Jump to content

Mimi

Members
  • Content Count

    13
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Mimi

  1. Le "quod" est donc une... conjonction ? de subordination ? C'est lui que vous traduisez par "par le fait" ? En tout cas je vous remercie, je comprends mieux l'organisation de la phrase. Je vais pouvoir passer à la deuxième phrase de ma version (ce n'était que la première ^^) !
  2. Bonjour ! Je cherche de l'aide pour comprendre la structure de cette phrase : 'Qui potuit igitur divinius et utilitates conplecti maritimas Romulus et vitia vitare, quam quod urbem perennis amnis et aequabilis et in mare late influentis posuit in ripa?' J'y ai compris "Comment Romulus put-il si divinement considérer à la fois les intérêts maritimes (= à être proche de la mer) et en éviter les inconvénients, qu'il plaça pour cela la ville sur la rive d'un fleuve tranquille aux eaux intarissables se jetant dans une mer vaste" La traduction n'est pas très soignée mais ma question porte surtout sur le "quam" et le "quod" : je n'y comprends rien ! Est ce que le quam va avec le "divinius" ? "si divinement que" ? Et le "quod", que veut-il dire ? Merci beaucoup !
  3. Mimi

    Thème : "On..."

    Merci beaucoup !
  4. Mimi

    Thème : "On..."

    Bonjour ! Je voudrais savoir comment traduire les phrases construites avec "on ..." ? En l'occurrence, les phrases que je cherche à traduire sont : "on l'allait voir par rareté". [Je sais qu'en allemand, on utilise le passif, alors j'ai essayé avec "Adiibar (je suis très très peu sûre de la conjugaison...) eam raritate".] et "on ne parlait que d'elle et de sa chasteté" [solum ejus et pudicitiae suae locutus erat ?] Quelles seraient les justes formulations ? Merci beaucoup !
  5. Merciiiii ! Je rends mon devoir demain, je suis sûre d'avoir 20
  6. Aloooors, Et nun ecce quae in mente suae iste homo tan audax stultusque agitat. Intellegit me judicio occurare satis paratum et munitum, non solum ut, opera mea, furta infamniaeque suae in aures vestros ineant sed ut eorum tabula in omnium occulos fixata sit. Videt ut multos patres (!) audaciae suae testes esse, videt praeterea... multos cives sociosque in "accusatif pluriel du relatif" c'est pas quos ? misit insignes injurias peccavit Videt denique tantas legationes se hic conveni...nt ? (je ne comprends pas, un infinitif s'accorde avec le sujet ?) tam venerabiles missa(s?) a civitatibus fidellimus Videt ut multos patres audaciae suae testes esse, videt praetera multos cives sociosque in quos misit insignes injurias peccavit, videt denique tantas legationes tam venerabiles missas a civitatibus fidellimus se hic conveni. Merci beauuuucoup ! J'ai l'impression qu'il y a encore plein de fautes, j'ai vraiment des lacunes gigantesques en grammaire, je vais essayer de travailler ça. ^^
  7. 3) Il voit que beaucoup de sénateurs sont témoins de son audace, beaucoup de sénateur = accusatif = multos patros ; sont témoins = infinitif = testes esse ; de son audace = datif ? = audacis suis ? / = ablatif ? = idem Videt multos patros audacis suis testes esse, il voit en outre un grand nombre de citoyens et d'alliés (accusatif), envers (in + acc) lesquels il a commis (parfait) d'éclatantes injustices, videt praeterea multos cives sociusque , in quos splendidas injurias peccavit il voit enfin que se sont réunies ici tant de délégations si respecables envoyées par les cités les plus fidèles. Videt denique ... tant de délégations = accusatif ; se sont réunies = infinitif ; si respectables = tam .... ; envoyées = ; par les cités = ablatif = ; les plus fidèles = superlatif = fidelissimus Videt denique tantas [délégations] tam [respectables] se hic convenire, mitteras fidelissimus civitatibus Videt multos patros audacis suis testes esse, videt praeterea multos cives socusque, in quos splendidas injurias paccavit, videt denique tantas [délégations] tam [respectables] se hic convenire, fidelissimus civitatibus mitteras. (ne sachant pas comment traduire envoyé, j'ai inventé, ce qui est je suppose une très mauvaise idée ^^) C'est bien ?
  8. Merci mille fois pour ton aide précieuse ! J'en suis arrivée à ça : Et nunc ecce quae in mentem suum iste homo tam audax stultusque agitat. Intellegit me judicio occurare satis paratus et satis munitus, non solum ut, opera mea, futura infamniaque suae in aures vestros ineant (?) sed ut tabula in omnium occulos fixato sit (?). Alors, pour la troisième phrase, videre c'est suivi d'une proposition infinitive, évidemment. Donc : Videt ut... beaucoup de sénateur = accusatif = multos patros ; sont témoins = infinitif = testes esse ; de son audace = datif ? = audacis suis ? Videt ut multos patros audacis suis testes esse, videt praeterea... multos cives sociusque , .......... Videt denique ut... tant de délégations = accusatif ; se sont réunies = infinitif ; si respectables = tam .... ; envoyées = ; par les cités = ablatif = ; les plus fidèles = superlatif = fidelissimus C'est une ébauche hein !...
  9. Bonjour ! J'ai un thème à rendre cette semaine, je n'y arrive pas du tout... Quelqu'un peut-il m'aider ? J'ai réussi à faire ça : 1) Et maintenant voici ce qu'agite dans [dans = in + accusatif ?] son esprit cet homme si audacieux et si insensé. Et nunc ecce quae in spiritum suum iste hominus .... audax stolidusque agitat. • Je ne sais pas comment traduire "si + adjectif". Tantus, a, um ? 2) Il se rend compte que je me présente à ce procès, assez préparé, assez muni, non seulement pour [ut + subjonctif] faire entrer dans vos oreilles ses vols et ses infamies, mais pour en fixer le tableau dans les yeux de tous. Itellegit ut occuro judicio, ... paratus et ...., non solum ut in aures vostres [ses vols et ses infamies] entrare facere , sed ut figere ........ in omnis occulorum. • Au secours... Je ne trouve ni vol ni infamie ni muni dans le dictionnaire (Freelang), je ne sais pas comment traduire "assez + adjectif" et je m'empatouille dans les cas c'est une catastrophe. 3) Il voit que beaucoup de sénateurs sont témoins de son audace, il voit en outre un grand nombre de citoyens et d'alliés, envers lesquels il a commis d'éclatantes injustices, il voit enfin que se sont réunies ici tant de délégations si respecables envoyées par les cités les plus fidèles. Videt multi patres audacia sua testes sunt, videt praeterea multi civi ....que, .... ..... ...... ...... peccavit (c'est bien du parfait qu'il faut ?), videt denique ..... Je retravaillerai la fin plus tard, je suis fatiguée
  10. Je l'ai rendu aujourd'hui, du coup j'ai copié la fin sur un ami, et c'était vraiment dur à trouver ! Si tu en as encore besoin, en gros, si j'ai bien compris, praetorem c'est le prêteur (et le sujet de la proposition infinitive) posse c'est peut; Donc le prêteur ou un autre (aut alium) peut (posse) impunément infliger un chatiment (supplicum) à celui qui désire (velit) que se prétendre citoyen romain soit une preuve en soi, parce qu'il ignore qui il est. Enfin même là comme ça j'ai du mal à refaire le mot à mot, je la trouve drôlement difficile cette phrase.
  11. Merci pour ton aide Raoul, c'est vraiment très gentil Je récapitule le début, et rajoute la fin : Homines tenues, obscuro loco nati, navigant, adeunt ad ea loca quae numquam ante viderunt, ubi neque noti esse iis quo venerunt, neque semper cum cognitoribus esse possunt. Hac una tamen fiducia civitatis non modo apud nostros magistratus, qui et legum et existimationis periculo* continentur, neque apud cives solum Romanos, qui et sermonis et juris et multarum rerum societate juncti sunt, fore se tutos arbitrantur, sed quocumque venerint, hanc sibi rem praesidio sperant futurum. *j'avais oublié de reporter cette partie du texte Les petites gens, nés en d'obscurs endroits, naviguent, arrivent en ce lieu qu'il n'ont jamais vu auparavant, où ils ne peuvent ni être reconnus de ceux chez qui ils sont venus, ni être toujours accompagnés d'un répondant. Pourtant en se fiant à leur titre de citoyen romain, non seulement ils pensent qu'ils ne seront pas seulement protégés chez nos magistrats, [qui sont liés à la fois par la loi et le danger du jugement] et chez les citoyens romains [que le serment, le droit et de nombreuses autres choses unissent (est ce que je peux traduire par une forme active pour changer un peu ?)], mais espèrent que leur citoyenneté leur servira de garantie partout où ils iront. SUITE : Tolle hanc spem, tolle hoc praesidium civibus Romanis ; Enlevez cet espoir, enlevez cette garantie de la citoyenneté romaine ; constitue nihil esse opis in hac voce : "civis Romanus sum !", posse impune praetorem aut alium quempiam supplicum quod velit in eum constituere qui se civem Romanum esse dicat, quod eum qui sit ignoret; Aucun secours n'est institué par cette phrase : "je suis citoyen romain !" qu'on peut impunément prétendre ou autre supplique ? qui .... en lui-même .... qui se dit citoyen romain, qui ignore qui il est. Alors là je comprends plus rien ... Je ne trouve pas quempiam dans le dictionnaire, ne trouve pas la signification de velit, et je n'arrive pas à donner de sens à cette phrase, je me sens un peu bête. :/ jam omnes provincias, jam omnia regna, jam omnes liberas civitates, jam omnem orbem terrarum, qui semper nostris hominibus maxime patuit, civibus Romanis ista defensione preaecluseris. dès lors l'accès à toutes les provinces, à tous les royaumes, à tous les nations libres, à la terre toute entière, qui a toujours été accessible à nos hommes, sera interdit aux citoyens romains.
  12. Alors, pour la première phrase, ce serait : où ils ne peuvent ni être reconnus (?) de ceux qui venerunt = étaient venus ?, ni être toujours accompagnés de/avec des répondants. Hahaaaa, je crois que j'y suis pour la deuxième ! J'ai compris ! Seul problème : comment traduire un infinitif futur ? Ils pensent qu'ils seront/être non seulement protégés parmi les Romains, mais espèrent que leur citoyenneté leur servira de garantie partout où ils iront. Merci beaucoup Raoul !
  13. Bonjour ! Je suis en première L et j'ai beaucoup de retard en latin par rapport à mes chers camarades de classe parce que j'ai commencé cette année. Donc j'ai quelques difficultés à traduire ce texte, si quelqu'un peut me corriger et m'aider à compléter, je lui en serais infiniment reconnaissante ! Homines tenues, obscuro loco nati, navigant, adeunt ad ea loca quae numquam ante viderunt, ubi neque noti esse iis quo venerunt, neque semper cum cognitoribus esse possunt. = Les petites gens, nées dans d'obscurs endroits, naviguent, vont vers ce pays qu'ils n'ont jamais vu auparavant, où (note du livre : iis quo venerunt = iis apud quos venerunt) ???????? ni ne peuvent être toujours avec des "répondants" (note du livre : un cognitor est un "répondant" : il se porte garant de l'identité d'une personne qu'il connaît) Hac una tamen fiducia civitatis non modo apud cives solum Romanos, qui et sermonis et juris et multarum rerum societate juncti sunt, fore se tutos arbitrantur, sed quocumque venerint, hanc sibi rem praesidio sperant futurum. = Pourtant en se fiant à leur titre de citoyen romain, pas seulement chez les magistrats, qui sont reliés à la fois par la loi et par le danger du jugement, ni seulement chez les citoyens romains, qui sont unis par le serment, le droit, et de nombreuses affaires de la société, ???? mais partout où ils iront ils espèreront la protection de leurs affaires (??) Ce n'est que le premier paragraphe, le deuxième pour plus tard ! ^^ J'ai souligné ce que j'ai été vraiment incapable de traduire. Merci d'avance ! Mimi
×
×
  • Create New...