

ni les feuilles autant agitées par le Notus

Que la femme, qui oublie aisément ses serments dans sa colère, ("que bien vite se détruit (1) le pacte [d'amour] dans une colère de femme")

(1) difficile à rendre à cause de l'expression hardie quam cito... non "que vite... ne pas" . Le mouvement du passage est : "Les bancs de sable des Syrtes, etc. ne changent pas aussi vite que bien vite le pacte ne se maintient pas." Alors pour traduire il faudrait peut-être penser à "Les Syrtes changent continuellement, les feuilles tremblent sans arrêt..., mais plus vite encore se détruit le pacte...")

Que la cause en soit grave ou légère.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, Taïta,

 

Le doute de Raoul m'amène à te poser frfanchement la question. Nous savons que l'exercice favori, à l'heure actuelle, des cours et des manuels de latin est de donner à l'élève (sauf pour de courts passages) le texte et une traduction littéraire. Le jeu consiste alors à comparer texte et traduction et à dire ce qu'on pense de la traduction. Je pense personnellement que cet exe'rcice, qui ne manque pas, par ailleurs d'intérêt, suppose une connaissance et une maîtrise de la langue latine que ne peuvent avoir, aussi "bons" soient-ils, des élèves de première ou terminale. Ceci dit, nous ne refusons pas du tout notre aide à ce genre d'exercice, à condition qu'on nous expose clairement la règle du jeu...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Traduction "Remacle"

où était-il, perfide, et quel sentiment, grands dieux ! agitait alors son âme ?

Que serait-ce, si j'étais retenu sous les armes dans des contrées lointaines, ou si mon navire était arrêté par le calme au milieu de l'Océan ? Mais il vous est facile de nous tromper par vos paroles et par vos ruses ; c'est l'art unique qu'une femme étudie à tous les instants. Les Syrtes voguent à l'aventure au souffle incertain de l'Aquilon, et la feuille tremble sans cesse au vent d'hiver ; mais une femme oublie plus facilement encore ses serments dans son courroux, que la cause en soit grave ou légère.

 

Oui, en effet, cela ressemble à la traduction Remacle un peu transformée. Comme dit Joe Dalton à plusieurs reprises : "On a été eus !" :o Mais la traduction Remacle ne casse pas la baracle !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout à fait d'accord, y compris sur la traduction ! Mais je ne suis pas sûr que Taïta ait voulu nous "avoir". Laissons-lui au moins le bénéfice du doute... Mais on aimerait bien qu'elle se manifestât ! (pour rester dans le ton de la traduction en question...). Depuis que j'ai trouvé sur le site de l'académie de Versailles un exercice de version où la consigne était textuellement : "Traduisez approximativement le texte", plus rien ne m'étonne...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Je tiens avant tout à remercier Fernand pour sa correction.

 

Comme Blackstone, je suis un peu sceptique sur le "ma" de "ma traduction"...Si vous souhaitez quelques informations complémentaires, vous pouvez en trouver ici: http://remacle.org/bloodwolf/poetes/properce/livre2.htm

 

Comme je l'ai déjà fait sur l'ancien forum, pour une autre traduction, je me permet de repousser votre lien, qui ne présente à mon sens aucun intérêt pour moi à l'heure actuelle.

 

On dirait une traduction littéraire, d'ailleurs très fidèle

 

Si cela peut vous intéresser, je travaille le latin par le CNED. Les cours consistent en plusieurs parties :

 

- L'histoire

- La traduction littérale

- La traduction élégante (ces deux derniers points allant toujours ensemble et à la suite)

- Le commentaire de texte

- La grammaire.

 

Je ne pense pas utile de m'étendre, voici pour toute explication ma réponse à un Message Privé de Blackstone (qui, je l'espère de tout cœur, ne s'offusquera pas du fait que je le poste)

 

Bonsoir, Taïta,

Je me permets ce message privé parce que je ne voudrais pas que tu te sentes mise en accusation par nos remarques ! Nous ne demandons qu'à t'aider vraiment. Mais pour être efficace, il faut que nous sachions exactement quelle est ta demande. Je pense, quant à moi, qu'il s'agit de l'exercice qui consiste à faire la critique d'une traduction. Mais pourquoi ne pas nous le dire tout simplement ? Nous nous ferons un plaisir d'en discuter avec toi.

A bientôt !

 

Daniel Blackstone

 

-----

 

Bonjour Blackstone,

 

Je vois tous ces messages maintenant avec surprise (en effet, je ne suis pas repassé sur internet depuis que j'ai posté ma traduction).

Ma foi, j'avoue que j'ai du mal à comprendre vos craintes.

Sans doute un peu sèche parce que j'ai habituellement du mal à les formuler, ma demande explique bien ce que j'attends : une correction de ma traduction. Ma dans toute sa signification ;)

 

Je ne fais pas le critique d'une traduction déjà faite : c'est le type d'exercice qui me rebute. Je n'ai pas le savoir nécessaire à l'appréciation du travail de quelqu'un d'autre.

Je ne copie ni ne remanie aucune traduction non plus. Durant le temps que je mettrai à recopier et vérifier une traduction si je remaniai, j'ai celui d'apprendre et de tirer le plus de choses possible de ce que je fais : je ne vois donc pas d'intérêt à ce type d'exercice. Qui suit un autre ne trouve rien, voire ne cherche rien, comme on le dit parfois.

 

Je vous remercie donc pour votre aide, qui n'y fut pas pour rien dans mon travail.

De même que je remercie un bon vieux dictionnaire, une bonne vieille grammaire, latine et française.

Et pour tirer un point positif des remarques lues, je dirai que je dois sans doute me sentir flatté que vous ayez pris ma traduction pour celle d'un autre (ceci dit, le texte en question n'a pas mille sens...), de quoi je conclu qu'elle n'est pas mauvaise :)

 

Toutes mes salutations,

Taïta

 

Cordialement

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...