Aller au contenu
Alice7

Hygin, l'Astronomie, Livre II, 26

Messages recommandés

Bonjour,

J'ai du mal avec la construction du passage que j'ai mis en rouge...

Et peut-on considérer que toute la phrase qui contient ce passage et qui commence par l'accusatif Jovem autem est une proposition infinitive ? (le verbe qui l'introduit serait sous-entendu ? )

Merci beaucoup ! :)

 

SCORPIUS. Hic propter magnitudinem membrorum in duo signa dividitur, quorum unius effigiem nostri Libram dixerunt. Sed omnino totum signum hac de causa statutum existimatur: quod Orion cum venaretur, et in eo exercitatissimum se esse confideret, dixisse etiam Dianae et Latonae se omnia, quae ex terra oriantur, interficere valere. Quare Terram permotam, Scorpionem misisse, qui eum interficere monstratur. Iovem autem utriusque animum admiratum, Scorpionem inter astra conlocasse, ut species eius hominibus documento esset, ne quis eorum aliqua re sibi confideret. Dianam autem propter studium Orionis petisse ab Iove, ut idem illi beneficium daret petenti, quod Terrae ultro tribuisset. Itaque eum ita constitutum, ut, cum Scorpius exoriatur, occidat Orion.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Toutes les infinitives dépendent du hac de causa... quod du début. Signalons que c'est là une construction tout à fait incorrecte en latin classique. Dans la traduction, il est conseillé de faire de toutes ces propositions des indépendantes.

Mot à mot :

"Or Jupiter, admirant l'audace de l'un et de l'autre, plaça le Scorpion au milieu des astres afin que son image serve aux aux hommes d'engagement à ce qu'aucun d'eux ne se fie à quoi que ce soit"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour j'ai fait une traduction a rendre dans 2 jours sans aide et j'aime pas demander à mes camarades car je suis quelque peu timide..., j'aimerais avoir une traduction de ce texte pour soutenir ma moyenne. Merci :/

SCORPIUS. Hic propter magnitudinem membrorum in duo signa dividitur, quorum unius effigiem nostri Libram dixerunt. Sed omnino totum signum hac de causa statutum existimatur: quod Orion cum venaretur, et in eo exercitatissimum se esse confideret, dixisse etiam Dianae et Latonae se omnia, quae ex terra oriantur, interficere valere. Quare Terram permotam, Scorpionem misisse, qui eum interficere monstratur. Iovem autem utriusque animum admiratum, Scorpionem inter astra conlocasse, ut species eius hominibus documento esset, ne quis eorum aliqua re sibi confideret. Dianam autem propter studium Orionis petisse ab Iove, ut idem illi beneficium daret petenti, quod Terrae ultro tribuisset. Itaque eum ita constitutum, ut, cum Scorpius exoriatur, occidat Orion.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour, je souhaiterais avoir la traduction de ce texte s'il vous plait. Merci

 

SCORPIUS. Hic propter magnitudinem membrorum in duo signa dividitur, quorum unius effigiem nostri Libram dixerunt. Sed omnino totum signum hac de causa statutum existimatur: quod Orion cum venaretur, et in eo exercitatissimum se esse confideret, dixisse etiam Dianae et Latonae se omnia, quae ex terra oriantur, interficere valere. Quare Terram permotam, Scorpionem misisse, qui eum interficere monstratur. Iovem autem utriusque animum admiratum, Scorpionem inter astra conlocasse, ut species eius hominibus documento esset, ne quis eorum aliqua re sibi confideret. Dianam autem propter studium Orionis petisse ab Iove, ut idem illi beneficium daret petenti, quod Terrae ultro tribuisset. Itaque eum ita constitutum, ut, cum Scorpius exoriatur, occidat Orion.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Puisque c'est le même texte que celui d'Alice, tu peux déjà utiliser les indications de Jacques, puis tu nous envoies ta traduction pour qu'on puisse la corriger. A bientôt, donc.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour ! je dois savoir traduire ce texte pour le bac or il me manque la fin de la traduction :wacko: quelqu'un pourrait-il m'aider ? merci d'avance ! (c'est ce qui est surligné en rouge qu'il me manque)

Scorpius.

Le Scorpion.

Hic dividitur in duo signa propter magnitudinem membrorum, quorum dixerunt effigiem unius nostri Libram.

Celui-ci est divisé en deux signes à cause de la grandeur de ses membres, lesquels ils ont appelé la forme de l’un d’entre eux Balance.

Sed signum omnino totum existimatur hac statutum de causa, quod Orion cum venaretur,

Mais le signe tout entier est estimé avoir été placé pour cette raison, que Orion chassait,

et se esse exercitatissimum confideret in eo, dixisse etiam Dianae

et qu’il croyait être le plus exercé en ayant confiance en lui dans ce domaine (la chasse), il avait dit aussi à Diane

et Latonae valere se interficere omnia quae oriantur ex terra.

et à Latone qu’il était capable de tuer tout ce qui naîtrait hors de sa terre.

Quare demonstratur Terram permotam misisse scorpionem, qui eum interficeret.

Pour cette raison il est signalé que la Terre émue/effrayée a envoyé un scorpion, qui (celui-ci) tuait.

Autem Jovem utriusque admiratum animum, conlocasse scorpionem inter astra,

On dit que Jupiter ayant admiré l’esprit, il plaça le scorpion parmi les astres,

ut species esset documento ejus hominibus, ne quis aliqua eorum confideret re sibi.

afin que son aspect soit un enseignement pour les hommes, à ce qu'aucun d'eux n’ait confiance en quoi que ce soit.

Autem Dianam propter studium Orionis petisse ab Jove,

Or Diane à cause/par crainte de l’étude d’Orion demande à Jupiter,

ut idem illi beneficium daret petenti, quod tribuisset ultro Terrae.

qu’il donne

qu’il avait donné au-delà de la Terre.

Itaque eum ita constitutum, ut cum Scorpius exoriatur, occidat Orion.

C’est pourquoi

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

personne ? :(

C'était dimanche hier.

 

Il y aurait quelque chose à dire sur la traduction déjà faite qui dénote le procédé tristement classique de "traduire pour comprendre", malheureusement presque universellement enseigné pour le latin. Ce n'est pas votre faute.

Avec des erreurs qui, précisément, entravent la compréhension.

 

Ex. dans la première phrase : "… lequels ils ont appelé la forme de l'un d'entre Balance."

Qui sont les "ils" en question ?

En réalité, le sujet de " dixerunt " est "nostri", et "quorum" est au génitif.

Donc : "… dont les nôtres ont dit que l'un représentait la Balance." (j'ai traduit le substantif "effigiem" par un verbe).

 

Je voudrais vous suggérer de comprendre d'abord (au moins un peu) le texte latin avant de le traduire, ce serait plus facile. De toute façon, comme c'est un exercice de traduction, il faut le rendre en bon français (et pas seulement prouver qu'on est arrivé à extraire le sens).

 

Avant de passer aux phrases que vous demandez, je vous signale votre 5e ligne où vous avez raté un pronom de rappel : "eum" dans "qui eum inteficeret" = "qui le tuerait".

 

"Autem Dianam propter studium Orionis petisse ab Jove, ut idem illi beneficium daret petenti, quod tribuisset ultro Terrae."

 

Cette phrase forme un tout, je ne vois pas bien l'avantage de la couper en deux, mais admettons (d'ailleurs, c'est plutôt trois).

 

Nous sommes toujours en proposition infinitive introduite par "desmonstratur" (sous-entendu) et sujet à l'accusatif. Avez-vous remarqué que "petisse" était au parfait ? Infinitif, oui, mais passé. ("petisse" est une contraction de "petiisse" ou "petivisse".)

Il n'y a qu'un temps du passé à l'infinitif latin, ici pour le traduire, en pensant à ce qui précède, j'opte pour le passé antérieur :

 

"… Or Diane avait demandé à Jupiter …"

 

La circonstance de cette demande est "propter studium Orionis". Il ne s'agit pas d'étude. "studium" signifie, parmi ses premier sens, "intérêt porté à ...", "empressement pour ...", ce qui nous convient ici (je vous laisse reformuler la phrase).

 

La suite : ut idem illi beneficium daret petenti,

 

"qu'il donne", c'est bien. En latin il est au subjonctif imparfait par accord de temps avec "petisse".

Pourquoi calez-vous ? L'ordre des mots ? Alors voilà la même proposition avec les mots dans l'ordre français (ce n'est pas très latin...) : "ut daret idem beneficium illi petenti".

 

Je vous laisse traduire "idem beneficium" et chercher à qui se rapporte le datif "illi petenti".

 

Dans la troisième proposition, quod tribuisset ultro Terrae, je vous demanderai seulement, pourquoi vous avez traduit/compris "ultro" par au-delà ? (et "au-delà de la Terre", qui plus est...). Ce n'est pas une préposition, mais un adverbe, qui dans ce contexte signifie "de son côté", l'idée étant que Jupiter accorde le même bienfait "de part et d'autre" à la Terre et à Orion ; le plus simple est de ne pas le traduire, pour garder une phrase française légère.

 

La dernière phrase : "Itaque eum ita constitutum, ut, cum Scorpius exoriatur, occidat Orion."

Il faut se souvenir que " eum " un pronom de rappel.

 

Avec " constitutum ", je sens un auxilaire "est" sous-entendu. C'est donc un verbe au parfait passif.

"ut" introduit la manière dont le Scorpion a été constitué.

Je pense que vous êtes assez fort pour comprendre le reste. Cependant ne vous trompez pas d' " occidat " : cherchez celui qui s'associe logiquement avec " exorīrī " : occĭdĕre ou occīdĕre.

 

Edit 06-06-2016 22h30 : une étourderie supprimée. "eum", qui est masculin, se rapport à "hic" (scorpius) tout au début du texte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'était dimanche hier.

 

Il y aurait quelque chose à dire sur la traduction déjà faite qui dénote le procédé tristement classique de "traduire pour comprendre", malheureusement presque universellement enseigné pour le latin. Ce n'est pas votre faute.

 

Sauf que c'est exactement le contraire : le principe est de ne pas traduire tant qu'on n'a pas compris...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

C'était dimanche hier.

 

Il y aurait quelque chose à dire sur la traduction déjà faite qui dénote le procédé tristement classique de "traduire pour comprendre", malheureusement presque universellement enseigné pour le latin. Ce n'est pas votre faute.

Sauf que c'est exactement le contraire : le principe est de ne pas traduire tant qu'on n'a pas compris...

Quel beau principe ! Encore faudrait-il qu'il soit appliqué. On peut rêver...

Heureux d'apprendre, que vous, vous l'appliquez.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vous devez avoir eu un bon enseignement en petit latin et petit grec et je devine que votre propre enseignement est excellent.

Je ne savais pas que ce principe avait été posé officiellement en 1997. Je vérifierai à l'occasion auprès de mes petits enfants l'application qui en est faite. Ce que j'ai remarqué c'est que nombre d'élèves qui viennent sur ce forum (et sur d'autres) semblent l'ignorer.

Je vous remercie de vos remarques qui me permettent de rectifier mon jugement. Elles me donnent un argument de plus pour inviter nos visiteurs à comprendre le latin d'abord. :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

 

 

 

 

 

 

Il faut se souvenir que " eum " se rapporte à "signum" (qui figure à la deuxième phrase). C'est un pronom de rappel.

 

"Signum" étant du neutre, "eum "ne peut le rappeler

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×