Jump to content
Euphoria

Version d'un petit texte de Llhomond

Recommended Posts

Bonsoir :) J'aurai besoin d'aide car j'ai une version à rendre pour jeudi que voici :

 

Horace, héros, national, va commettre un crime horrible dans sa famille : c'est cet épilogue dramatique qui inspirera une tragédie à Corneille.

"Romani ovantes ac gratulantes Horatium accipiunt et domum deducunt. Princeps ibat Horatius, trium fratrum spolia prae se gerens. Illi obvia fuit soror, quae sponsa fuerat uni ex Curiatiis, viosque super humeros fratris paludamento sponsi, quod ipsa confecerat, flere et solvere crines coepit. Movit ferocis juvenis animum comploratio sororis in tanto gaudio publico : itaque gladio transfixit puellam."

 

Llhomond, De Viris illustribus

 

Le vocabulaire que j'ai cherché :

 

Romani : les Romains

ovantes : du verbe ovo, as, are : pousser des cris de joie

ac : et

gratulantes : du verbe gratulor : féliciter

Horatium : Horace

accipiunt : recevoir

domum :maison

deducunt : amener, reconduire (en cortège)

princeps : le premier

ibat : (?) c'est un verbe à la 3ème personne mais je n'ai pas trouvé lequel

trium : trois

fratrum : frères

spolia : dépouilles

prae : (+acc) devant

se : se, soi

gerens : participe présent de porter (à moins que cela soit le participe présent du verbe "se gerere" qui veut dire se conduire)

illi : celle

obvia : qui va au-devant de

fuit : était

soror : soeur

quae : qui, que

sponsa : fiancée

fuerat : avait été

uni : un seul

ex : hors de

Curiatiis : Curiaces

visoque : (serait-ce le verbe voir ?)

super : sur, en plus de

humeros : épaule

fratris : frère

paludamento : manteau militaire

sponsi : fiancé

quod : parce que

ipsa : elle-même

confecerat : avait confectionné

flere : pleurer

solvere : dénouer, libérer

crines : cheveux

coepit : elle a commencé, s'est mise à

movit : mouvoir, émouvoir

ferocis : farouche

juvenis : jeune homme

animimum : esprit

comploratio : chagrin

tanto : grand

gaudio : joie

publico : public

itaque : c'est pourquoi

gladio : glaive, épée

transfixit : il transperce

puellam : la jeune fille

 

Il y a des mots dont je ne suis pas sûre de la signification et d'autres dont je ne l'ai tout simplement pas trouvée.

Quant à mon brouillon, j'ai essayé de faire quelque chose mais ce n'est pas terrible :

 

Les Romains, poussant des cris de joie et félicitant (pas très français) reçoivent Horace, et reconduisent à la maison. Le premier..... Horace, portant devant soi les dépouilles des trois frères. Celle qui va au-devant était sa soeur, qui avait été fiancée... sur l'épaule de son frère le manteau militaire qu'elle avait confectionné elle-même, elle se mit à pleurer et à dénouer ses cheveux. Le chagrin de sa soeur dans la grande joie publique émut le farouche jeune homme : c'est pourquoi il transperça la jeune fille de son glaive.

 

Bref, comme vous le voyez, j'aurai bien besoin d'un petit coup de pouce :)

Je vous en remercie d'avance !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qu’il faut faire plutôt que de chercher chaque mot, c’est traduire par groupe de mots, sinon c’est illisible.

 

Romani ->

ovantes ac gratulantes ->

Horatium accipiunt ->

et domum deducunt ->

 

Horatius princeps ibat -> Horace allait le premier (princeps, nominatif apposé à Horatius)

gerens ->

prae se ->

spolia ->

trium fratrum -> genitif pluriel qui accompagne spolia

 

Illi obvia -> illi au datif renvoyant à Horace, obvia au nominatif

fuit soror ->

quae sponsa fuerat -> laquelle avait été etc.

uni ex Curiatiis -> uni au datif

 

Il faut présenter ainsi et proposer une traduction par groupe de mots. Ensuite, une fois le sens compris, vous peaufinez la traduction.

 

Ægidius REX

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petit coup de pouce supplémentaire :

Les Romains, poussant des cris de joie et félicitant (pas très français) reçoivent Horace, et reconduisent à la maison. Le premier..... Horace, portant devant soi les dépouilles des trois frères. Celle qui va au-devant était sa soeur, qui avait été fiancée... sur l'épaule de son frère le manteau militaire qu'elle avait confectionné elle-même, elle se mit à pleurer et à dénouer ses cheveux. Le chagrin de sa soeur dans la grande joie publique émut le farouche jeune homme : c'est pourquoi il transperça la jeune fille de son glaive.

 

Les romains, poussant des cris de joie et le remerciant (le latin n'exprime pas forcément ce qui est évident, surtout lorsque "Horatium" vient juste après) et le (même remarque : ici, "Horatium" est, comme on dit en mathématiques, en "facteur commun") reconduisent

domum = à la maison, ou tout simplement chez lui.

Jusque là, c'est très bien.

Princeps : le premier ou En tête

ibat = du verbe eo, ire. A toi de jouer !

 

Ensuite, c'est bon.

 

Attention ensuite à bien construire en regardant bien les cas :

obvius esse = aller au devant de + datif

uni : Quel cas ?

unus ex = un des...Visoque super humeros fratris paludamento sponsi : c'est ce qu'on appelle un "ablatif absolu". Connais-tu cela ?

 

gladio stricto = nouvel ablatif absolu.

 

Mais, dans l'ensemble, ce n'est pas mal du tout !

Corrige et envoie nous le résultat !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors je vais refaire comme Ægidius REX l'a conseillé :

 

Romani : les Romains

ovantes ac gratulantes : poussant des cris de joie et félicitant

Horatium accipiunt : (ils) reçoivent Horace

et domum deducunt : et (le) reconduisent à la maison

 

Les Romains, poussant des cris de joie et le félicitant, reçoivent Horace et le reconduisent chez lui.

 

Princeps ibat Horatius : Horace allait le premier

gerens : portant

prae se : devant soi

spolia : dépouilles

trium fratrum : trois frères

 

Horace allait le premier, portant devant soi les dépouilles des trois frères.

 

Illi obvia : qui va au-devant de celui-là

fuit soror : était sa soeur

quae sponsa fuerat : qui avait été fiancée

uni ex Curiatiis : à un des Curiaces

 

(il faudrait rajouter "celle" en sujet pour que la phrase aie du sens) qui va au-devant de celui-là était sa soeur qui avait été fiancée à un des Curiaces,

 

visoque : je ne sais pas ce que c'est comme verbe et la terminaison en "o" pour une 3ème personne est bizarre...

super humeros fratris : sur les épaules de son frère

paludamento sponsi : le manteau de son fiancé

quod ipsa confecerat : qu'elle avait confectionné elle-même

flere et solvere crines copeit : elle se mit à pleurer et détacher ses cheveux

Et... "viso ?" sur les épaules de son frère le manteau militaire de son fiancé qu'elle avait confectionné elle-même, elle se mit à pleurer et à détacher ses cheveux.

 

movit ferocis juvenis : émut le farouche jeune homme (mais ce n'est pas un CDN...)

animum comploratio sororis : l'esprit du chagrin de sa soeur

in tanto gaudio publico : dans la grande joie publique

itaque gladio transfixit puellam : c'est pourquoi il transperça la jeune fille de son glaive.

 

L'esprit du chagrin (ça ne se dit pas ?) de sa soeur dans la grande joie publique émut le farouche jeune homme, c'est pourquoi il transperça la jeune fille de son glaive.

 

 

BLACKSTONE : Visoque super humeros fratris paludamento sponsi : c'est ce qu'on appelle un "ablatif absolu". Connais-tu cela ?

 

gladio stricto = nouvel ablatif absolu.

 

Un ablatif absolu ? Je ne comprends pas. C'est composé d'un nom à l'ablatif suivi d'un participe...c'est ça ? Parce que je ne vois pas de participe. Et gladio stricto n'est pas dans le texte et il n'y a pas de participe dedans en plus.

Un participe, c'est bien quand il y a le suffixe -nt quelque part (pour le participe présent) ? ou les desinances -tus, -ta-, -tum (pour le participe passé) ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Illi obvia : qui va au-devant de celui-là

fuit soror : était sa soeur

quae sponsa fuerat : qui avait été fiancée

uni ex Curiatiis : à un des Curiaces

 

(il faudrait rajouter "celle" en sujet pour que la phrase aie du sens) qui va au-devant de celui-là était sa soeur qui avait été fiancée à un des Curiaces,

 

Oui, si on veut garder l’ordre des mots avec « illi » en tête. Ce n’est pas toujours possible. On peut traduire tout simplement :

Sa sœur, qui avait été fiancée à l’un des Curiaces, alla au devant de lui. Ou, pour tenir compte du « mouvement » du texte :

Au devant de lui se porta sa sœur, qui avait été fiancée à l’un des Curiaces. Attention fuit est un parfait et pas un imparfait.

 

visoque : je ne sais pas ce que c'est comme verbe et la terminaison en "o" pour une 3ème personne est bizarre...

super humeros fratris : sur les épaules de son frère

paludamento sponsi : le manteau de son fiancé

quod ipsa confecerat : qu'elle avait confectionné elle-même

flere et solvere crines copeit : elle se mit à pleurer et détacher ses cheveux

 

Et... "viso ?" sur les épaules de son frère le manteau militaire de son fiancé qu'elle avait confectionné elle-même, elle se mit à pleurer et à détacher ses cheveux.

 

viso : video, vides videre, vidi, visum = voir . Viso, participe passé passif.

Voici la construction et la traduction pour que tu comprennes ce qu’est un ablatif absolu :

 

-que = Et

paludamento sponsi = sujet du participe passé passif « viso » = le manteau de son fiancé

viso = ayant été vu

Le reste est correct.

En français, nous dirons : Et ayant vu sur les épaules de son frère le manteau militaire de son fiancé, manteau qu’elle avait confectionné elle-même, elle se mit à pleurer et à détacher ses cheveux. (Détacher ses cheveux est un signe de deuil).

Deux remarques : il n’y a aucun possessif dans le texte latin car ils seraient dans l’ablatif absolu. Or aucun mot d’un ablatif absolu ne peut renvoyer à un élément de la principale. Deuxième remarque : j'ai répété "manteau", car le français n'aime pas séparer le relatif de son entécédant, parce que cela peut créer des ambiguités. En latin, quod ne peut renvoyer qu'à paludamento (neutre). En français, le que peut renvoyer aussi bien à "fiancé" qu'à "manteau"...

 

movit ferocis juvenis : émut le farouche jeune homme (mais ce n'est pas un CDN...)

animum comploratio sororis : l'esprit du chagrin de sa soeur

in tanto gaudio publico : dans la grande joie publique

itaque gladio transfixit puellam : c'est pourquoi il transperça la jeune fille de son glaive.

 

L'esprit du chagrin (ça ne se dit pas ?) de sa soeur dans la grande joie publique émut le farouche jeune homme, c'est pourquoi il transperça la jeune fille de son glaive.

 

Attention aux cas !!!

Comploratio est au nominatif (comploratio – complorationis). C’est donc le sujet de movit.

Très normalement, le génitif « ferocis juvenis » est placé devant le nom qu’il complète, et ce nom, c’est « animum », accusatif COD de movit.

 

Pour la fin, ton texte a été coupé. Il s’agit d’un passage de Lhomond dont le texte original est :

stricto itaque gladio. Le professeur (ou le livre) a simplifié le texte. Donc, pas de deuxième ablatif absolu. Donc ta fin est correcte. Je te laisse donc le soin de refaire cette dernière phrase en construisant comme je te l’ai indiqué.

Bon courage !

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'accord. Par contre, pour le participe passé passif "viso", pourquoi la terminaison c'est "o" ? Parce que je croyais que c'était toujours -us, -a ou -um.

Sinon, il va falloir que je revoie l'ablatif absolu parce que j'étais un peu à côté de la plaque^^ D'ailleurs, j'ai une question :

Deux remarques : il n’y a aucun possessif dans le texte latin car ils seraient dans l’ablatif absolu.

Je n'ai pas très bien compris. Le latin n'utilise jamais de pronom possessif de toute façon non ?

 

Et pour la dernière phrase, ça donne :

 

Le chagrin de sa soeur dans la grande joie publique émut l'esprit du farouche jeune homme, c'est pourquoi il transperça la jeune fille de son glaive.

 

Et en tout :

Les Romains, poussant des cris de joie et le félicitant, reçoivent Horace et le reconduisent chez lui. Horace allait le premier, portant devant soi les dépouilles des trois frères. Au devant de lui se porta sa sœur, qui avait été fiancée à l’un des Curiaces, et ayant vu sur les épaules de son frère le manteau militaire de son fiancé, manteau qu’elle avait confectionné elle-même, elle se mit à pleurer et à détacher ses cheveux. Le chagrin de sa soeur dans la grande joie publique émut l'esprit du farouche jeune homme, c'est pourquoi il transperça la jeune fille de son glaive.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme il est très tard, je te réponds succinctement... Mais je t'en dirai plus demain.

Le participe passé se décline comme un adjectif de la première classe : sur bonus -a -um. Il fait donc -o à l'ablatif.

Le latin utilise beaucoup moins que nous le possessif. Il ne l'utilise que lorsque c'est nécessaire au sens ou pour éviter une ambiguité. Mais il l'utilise quand même !

D'accord pour ta traduction.

Bonne nuit !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je reviens sur ma réponse d'hier :

Le latin utilise les possessifs d'une manière différente de la nôtre. Il les utilise moins, mais à la troisième personne, le possessif peut être "réfléchi" ou "non réfléchi"... Mais tu verras cela en son temps.

En ce qui concerne l'ablatif absolu : c'est une proposition inserrée dans une autre proposition, mais qui n'a aucun lien grammatical avec elle. Le sujet de la proposition est à l'ablatif. Le verbe est au participe présent ou passé. Ce participe se décline comme un adjectif et se met également à l'ablatif. Il s'accorde en genre et en nombre avec le sujet.

Donc, les participes suivent les déclinaisons de adjectifs. Le participe passé se décline sur bonus bona bonum. Le participe présent est formé du radical du présent plus la terminaison -ns au nominatif et -ntis au génitif. Ils ont le génitif pluriel en -ium.

A bientôt !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...