Jump to content
Rose

Le Latin en 15 leçons - J.-M. Fontanier

Recommended Posts

Bonjour amis latinistes,

 

je suis en révision intensive pendant l'été et pour ce faire, j'utilise le manuel "Le latin en 15 leçons" de Jean-Michel Fontanier, paru aux PUR (2004).

 

Est-ce que quelqu'un le connaît ou l'a déjà utilisé? J'aimerais avoir vos impressions. Bien que ma connaissance du latin soit plutôt médiocre, j'ai parfois des doutes sur la "fiabilité" des traductions (du moins en ce qui concerne les corrigés). Avez-vous constaté des erreurs, des coquilles? J'essaie de ne pas trop m'y attarder, mais comme je prend le truc au sérieux, je veux savoir si j'ai réellement fait des erreurs :unsure:

 

Amitiés,

 

Rose

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour amis latinistes,

 

je suis en révision intensive pendant l'été et pour ce faire, j'utilise le manuel "Le latin en 15 leçons" de Jean-Michel Fontanier, paru aux PUR (2004).

 

Est-ce que quelqu'un le connaît ou l'a déjà utilisé? J'aimerais avoir vos impressions. Bien que ma connaissance du latin soit plutôt médiocre, j'ai parfois des doutes sur la "fiabilité" des traductions (du moins en ce qui concerne les corrigés). Avez-vous constaté des erreurs, des coquilles? J'essaie de ne pas trop m'y attarder, mais comme je prend le truc au sérieux, je veux savoir si j'ai réellement fait des erreurs :unsure:

 

Amitiés,

 

Rose

Je ne connais pas le livre, mais ce serait curieux qu'un prof d'université fasse des traductions douteuses...pouvez-vous mettre en ligne quelques échantillons? Je vous dirai alors mon opinion.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne connais pas le livre, mais ce serait curieux qu'un prof d'université fasse des traductions douteuses...pouvez-vous mettre en ligne quelques échantillons? Je vous dirai alors mon opinion.

ça n'a pas l'air de vous passionner

Share this post


Link to post
Share on other sites

ça n'a pas l'air de vous passionner

 

Ah non, pourtant, j'aime beaucoup le latin!! :D

 

Je relèverai certaines citations... aussitôt revenue de vacances!

Lorsque je parlais de "traductions" je me suis un peu mal exprimée. Ce sont davantage les corrigés de certains exercices qui m'embêtent parfois.

Je suis loin de prétendre que je pourrais corriger le livre! C'est seulement le genre de situation où on fait une tonne d'exercices et où tout se passe bien et soudainement, une phrase nous fait dire: "je pensais avoir compris mais... d'oh!" et que bien qu'on cherche ce qui accroche, on ne comprend strictement rien à CE cas précis.

 

Enfin, ça ne me donne pas grand chose de raconter mes états d'âme si je ne donne pas d'exemples. Je vous reviens avec ça!

 

En tout les cas, merci de me répondre!!

 

Rose

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, Rose ! Prends de bonne vacances : nous t'attendons de pied ferme avec tes questions et tes exemples. Et bravo de vouloir progresser et comprendre les choses à fond.

A bientôt !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour!

 

Me voici de retour de vacances, fraîche comme une... rose :)

 

En complétant le chapitre 8 du livre, je suis tombée sur une phrase qui illustre bien ce dont je vous parlais.

 

Dans l'exercice de la page 123, on lit: "Quidam homo amens me auctorem fuisse fratris interficiendi criminatur."

 

Puis, à la page 126, le corrigé donne comme traduction: "Un fou m'accuse d'avoir été l'instigateur du meutre de César."

 

J'ai cherché dans Gaffiot sous "frater" pour vérifier si ce n'était pas une façon de parler de César (Ave, camarade César! lol), mais je n'ai rien vu.

 

Qu'est-ce qui m'échappe? Mon portable en a assez de me voir me taper le front sur la table :D

 

à plus!

 

Rose

Share this post


Link to post
Share on other sites

Effectivement. On aurait pu traduire par "notre frère"... mais Cicéron traite César de "pire des hommes" dans cette lettre...

Mais la phrase originale dont s'est inspiré J.M. Fontanier parle bien de César : sed homo amens et perditus multoque nequior quam ille ipse quem tu nequissimum occisum esse dixisti caedis initium quaerit nullamque aliam ob causam me auctorem fuisse Caesaris interficiendi criminatur...

 

Caesaris, fratris... il devait écrire comme un cochon, et n'a pas bien relu !

 

Peut-être l'erreur est-elle corrigée dans la nouvelle édition de 2007...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, Rose,

Je pense quel'explication d'Anne est la bonne... Si tu as d'autres exemples, n'hésite pas. Et s'il y en a trop, change de bouquin !!!

 

Heureux en tout cas de te retrouver en forme...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...