Aller au contenu
chablot

Version sur Juvénal

Messages recommandés

Me revoilà avec une autre version à rendre et je me retrouve en difficulté dans certaines phrases.

J'espère que vous pourrez (encore) m'aider..

 

"Quis enim bonus et face dignus arcana, qualem Cereris vult esse sacerdos, ulla aliena sibi credit mala?"

 

Ce que j'ai tenté de traduire par : Quel homme (ou qui) en effet bon et digne de la torche secrète croit lui-même à quelques malheurs d'autrui, tel qu'un prêtre de Cérès veut être (le souhaite?

 

Merci d'avance...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quis enim bonus = En effet, quel (est) homme de bien,

et face dignus arcana, = digne de la torche secrète,

qualem = tel que

Cereris sacerdos = le prêtre de Cérès

vult esse, = veut qu'il soit,

credit = (qui) croit

ulla mala = qu'un seul mal

aliena sibi = lui soit étranger ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

credit = (qui) croit

ulla mala = qu'un seul mal

aliena sibi = lui soit étranger ?

Dans le Gaffiot, j'ai pourtant trouvé que "mala aliena" signifie "malheurs d'autrui".

Merci quand même ça me permet de réfléchir sur cette traduction.

Si j'ai d'autres soucis, je vous recontacterai sur ce topic! :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Juvénal me repose problème :

 

Separat hoc nos a grege mutorum atque ideo venerabile soli sortiti ingenium divinorumque capaces atque exercendis pariendisque artibus apti sensum a caelesti dimissum traximus arce, cujus egent prona et terram spectantia

 

ce que j'ai tenté de faire : elle nous sépare de ce troupeau muet et pour cela [...] et exerçant et faisant naître par l'art ..."

Vraiment j'ai tout essayé je n'y arrive pas..

J'espère que vous pourrez m'aider..

Merci.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hoc = "cela" (en référence à ce qui précède)

2° Tu traduis comme si tu avais grege muto. Il faut comprendre en fait grege mutorum (animalium).

sortiti est le participe parfait de sortior "ayant obtenu du sort"; ils se rapporte à "nous", sujet de traximus.

-que annonce une autre cause de supériorité des hommes : capaces divinorum (rerum).

atque introduit une troisième cause de supériorité : exercendis pariendisque artibus apti : "aptes à..." suivis de deux gérondifs transformés en adj. verbaux du fait qu'ils ont un complément : artes.

caelesti ... arce est vraiment difficile : je te le traduis : traximus : "nous avons tiré" a caelesti arce : "de la citadelle céleste" sensum demissum : "un sens que nous avons fait descendre (jusqu'à nous)".

Cela dit, attention : tu as "dimissum" ou "demissum" dans ton texte?

prona et spectantia (animalia).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci beaucoup. Cela m'éclaire fortement sur la traduction, et j'ai en effet fait une faute de frappe c'est bien "demissum".

Je vais essayer de faire avec tout cela et je mettrais en ligne ma traduction :)

Merci encore.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Elle/il nous sépare du troupeau de muets (sous-entendus les animaux) et c'est pour cela [...] nous ayant obtenu du sort l'intelligence et la capacité de contenir le divin et aptes à exercer et à inventer par les arts, nous avons tiré de la citadelle céleste le sens abaissé ( que nous avons descendu jusqu'à nous), dont ils désirent [...]

 

Pas facile facile..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voici la fin de mon passage. Cela m'embête de donner un aussi gros morceau mais Juvénal je n'y arrive pas.. :/

Mundiprincipio indulsit communis conditor illis

tantum animas, nobis animum quoque, mutuus ut nos

adfectus petere auxilium et praestare juberet,

dispersos trahere in populum, migrare vetusto

de nemore et proavis habitatas linquere silvas,

aedificare domos, laribus conjungere nostris

tectum aliud, tutos vicino limine somnos

ut conlata daret fiducia, protegere armis

lapsum aut ingenti nutantem volnere civem,

communi dare signa tuba, defendier isdem

turribus atque una portarum clave teneri.

 

Je pense qu'il y a une proposition infinitive après ut juberet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Elle/il C'est ce qui nous sépare du troupeau de muets (sous-entendus les animaux) des êtres muets et c'est pour cela qu'ayant obtenu [...] nous ayant obtenu du sort la vénérable intelligence, capables de et la capacité de contenir le divin religion et aptes à exercer et à inventer par les arts, nous avons tiré de la citadelle céleste le un sens abaissé que nous avons fait descendre jusqu'à nous, dont ils désirent manquent les créatures qui ont la tête baissée et regardent la terre.

 

Pas facile facile..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voici la fin de mon passage. Cela m'embête de donner un aussi gros morceau mais Juvénal je n'y arrive pas.. :/

Mundiprincipio indulsit communis conditor illis

tantum animas, nobis animum quoque, mutuus ut nos

adfectus petere auxilium et praestare juberet,

dispersos trahere in populum, migrare vetusto

de nemore et proavis habitatas linquere silvas,

aedificare domos, laribus conjungere nostris

tectum aliud, tutos vicino limine somnos

ut conlata daret fiducia, protegere armis

lapsum aut ingenti nutantem volnere civem,

communi dare signa tuba, defendier isdem

turribus atque una portarum clave teneri.

 

Je pense qu'il y a une proposition infinitive après ut juberet.

 

Ce que j'ai tenté :

Au commencement du monde, le fondateur commun accorda .....

Il ordonna que nous cherchions des sentiments mutuels et que nous fassions preuve d'aide, que nous rassemblions le peuple dispersé, que nous déménagions des anciens bocages et des forêts ancestrales habitées, que nous bâtissions des maisons, que nous unissions..

 

Pour le moment.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce que j'ai tenté :

Au commencement du monde, le fondateur commun accorda .....

Il ordonna que nous cherchions des sentiments mutuels et que nous fassions preuve d'aide, que nous rassemblions le peuple dispersé, que nous déménagions des anciens bocages et des forêts ancestrales habitées, que nous bâtissions des maisons, que nous unissions..

 

- Bon début. Souviens-toi qu'on accorde quelque chose (acc.) à quelqu'un (dat.).

- Le sujet de juberet n'est pas conditor, mais mutuus adfectus : "afin qu'une affection mutuelle nous ordonnât..."

- dispersos ne peut se rapporter à populum!

- Tu as oublié de traduire linquere.

- laribus ... aliud est difficile : "de réunir le toit d'autrui à nos Lares" (= permettre qu'un autre homme établisse son foyer à côté du nôtre).

- La phrase suivante aussi : "afin que la confiance mise en commun du fait du seuil (= foyer) voisin offre des sommeils sûrs"

Tu cherches la fin?

Il ordonna que nous cherchions des sentiments mutuels et que nous fassions preuve d'aide, que nous rassemblions le peuple dispersé, que nous déménagions des anciens bocages et des forêts ancestrales habitées, que nous bâtissions des maisons, que nous unissions..

 

Pour le moment.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De quoi s'agit-il en fait? Vous êtes sur un site consacré à la langue et à la civilisation latines. Nous n'excluons personne dans la mesure où des questions sont posées (ce n'est pas le cas ici) , qu'elles concernent les domaines cités et où nous pouvons vous aider.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De quoi s'agit-il en fait? Vous êtes sur un site consacré à la langue et à la civilisation latines. Nous n'excluons personne dans la mesure où des questions sont posées (ce n'est pas le cas ici) , qu'elles concernent les domaines cités et où nous pouvons vous aider.

 

Ma remarque visait la nécessité de détruire immédiatement les messages parasites ; seul le webmestre pouvait le faire, non ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir, Jacques; le webmestre n'ayant pas le temps de tout superviser a demandé à quelques uns d'entre nous de jouer les modérateurs et en conséquence a délégué certains pouvoirs dont celui de faire la chasse aux intrus ou aux incivilités (heureusement très rares sur ce site.) Bonne soirée et bonnes fêtes de Noël à tous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voilà! j'ai effacé six pages malveillantes l'autre jour et la dernière aujourd'hui. Je continue à veiller, mais je ne sais pas comment on se débarrasse d'un parasite comme celui-là. Bonne année, tout de même.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×