Jump to content
Shaly

Pline le Jeune

Recommended Posts

Bonjour tout le monde !

Donc voilà, j'ai un texte avec lequel je dois faire un mot à mot. le problème c'est qu'il y a une phrase où je ne comprends pas comment elle fonctionne.

Voici le texte :

Interim Miseni ego et mater... Sed nihil ad historiam, nec tu aliud quam de exitu ejus scire voluisti. Finem ergo faciam. Unum adiciam, omnia me quibus interfueram quaeque statim, cum maxime vera memorantur, audieram persecutum. Tu potissima excerpes. Aliud est enim epistulam, aliud historiam, aliud amico, aliud omnibus scribere. Vale.

Voici ma... traduction vraiment très laide xD.

Cependant, à Misène, moi et ma mère... Mais tu n'as rien voulu savoir pour l'histoire, tu n'as voulu savoir rien d'autre qu'à propos de sa mort. (<- Déjà là, c'est pas terrible mais est-ce qu'au moins le mot à mot est respecté ?) Donc je ferai une limite. J'ajouterai quelque chose, [...] => Là ça beugue. Ca pourrait donner un truc du genre : J'avais été présent à toutes les choses... mais je peine :S

La suite : Toi tu choisiras l'essentiel. En effet, il est différent d'écrire une lettre, d'écrire un récit historique, d'écrire à un ami, d'écrire à tous. Porte-toi bien.

 

Donc voilà, si vous pouviez me donner un ptit coup de pouce =D.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cet exercice doit vous montrer les sous-entendus très difficiles à cerner :

 

interim -> pendant ce temps-là, à Misène moi et ma mère (ici on omet le verbe être, ma mère et moi étions à Misène)

 

sed nihil ad historiam : le verbe et le sujet sont sous-entendus, vous croyez qu’il s’agit du verbe de la fin mais ce n’est pas le cas car Pline a cette fois-ci explicitement écrit le sujet « tu » : littéralement, mais rien à cette histoire, le sujet sous-entendu est par exemple « hoc », cela, c’est-à-dire le fait que nous étions ma mère et moi à Misène, et le verbe est par exemple pertinet ou attinet, mais ça ne concerne en rien <notre> histoire (probablement celle qu’il raconte).

 

nec tu -> pas plus que toi etc..

 

finem : il s’agit de la fin de cette lettre : je mettrai donc fin à cette lettre (je ferai donc la fin)

 

aliud…aliud : <c’est> une chose <de faire ceci>, <c’en est> une autre <de faire cela> (il y a deux périodes, une première avec des accusatifs et une deuxième avec des datifs)

 

Ægidius REX

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Okay, merci ! Pour le passage du milieu, j'ai : J'ajouterai quelque chose, [j'ajouterai] que j'expose toutes les choses auxquelles j'avais été présent et chacune que j'avais entendue aussitôt, lorsqu'elles avaient été racontées le plus vrai.

Est-ce que c'est ça où alors j'me suis trompée dans les cas ?

Pour moi :

* omnia et quaeque sont à l'accusatif pluriel neutre, sur le même plan. Mais comment traduire quaeque s'il est au pluriel vu que ça veut dire chacun ? Avec un superlatif, on pourrait donner un autre sens, mais le seul superlatif c'est maxime qui est le superlatif de l'adverbe magis donc j'pense pas que ce soit ça.

Donc voilà, si j'pouvais encore avoir un ptit coup de pouce ^^". Merci :).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...