Jump to content
hélène22

Version Andromède et Persée

Recommended Posts

Bonjour, j'ai une version à rendre très vite et je ne comprend rien au latin. Si vous pouviez m'aider ...

 

Voici les deux premières phrases:

 

Quam simul ad duras religatam bracchia cautes vidit Abantiades..., trahit inscius ignes et stupet et, visae correptus imagine formae, paene suas quatere est oblitus in aere pennas .

 

Voici mon brouillon:

 

Le descendant d'Abas voit aussitôt Andromède attachée par les bras à des rochers durs..., il se laisse pénétrer insouciant par les feux de l'amour et demeure immobile.

 

Après je bloque mais le problème c'est que je n'arrive pas a bien analyser ce qui peut fausser toutes mes traductions :/

 

Merci de m'aider!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Suite brouillon:

 

Et paru saisi par l'image de la beauté, il a presque perdu de vue ses plumes dans l'air.

 

Mais il me manque quatere qui est à l'infinitif et qui signifie agiter mais je n'arriver pas à faire de phrase avec.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le descendant d'Abas voit aussitôt Andromède attachée par les bras à des rochers durs..., il se laisse pénétrer insouciant par les feux de l'amour et demeure immobile.

 

- Tu oublies de traduire simul : "aussitôt que".

- stupet : "il demeure stupéfait"

 

et paru saisi par l'image de la beauté, oubliant presque d'agiter ses plumes dans l'air!

 

- visae ne signifie pas "sembler", mais "être vu" : "saisi par l'image de la beauté vue (=qu'il voit)"

- oblitus est, parfait du vbe déponent obliviscor : "il oublia"

Il ne faut pas oublier que Persée possède un casque ailé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci beaucoup cela m'a beaucoup aidé

 

Voici la phrase suivante auquel je joindrait mon brouillon dans quelques minutes, si vous pouviez m'aider comme vous venez de la faire ... :)

Ut stetit : "O, dixit, non istis digna caténis, pande requirentinomen terraeque tuumque, et cur vincla geras."

 

Ma prof nous a dit que stetit était le verbe indiquant que Persée a atterri devant Andromède. Mais je n'arrive pas à le transformer de façon à introduire le discourt direct.

 

Sans cela j'ai commencé à traduire " O, dit-il, tu n'est pas digne des chaines,"

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ma prof nous a dit que stetit était le verbe indiquant que Persée a atterri devant Andromède. Mais je n'arrive pas à le transformer de façon à introduire le discourt direct.

 

- Tu peux traduire : "Dès qu'il se tint sur la terre ferme". Attention, ce verbe n'introduit pas le style direct, c'est dixit, en incise, qui joue ce rôle.

 

"O, dit-il, tu n'est pas digne des chaines, étend ta célébrité désirée à la Terre,

 

- Attention à l'orthographe ! "tu n'es" ; "étends"

- Tu as oublié de traduire istis : "ces"

- Le reste est plus délicat. Pande signifie ici "ouvrir", "découvrir" d'où "révéler". Il a comme COD à la fois nomen et la proposition interrogative indirecte introduite par cur, et dont le verbe est geras (au subjonctif). Il a aussi un COS qui est requirenti, participe présent de requiro "rechercher" au datif singulier. On a donc littéralement : "Révèle à moi le recherchant le nom... "

Essaie de traduire toute la phrase en trouvant un autre autre façon de rendre le "à moi le recherchant" qui n'est évidemment pas élégant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Correction et suite" O, dit-il, tu n'est pas digne des chaines, révèle à celui qui te le demande ta terre et ton nom et pourquoi ces liens que tu portes."

 

J'ai encore tout cela :

 

Primo silet illa, nec audet appellare virum virgo; manibusque modestos celasset vultus, si non religata fuisset:

Lumina, quod potuit, lacrimis implevit obortis. Saepius instanti nomen terraeque suumque indicat.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci beaucoup donc

Dès qu'il se tint sur la terre ferme : "O, dit-il, tu n'es pas digne de ces chaines, révèle à celui qui te le demande tes terres et ton nom et pourquoi ces liens que tu portes. " :unsure: J'espère que c'est mieux :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est mieux, mais terrae n'est pas COD : "révèle à celui qui te le demande le nom du pays, le tien et pourquoi tu portes des chaînes".

Tu pourras me soumettre la suite de ta traduction.

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'abord elle se tait, et la vierge n'osait pas appeler l'homme; le visage qu'elle aurait caché de ses mains vertueuse, si elle n'avait pas été attachée

 

Voilà pour la phrase suivante mais ma traduction n'est pas super!! :unsure:

Share this post


Link to post
Share on other sites

- Attention au temps de audet : présent.

- appellare a ici son sens premier : "adresser la parole à"

- "Le visage" n'a pas de fonction dans ta phrase : elle est donc incorrecte ! En fait, vultus est un acc. pluriel (4ème décl.) et modestos s'y rapporte. Le tout est COD de celasset. on a donc : "Elle aurait caché ses traits (= son visage) modeste ..."

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci beaucoup donc

D'abord elle se tait et la vierge n'ose pas adresser la parole à l'homme; elle aurait caché ses traits modeste si elle n'avait pas été attachée.

 

C'est super merci beaucoup pour la suite je cale vraiment et n'arrive pas à former de phrase , je vais réessayer et vais le publier plus tard

Merci infiniment

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voila ma fin de traduction mais elle ne veut rien dire :unsure: :unsure: :unsure:

 

Lumina, quod potuit, lacrimis implevit obortis. Saepius instanti nomen terraeque suumque indicat.

 

Elle emplit ses yeux ouverts de larmes, c'est tout ce qu'elle pu faire. Plus souvent, elle était sur le point d'indiquer son nom et terre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu as compris le sens de la première phrase, mais la traduction française est maladroite. Il faut dire que ce n'est pas facile...

- obortis = "apparues" On peut traduire : "Elle emplit ses yeux des larmes qui lui viennent"

Pour le reste :

- instanti fonctionne comme requirenti "A lui (la) pressant" ; saepius est un comparatif qui intensifie le sens de saepe : "fréquemment". On adonc : "A Persée qui la pressait avec insistance, elle fit connaître ..."

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci beaucoup, je ne sais pas si c'était dur en tout cas pour moi ça l'était!! Merci énormément pour votre aide si précieuse à ma version enfin terminée et mes dernières questioin : :lol::D:P

 

Quam simul ad duras religatam bracchia cautes vidit Abantiades..., trahit inscius ignes et stupet et, visae correptus imagine formae, paene suas quatere est oblitus in aere pennas . Ut stetit : "O, dixit, non istis digna caténis, pande requirentinomen terraeque tuumque, et cur vincla geras." Primo silet illa, nec audet appellare virum virgo; manibusque modestos celasset vultus, si non religata fuisset :

Lumina, quod potuit, lacrimis implevit obortis. Saepius instanti nomen terraeque suumque indicat.

 

Le descendant d'Abas voit aussitôt qu'Andromède est attachée par les bras à des rochers durs..., il se laisse pénétrer insouciant par les feux de l'amour et demeure stupéfait, saisi par l'image de la beauté vue, il oublia presque d'agiter ses plumes dans l'air. Dès qu'il se tint sur la terre ferme : "O, dit-il, tu n'es pas digne de ces chaines , révèle à celui qui te le demande le nom du pays, le tien et pourquoi tu portes des chaines."

D'abord elle se tait et la vierge n'ose pas adresser la parole à l'homme; elle aurait caché ses traits modeste si elle n'avait pas été attachée :

Elle emplit ses yeux des larmes qui lui viennent. A Persée qui la pressait avec insistance, elle fit connaître son nom et ses terres.

 

Mais j'ai deux problèmes ( ou deux questions):

Es ce que je peux dire à la deuxième ligne: dès qu'il se tint sur la terre ferme il dit:" O, tu n'es pas digne de ces chaines" ??

Et tout à la fin il n'y normalement pas de "ses" terres il y a juste "son" mais terres est au pluriel donc je ne sais pas comment le traduire!

Share this post


Link to post
Share on other sites

1° Simul est l'équivalent d'une conjonction : "aussitôt que"

2° Vidit est au parfait : "il a vu"

3° "durs rochers" est mieux.

4° "insouciant" fait faux-sens, il faut dire "à son insu" ou "sans le savoir".

5° "de la beauté qu'il voit"

6° Attention, il faut écrire "oh" ici (Persée n'implore pas Andromède). "Oh ! dit-il" est parfaitement correct.

7° Pour éviter la répétition de "chaînes", tu peux utiliser "entraves" ou "liens" la seconde fois.

8° Non pas "et la vierge n'ose pas", mais : "et, vierge, elle n'ose pas..."

9° Attention, indicat est au présent.

10° La dernière proposition se construit ainsi : indicat : elle fait connaître / nomen : le nom / terraeque (génitif) : "et de la terre" / suumque : "et le sien" Donc : "elle fait connaître à la fois le nom du pays et le sien".

 

Bien sûr, on pourrait parfois traduire plus élégamment, mais il faut s'en tenir, je pense, à une traduction juxtalinéaire, surtout en 3ème.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...